Chronique de la christianophobie – 17/05/210


«L’athéisme en France est une religion et l’anticléricalisme une église.» E.Berl

Chers internautes,

Comme chaque semaine, je vous propose de revenir sur quelques faits récents témoignant de la christianophobie observable en France et dans le monde.

Aujourd’hui je voudrais évoquer deux cas particuliers de christianophobie.

Le premier élément ayant retenu mon attention ces derniers jours concerne directement le Système républicain en place, système démocratique et tolérant, bien évidemment empreint de bienveillance à l’égard de la Chrétienté. Vous en doutez ? Moi aussi.
J’en veux pour preuve la récente exigence de Monsieur Luc Châtel, ministre de l’Education Nationale, de faire retirer les crucifix présents dans les écoles catholiques sous contrat, à l’occasion des épreuves du bac 2010. Ce type de méthodes de la République Française n’est pas sans raviver le tragique souvenir d’Octobre 1793, où l’extrême gauche avait (au nom des idéaux révolutionnaires) entrepris une importante vague de déchristianisation du pays, brisant les statues, interdisant les cultes et poussant les prêtres à prendre femme… Reste à savoir sur quel aspect de la chrétienté portera la prochaine attaque du Système, toujours prompt à orienter les poussées populaires dans le sens qui lui convient !

Une fois n’est pas coutume, c’est à l’actualité littéraire que je voudrais consacrer la suite de cette chronique. J’attire votre attention sur quelques publications récentes de ces derniers mois, qui ne sont bien évidemment qu’un maigre aperçu de la christianophobie identifiable en kiosques et autres librairies.
Les « Éditions libertaires », revendiquant à la fois l’héritage de la Révolution Française de 1789 (cela en deviendrait presque récurrent !), de la Révolution Russe de 1917 et du chaos de Mai 68, se sont distinguées en 2009 par la publication d’un ouvrage de Bruno Alexandre intitulé « chroniques d’un incroyant ». En plus d’insulter copieusement les principales religions monothéistes que nous connaissons, cet énergumène se félicite de « signer la mort du dogme de l’immaculée conception », une affaire bouclée en moins de 128 pages de propagande anarchiste.

Bien entendu cette merveille n’est qu’une maigre illustration de la tribune offerte par la société française à ces activistes qui œuvrent pourtant jour après jour à sa dislocation. Plus récemment ces éditions se sont distinguées par la publication de divers ouvrages, tous plus christianophobes les uns que les autres : « Gare au gorille ! La pédophilie ecclésiastique catholique galopante expliquée aux parents », « Les aventures véridiques de Jean Meslier (1664-1729), Curé, Athée et Révolutionnaire ». Peut être une piste pour ceux qui seraient à la recherche des origines de l’anorexie idéologique de nos camarades gauchistes…

Notez également que la revue « Kamikaze » titre en toute impunité dans son quatrième numéro « spécial blasphème » paru en Mai 2010: « Religion = Pédophilie ». L’illustration de la première de couverture correspondant à cette affirmation est édifiante. Je vous laisse apprécier la finesse avec laquelle l’Eglise est qualifiée de terreau pédophile… Il est absolument révoltant, mais non plus étonnant, de voir la promotion qui a été faite à ce torchon sur France télévision, désormais experte en matière de désinformation et de manipulation des esprits.

A la semaine prochaine !
Que Dieu vous garde,
Laurent, pour contre info.com

1 commentaire concernant l'article “Chronique de la christianophobie – 17/05/210”

  1. En ce qui concerne la première partie de l’article, ce genre de comportement n’est pas nouveau. Il n’est que la suite logique d’un matraquage laïquard orchestré par la mouvance judéo-maçonique. Cet acharnement pour vider la France de ses symboles chrétiens n’est pas l’apanage des hautes sphères de l’état. Il existe deux associations vendéennes (en plus !!) qui œuvrent pour la suppression de tous les symboles religieux visibles dans l’espace public, que se soit sur le fronton d’une mairie ou dans une salle de classe. Les associations : CVLM et « Une Vendée pour tous les Vendéens, même si elle sont en sommeil ces temps ci, témoigne par leurs revendications de la haine de la république envers l’église et les chrétiens. Le fait que ces organisations maçoniquo-laiquardes agissent en Vendée n’est pas anodin. Cela participe du refus de la république à assumer sa naissance, qui c’est faite dans le sang, et dans le sang chrétien. En cachant les vestiges de la foi vendéenne, la république pense pouvoir régler ses comptes avec son passé ensanglanté. Ce tel rejet est schizophrénique. Pourquoi vouloir être ce que l’on n’est pas. Pour finir, le monde rural est le premier martyr de cette déchristianisation. Avant on élevait des calvaires dans le coin des champs. Maintenant il faut les supprimer de l’espace public et élever à la place des éoliennes. L’écologie serait elle devenus une religion ??
    Voici le lien vers le site du CVLM : http://www.cvlm.free.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.