Les imams à l’école de la république

Lu sur 20 minutes :

Mardi prochain, le conseil d’administration de l’université de Strasbourg devrait voter la création, à la rentrée, d’un diplôme baptisé « Droit, société et pluralité des religions ». « Il aura objectif de favoriser l’intégration dans la société française des cadres religieux venus de l’étranger, » explique Francis Messner, l’un de ses initiateurs, qui précise qu’il « ne donnera pas lieu à une formation théologique ». Selon Céline Paulthier, sa future responsable, « les deux tiers des enseignements porteront sur les mécanismes juridiques appliqués au fait religieux », comme le régime matrimonial. Les cours dureront un an et seront accessibles aux titulaires du bac. L’université sera l’unique établissement public à les dispenser. Seul l’Institut catholique privé de Paris propose déjà un tel diplôme.


Aider les imams
« Il sera ouvert à tous, précise Céline Paulthier. Mais on sait qu’il intéressera plutôt les personnes proches de la religion musulmane. » Et plus précisément les imams. Faute d’info, le président du conseil régional du culte musulman s’est refusé, hier, à tout commentaire. « Ce diplôme aura une double vertu, estime Francis Messner. Il va permettre de faire reconnaître l’existence de l’Islam en France et donnera la possibilité aux musulmans d’acquérir une formation pour mieux défendre leurs intérêts. » Visant d’une certaine façon à professionnaliser le rôle des imams et autres cadres religieux, il aura notamment pour objet de former à la gestion d’un lieu de culte.

Merci à Bertrand

7 commentaires concernant l'article “Les imams à l’école de la république”

  1. C’est normal, l’Alsace n’est pas sous le régime de la laïcité (loi 19O5) , mais sous celui du Concordat.
    Vous ne pouvez pas a la fois critiquer d’un coté la laïcité et de l’autre l’apparition de diplôme de théologie islamique dans une fac publique permis par l’absence de laïcité…

  2. objectif de favoriser l’intégration dans la société française des cadres religieux venus de l’étranger, »

    quand on vous dit que cette république maçonnique est anti catholique

  3. l’Islam n’est pas concerne par le concordat, c’est un débat actuellement pour l’y intégrer.
    la Laïcitén’a rien a voir la dedans.
    De toute façon le concordat a beau être en place 1 il est aussi nocif que la laïcité accordant une reconnaissance aux juifs, protestant et catholique 2 l’église étant toujours occupée cela ne change rien.

  4. L’islam n’ayant pas de clergé et le coran étant très souvent confus, chacun restera libre d’en faire l’interprétation qu’il en veut… c’est juste un pas de plus vers l’islamisation de la France, sûrement une intégration des musulmans. Intégration d’ailleurs qu’il nous faut absolument refusé afin de faciliter le retour dans le pays d’origine de tout ces gens.

  5. la bonne réponse? diplôme: « plôme » ! CQFD

    Bientôt le Coran diffusé dans le RER pour  » tuer » le temps et s’instruire ? J’ai bien les témoins de Jéhovah en ce moment… qui distribuent « Réveillez-vous » aux premiers trains mais nous, on se lève de bonne heure mais pas de bonne humeur en voyant cela !

  6. Le concordat est d.origine Napoléonienne.

    Et cette expérience ne semble pas se limiter à l’Alsace, vu que, sous d’autres formes, la formation des imams est aussi prise en charge par l’État ailleurs.

  7. Mais c est normal 1 enfant sur 4 est issu de l immigration et les musulmans font 2 fois plus d enfants que nous … c est comme ça que commence un génocide par substitution… Par une pression permanente ils s imposent dans tous les rouages de la société et dans 30 ans et participeront au pouvoir .

    Ce jour là notre culture sera virtuellement morte et on sera leurs larbins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.