France : un policier mis en examen pour avoir financé et relayé la propagande de l’Etat Islamique

Soupçonné d’appartenir à un réseau de financement d’un émie de Daech, un gardien de la paix a été mis en examen en juin pour association de malfaiteurs terroristes. Cette semaine, il a été révoqué de la police. »Le Point » a pu avoir accès à ses procès-verbaux d’audition. L’officier de la DGSI tente de comprendre le degré d’implication du gardien de la paix dans un réseau d’aide au financement de Salaheddine Gourmat, l’un des cadres français les plus importants de Daech que les services américains considèrent comme l’un des organisateurs de l’attentat du Bataclan et du Stade de France.

Lire la suite sur Le Point…


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “France : un policier mis en examen pour avoir financé et relayé la propagande de l’Etat Islamique”

  1. ne vous inquiétez pas pour lui

    il va récolter la Légion d’ Honneur au titre de son adhésion aux valeurs licrasseuses de la République.

  2. De toute manière ce flic ne risque pas grand chose , tout comme Laurent Fabius qui souvenez vous s’exprimait devant les journaleux et affirmait que Daesh et Al Nostra ( financés par la raiepublique française entre autres ) faisaient « du bon boulot ».Ces paroles n’ont jamais été considérées comme faisant partie de l’apologie du terrorisme et pour cause. Et puis les combattants de AlNostra et Daesch , ne sont ils pas des sympathisant d’un petit état du Proche Orient ??????Ceci explique cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.