Israël Nisand : « La pilule anonyme et gratuite pour les jeunes filles de moins de 18 ans »

Le Dr Israël Nisand, professeur de gynécologie-obstétrique au CHU de Strasbourg, estime dimanche qu’il faut rendre « d’urgence » la pilule contraceptive « anonyme et gratuite » pour les jeunes filles, alors que « 15.000 » mineures ont subi une IVG en 2009.

« Il y a une aberration: l’IVG est anonyme et gratuite pour les mineures, la pilule du lendemain est anonyme et gratuite pour les mineures mais la pilule contraceptive, non… C’est monstrueux ! », déclare le Dr Nisand dans une interview au Parisien, à l’occasion de la Journée mondiale de la contraception.

« Il faut d’urgence rendre la pilule anonyme et gratuite pour les jeunes filles de moins de 18 ans. Les petites jeunes n’ont pas à payer l’addition des tabous de notre société », ajoute le Dr Nisand.

Le dispositif « Info Ado » qu’il a initié pour permettre aux mineures de bénéficier de la pilule de manière gratuite et anonyme est « applicable du jour au lendemain dans le Cantal ou dans n’importe quelle région », indique-t-il.

Source : AFP

5 commentaires concernant l'article “Israël Nisand : « La pilule anonyme et gratuite pour les jeunes filles de moins de 18 ans »”

  1. La responsabilité des parents est engagée quand les enfants sont mineurs sauf pour la sexualité ? Quel est ce projet de société ?

  2. @ledaron:
    Eh bien oui en France les filles qui ont plus de 15 ans ont la majorité sexuelle et pour les garçons c’est 16 ans. Et c’est effectivement à elles de savoir si elles désirent garder ou non leur enfant.

    Ça n’empêche que les parents ont le devoir d’informer sur la sexualité leurs jeunes tout au long de leurs adolescences.

  3. professeur, je suis étonné vous un homme de confession isrealite=dont la thora est égales à la moralité, les devoir des parents est de surveiller ses enfants et de ne pas les envoyer à la débauche, votre pillule du lendemain dans les écoles incitent à la débauche , vous facilité par votre manière d’agir à la dépravations de nos filles ou est le respect de la vie lorsqu’elle est détruite par des incitations comme les votre, rhaiim c’est le respect et cela ne m’étonne pas qu’avec une vision comme la votre que les musulmans que je respecte profondément » enferme « les filles à clef , révisez votre thora, et n’oubliez pas la moralité, evoluer avec son temps ne veut pas dire laisser la porte ouverte à tout, regardez votre monde, depuis quelques temps, il devient sale,hideux, et vous participez à ce délabrement la médecine ne doit pas avoir tous les droits, qu’elle reste dans son coin, et qu’elle face son travail correctement, et non inciter à la débauche,vos sociétés merdiques vous pouvez vous les garder et si vous etes père de famille, je vous retire ce titre, un père guide propement, et dans la bonne direction, ou est la votre mais lorsque l’on guide on guide tout le monde dans la bonne direction, et ce n’est pas la votre . de nos jours pour surveillez son gosses entre la drogue et la débauche, il faudrai leur implanter une puce camera, une mère de faille, soucieux de tous les enfants, tous

  4. J’ai une question à poser au Professeur Nisand qui a été mon gynécologue à Poissy pendant de nombreuses années avant de partir, hélas, pour Strasbourg: Depuis l’âge de 50 ans et j’en ai 75 je suis sous traitement hormonal de substitution (ESTREVA) à cause des bouffées de chaleur. Je viens d’essayer d’arrêter mais cela a été infernal (nuit blanche) Mon nouveau gynécologue m’a prescrit EVISTA. est-ce que cela ne se contrarie pas avec ESTREVA?
    Peut-être peut-on me dire où je peux joindre le Professeur Nisand.
    Je vous en remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.