Une lesbienne juive élue juge à la Cour suprême des Etats-Unis

Elena Kagan a été officiellement intronisée samedi en tant que 112ème juge de la plus haute cour des Etats-Unis. Jeudi, le Sénat américain avait approuvé par 63 voix contre 37 la candidate désignée en mai par le président Barack Obama pour succéder au juge John Paul Stevens, 90 ans, qui vient de prendre sa retraite.
« Née en 1960 dans une famille juive newyorkaise, Elena Kagan fut nommée Conseiller auprès du ministre de la Justice (Solicitor General) par Obama en janvier 2009. Ancien doyen de la Faculté de droit de Harvard, cette femme, encore jeune, n’a pourtant aucune expérience pratique comme juge ou comme avocat, mais elle a un “profil” qui correspondrait assez à ce qu’attend Obama de ses créatures à la Cour Suprême : contrebalancer intellectuellement les grosses pointures juridiques que sont John Roberts ou Antonin Scalia…
Tout a fait favorable au financement et au remboursement de l’avortement sur fonds fédéraux – une position qui serait très utile dès qu’arriveront à la Cour Suprême les appels liés à l’application de l’ObamaCare… –, hostile à ce que des groupes religieux opèrent des centres de conseil sur le grossesse, et violemment opposée à la “discrimination” de l’Armée sur le recrutement de militaires homosexuels, cette progressiste est tout à fait dans la “ligne”. Elle présenterait aussi un autre “avantage” qui n’est pas à négliger dans le contexte général. En avril dernier, Ben Domenech, qui anime un blogue pour CBS News, traitant de la “rumeur” Kagan écrivait qu’avec elle on aurait « le premier juge ouvertement homosexuel » à la Cour Suprême. La fureur de la Maison Blanche sur cette “révélation” fut telle, que CBS News décida de supprimer le post incriminé. Domenech fut contraint de s’excuser d’avoir diffusé cette « rumeur d’Harvard », mais non sans avoir ajouté ce petit addendum sibyllin : « Je dois ici corriger mon texte pour dire que Kagan semble être toujours au placard [closeted : homosexuel non avoué]. Curieux… parce que sa compagne est plutôt bien connue des cercles de Harvard. »

Source : Americatho via Le Salon Beige

8 commentaires concernant l'article “Une lesbienne juive élue juge à la Cour suprême des Etats-Unis”

  1. De mémoire Hervé Ryssen n’est pas docteur. Il me semble qu’il n’ait aucun diplôme universitaire.

  2. @Gregoire: écrire correctement faciliterait la compréhension du message important que tu cherches à transmettre.

    @Steevy: je n’aimerais pas voir ta tête, non pour des raisons esthétiques, mais parce que le petit aperçu que tu donnes de l’intérieur est rebutant. Malheureusement, je te visualises très bien devant ton clavier à juger une personne sur des critères qui sont tout sauf valables. Beurk.

  3. L’autre qui se prend pour mère Teresa et qui se permet de faire la leçon à tout le monde…

    Quant à l’intronisée, je crois bien que l’horreur de son physique est le reflet de son âme… Elle fait flipper.

  4. juive ou lesbienne ou lesbienne juive c’est bonnet blanc blanc bonnet….
    mais avant tout c est juive, parce que lesbienne toutes les femmes peuvent l’être mais juive… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.