Démocratie et argent

Dans un excès de franchise sur les ondes de RTL, Jean-Pierre Raffarin avoue que les hommes politiques doivent impérativement promettre quelques arrangements aux « acteurs » qui financent leur campagne. Extrait : « Au fond, dans le passé, l’élection présidentielle dépendait d’un seul facteur : l’avis des électeurs. Maintenant, l’élection présidentielle dépend de deux facteurs : l’avis des électeurs, mais aussi l’avis des prêteurs. Nous sommes endettés comme tous les pays endettés. Pour que notre pays marche, il faut que certains lui prêtent de l’argent. Ce “certains”, ce sont des fonds de pension, ce sont des retraités, ce sont des acteurs mondiaux, ce sont surtout des acteurs hors de France. Ces acteurs-là, ils ont leur avis sur l’économie française. »

4 commentaires concernant l'article “Démocratie et argent”

  1. Ce triste sieur ressemble fort à un de ces banquiers juifs lombards du Moyen-âge complotant pour sa cause de frangin, prêtant avec espoir de retour sur investissement avec l’assentiment de sa diaspora secrète mondiale…

  2. C’est la ploutocratie ! l ‘usure est une arnaque mondiale généralisée par les financiers ! incluant la loi Pompidou 1973 qui interdit Etat d’emprunter a sa propre banque de france! cette loi a ete generalisée ds le traite de Lisbonne grace a Sarkozy malgré qu’on a voté NON

    regardez les francais triment a 1500eur par mois, et les politicards umps cumulent 4 jobs a temp partiel payé a temp plein ex mister copé !

    recemment les senateurs se sont votés p eux une prime exceptionnelle de 3600EUR §

    le peuple francais est vraiment bete et idiot ! la masse est mouton par defaut

  3. Force est de constater qu’il a malheureusement raison; il me rappelle Kouchner qui a reconnu récemment ses mensonges au sujet de la Yougoslavie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.