Ramadan et crèches loubavitch

Marianne 2 revient sur le scandale de la soirée du Ramadan organisée par Delanoë et son équipe. Cet article montre que le maire de Paris n’en est pas à son coup d’essai mais surtout, qu’il fait beaucoup de choses pour toutes les religions, sauf pour  la religion catholique :

Religions : Delanoë chouchoute (toutes) ses clientèles

Une éternelle polémique. Deux élus de la majorité parlementaire, le député UMP Jacques Myard et le conseiller de Paris Nouveau Centre Jérôme Dubus ont protesté contre la tenue à l’Hôtel de Ville de Paris d’un concert dénommé « Soirée du Ramadan » sur le site officiel de la Ville. Une atteinte à la laïcité selon eux, Jacques Myard a même écrit en ce sens au ministère de l’Intérieur.

Pour Jérôme Dubus, « Bertrand Delanoë doit renoncer à accueillir la soirée du Ramadan à l’Hôtel de Ville (…) aucune autre fête religieuse, ni chrétienne, ni juive, ni de toute autre confession n’avait connu ce privilège ».

Le Maire a tenu à lui répondre précisant que « la Ville organise une telle soirée chaque année depuis 2001, à l’Hôtel de Ville ou en d’autres lieux. Ce moment de rassemblement s’inscrit dans une logique conviviale et culturelle, et n’a strictement aucun caractère religieux, à l’instar d’autres manifestations que la Ville accueille ou organise, comme Hanouka, Vesak (fête bouddhiste, ndlr), la Saint Maroun (pour les chrétiens maronites, ndlr), le Nouvel an chinois, le Nouvel an berbère ou l’arbre de Noël, sans n’avoir jamais suscité la moindre réaction ». Par exemple, une soirée a été organisée pour Hanouka en décembre dernier dans les locaux de la Mairie, ce fut aussi le cas les années précédentes. La Ville célèbre aussi la fête hindouiste de Diwali.

Déjà des célébrations à la Mairie en 2001

En effet, Delanoë est un habitué de ce genre de célébrations et notamment pour le Ramadan. Jusqu’en 2005, la fête était même organisée au sein même de la Mairie, les années suivantes, la Ville a préféré le Stade Charléty ou le Palais Omnisports de Bercy. En 2006, le concert au Stade Charléty, avait coûté 280 000 euros, financé à 60% par le budget municipal. La dernière cérémonie organisée à la Mairie en 2005 avait coûté elle 95 000 euros. Chose qui avait déjà fait polémique à l’époque.

Les partisans de la laïcité la plus stricte peuvent être choqués mais quand il s’agit d’entretenir ses clientèles électorales, Delanoë n’hésite pas à sortir son chéquier. En 2008, le subventionnement municipal des crèches loubavitch avait déjà fait polémique jusque dans dans la majorité municipale. Le Maire de Paris était également présent au dernier diner du CRIF en février en même temps que d’autres socialistes comme Martine Aubry et François Hollande.

Ambiguïtés
Mais qu’on se rassure, le budget de la Ville s’ouvre à toutes les confessions. Si Delanoë subventionne les crèches juives loubavitch, il a aussi subventionné la future mosquée de la Goutte d’Or. La Ville a déjà versé cette année 696 000 euros et s’est engagée pour un financement de 22 millions, le tout pour réaliser un espace culturel. En septembre 2010, Delanoë avait fait très fort pour la paix entre les peuples en assistant le même soir au Nouvel an juif et à une veillée du Ramadan.

Simple opportunisme local ? Dans sa motion pour le Congrès de Reims, Bernard Delanoë semblait nettement plus républicain. En effet, page 18, on peut lire : « La laïcité demande qu’aucune de ces différences ne dicte sa loi aux autres, parce qu’au-dessus d’elles, il y a ce qui nous unit, la République et l’intérêt général ». Un principe que le Maire de Paris a visiblement oublié. Cette polémique, si vieille soit-elle, vient en tous cas rappeler les positions parfois ambigües de la gauche sur la laïcité. Si Jésus multipliait les pains et les poissons, sur nombre de sujets, le PS préfère multiplier ses prises de position.

12 commentaires concernant l'article “Ramadan et crèches loubavitch”

  1. Delanosé veut supprimer deux fêtes chrétiennes du calendrier et les remplacer par des fêtes musulmanes ou juives

  2. Il est naturel de privilégier sa communauté, c’est qui se qui fait notre combat nationaliste, hélas certains sont plus égaux que d’autres. Aussi ces abrutis cosmopolites oublient une chose fondamentale: le catholicisme n’est et ne sera jamais une religion comme une autre en France, c’est LA religion qui a marqué notre histoire et dont nous tirons notre civilisation. Tout de même, ce qui me rassure, c’est que malgré notre position de faiblesse actuelle, leur hystérie anticatholique ne faiblit pas, preuve en est faite que nous restons les ennemis les plus redoutables de la république face aux mensonges du libéralisme et de la mondialisation.

    Leur cosmopolitisme hérétique n’est autre que le néo-paganisme de l’ordre mondial imposé.

    Lu sur un site du Parti de la France ( http://www.pdfcentre.fr/archive/2011/08/25/le-prefet-de-paris-hostile-a-la-soiree-du-ramadan-de-la-mair.html ): « Le repas de l’iftar coûtera 29.000 euros aux contribuables parisiens et la partie culturelle pas moins de 70.000 euros. » Et nous pensions que le plan « d’austérité » allait s’appliquer à tous 🙂 , pauvres de nous !

  3. Regrettons que le chourineur hallal ait loupé Delanoé … Mais c’est quand même curieux cette attirance de certains judaïques pour les musulmans ; cousinage? Ils ont toujours besoin d’un tiers pour détruire les peuples autochtones…

  4. La Saint-Maron, je vois pas ce que ca vient faire dans toutes ces fetes d’indifeles.

    En tant que Maronite, je ne me reconnais pas du tout dans cette pseudo France tiers mondisée anti chrétienne.

    Saint Maron ou Mar Maroun fait partie de la France Glorieuse anti cosmopolite

  5. vu le clientèlisme delanausée pour les juifs et les muzzs ,il ne doit meme pas avoir besoin des votes chrétiens pour son électoralisme ,ce qui en dit long sur l’invasion de Paris par les interets étrangers !

  6. Le Paris populaire a été fusillé avec la Commune, puis l’urbanisation, et la désindustrialisation de la couronne (la ceinture rouge). Le Paris ouvrier poussé en banlieue où les prolos ont été heureux de goûter au confort des HLM (bain, douche, wc!) au temps où il restait des terrains vagues, les fortifs des anciennes barrières… (lire « La Défense » d’Arletty) Reste la grisaille météquoïde du judéo-Delanoesque boboïsant. Beurk!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.