L’activiste homosexuel Delanoë dépense l’argent des Parisiens pour ses lubies décadentes

Lu dans le rapport moral de la présidente du « Centre lesbien gay bi et trans » (sic) au cours de l’AG 2012 de cette association militante :

« Il faut le dire très clairement, sans subventions publiques et en particulier sans le soutien constant de la Ville de Paris qui a fait le choix de nous attribuer un local géré par une société d’économie mixte et de nous allouer une subvention pour en payer le loyer et les charges, nous serions contraints d’envisager de quitter les lieux.
Aussi, nous félicitons-nous de la reconduction de la convention triennale qui nous lie à la Ville de Paris, mais aussi de la reconduction des subventions de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France et de la Région Ile-de-France. Nous remercions également Sidaction et la Fondation de France qui cofinance le projet vieillir LGBT de 2012. »

Merci à Thomas


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :