1 commentaire concernant l'article “Chantage à la discrimination raciale pour cacher de vrais délits”

  1. Rien de bien nouveau sous le soleil, et il faut se dire que c’est la même chose en France.

    Pour illsutrer, on pourrait prendre l’exemple du policier antillais Antoine Granomort, l’assassin du Breton-supporter du PSG Julien Quemener. Il faut savoir qu’avant cet assassinat, Granomort avait été condamné à de la prison avec sursis pour escroquerie d’une somme de 15 000 €. Si pareille mésaventure était survenue à un policier blanc, il aurait été tout de suite suspendu avant d’être révoqué au moment de la condamnation par le tribunal. Mais, alléluia pour le Noir Granomort, il n’en fut rien pour lui. En dépit de sa condamnation, il était toujours dans la police, avec l’autorisation de porter une arme. Cette faveur s’explique uniquement par sa couleur de peau.

    On notera que dans l’enquête sur l’assassinat de Quemener, il bénéficia encore de discriminination positive. Alors que la police des polices est si prompte à réagir lors d’une bavure dans les cités, et alors qu’en réalité les victimes sont mortes par accident, il n’en fut rien ici : Ainsi, bien que Quemener soit mort d’une balle tirée par le policier, l’enquête a toujours continué à prendre très au sérieux la thèse de la légitime défense. En effet, selon cette thèse, le supporter du PSG menaçait un supporter israélien (vivant, non à Tel-Aviv, mais à Sarcelles). Petite précision pour évaluer le niveau de la menace : Quemener n’avait comme arme que son… écharpe. Aucune arme à feu, ni même arme blanche.

    Mais bon, quand on voit les ingrédients de cette affaire, comment la société ne pourrait-elle pas accorder des faveurs à l’assassin ? Assassin noir, qui fait feu pour protéger un juif, que menaçait un assimilé fasciste. (Car précision, même si Quemener n’a jamais fait de politique, dans la presse bien-pensante, il a toujours été présenté comme un horrible brun).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.