« Eco-fascisme »

Une vidéo de propagande écologiste particulièrement violente s’est retournée contre son auteur et sa cause, la réduction des émissions de CO2.

« 10:10 » est un mouvement « globaliste » pour la réduction de 10% des émissions de CO2 à partir de 2010.

Au Royaume-Uni, cette campagne a fait l’objet d’un court-métrage dans lequel les individus qui refusent de se soumettre à l’effort de baisse des émissions de gaz carbonique sont instantanément tués par détonation suivie d’une grande effusion de sang. Dans la première séquence de la vidéo notamment, deux enfants refusent l’effort écologique présenté par l’institutrice comme sans obligation. À la fin du cours, l’institutrice appuie sur un bouton qui fait exploser les deux enfants récalcitrants au milieu de toute la classe qui crie de panique, le sang recouvrant les élèves et les murs.

Cette vidéo de propagande particulièrement choquante a finalement été retirée par le site de campagne « 10:10 » qui a également présenté ses excuses, face aux nombreuses protestations.

La vidéo en question :

5 commentaires concernant l'article “« Eco-fascisme »”

  1. Faute de pouvoir jouer les costauds devant la Chine et l’Inde, ils régurgitent leur haine sur leurs ouailles.

  2. moi, au risque de vous faire chier, je dirais que ce clip est trés bien joué, amusant, et véridique. les gens ne changeront jamais si on ne leur oblige pas à changer par la force. Cependant, je reste sceptique quand aux cibles ici désignées: le citoyen lambda, qui n’en peux mais… si ces écolos sont aussi courageux, qu’ils s’attaquent de front aux vrais responsables du désastre: les trusts et la politique humanitaire à outrance. Mais bon, je doute qu’ils en aient le courage…

  3. En quoi est-il « véridique » de simuler une explosion sanglante ?
    C’est juste provocant à outrance et se retourne contre l’objectif visé de convaincre un public… au risque de VOUS faire chier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.