« Vivre-ensemble » au quotidien : la piscine de Poissy ferme après « des incidents »

Laurent Mauron, le journaliste du Parisien qui rapporte les événements ayant conduit à la fermeture de la piscine, use de tous les stratagèmes pour minimiser la violence et la gravité des faits. Dans l’application de cet exercice de style, c’est un docteur ès « Novlangue ».

Jugez plutôt : il parle « d’incidents », de « jeunes », de « trublions », qui se rebellent à cause du règlement (bien sûr), qui lancent « quelques insultent » (pas beaucoup…), car en effet, le groupe est « turbulent » (sic !).

Tout commence, samedi vers 16 heures. Un groupe d’une vingtaine de jeunes se présente à l’entrée. Ils n’ont pas les maillots de bain réglementaires. Deux tentent de pénétrer en force. Le personnel résiste comme il peut mais les trublions finissent par entrer. Quelques insultes fusent au passage. Une heure plus tard, la fermeture approche. 950 personnes se trouvent dans l’enceinte de la piscine. Le groupe est turbulent. « Certains ont fumé du cannabis et consommé de l’alcool qu’ils ont introduit dans une bouteille en plastique. Plus tard, l’un d’eux m’a craché dessus », raconte un agent de sécurité.

Le ton monte. Les maîtres-nageurs s’en mêlent et tentent de leur interdire de monter sur les plongeoirs mais le cordon ne résiste pas. Juchés sur les planches, ils sautent, manquant même de se percuter entre eux. Puis ils balancent dans le bassin des perches, transats et autres morceaux de bois trouvés sur place. Le calme revient vers 18 heures. Enfin, dans le bassin, car en partant, la bande caillasse des voitures du personnel stationnées à l’extérieur. Choqué, le personnel décide d’user de son droit de retrait pour le lendemain pour au moins 24 heures : la piscine doit fermer.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

5 commentaires concernant l'article “« Vivre-ensemble » au quotidien : la piscine de Poissy ferme après « des incidents »”

  1. Ce coup-ci vous ne pouvez pas dire que c’est la faute des musulmans vu qu’ils ont consommé de l’alcool dans la piscine.

  2. Toute cette mascarade , venue et faite par les envahisseurs, Ô combien détestables, se fait avec un appui à ne pas négliger :
    Pourquoi parle-t-on des radars, des limitations de vitesse, des retraites, du prelevement des impôts ? Pourquoi, Cur, Warum, Perchè, ??
    Tout simplement pour que ces multiples problèmes fassent oublier …. oublier quoi…….L’IMMIGRATION Forcée et forcenée, pas bête, ne nous laissons pas rouler dans cette farine pourrie.

  3. encore une fête citoyenne où l ‘on célèbre le vivre-ensemble-métissé
    promu par tous les partis républicains .

  4. Si on en est arrivé là, c’est parce les politiciens et tous ceux qui sont aux bottes du pouvoir (idiots-utiles) ont laissé faire.
    Comme ces journalistes, et leur pratique de la Novlangue.
    Tout ça est allé trop loin ; nous sommes déjà islamisés, avant que soit instaurée la charia, ce n’est plus qu’une question de temps – maxi 20 ans.

  5. @ jean
    Parce que vous croyez que les musulmans ne boivent pas d’alcool ? Certes moins que les autres voyous, mais ils ne se privent pas de fumer de la ‘beuh’ et bien d’autres choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.