Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent

Afin de s’assurer la fidélité des forces de police face à la révolte populaire des Gilets jaunes, Macron emploie des procédés vieux comme le monde, il promet de l’argent aux fonctionnaires et aux gendarmes. La méthode a fait ses preuves au cours de l’histoire, mais elle montre la fébrilité du gouvernement et le manque de motivation d’une partie des forces de l’ordre. En parallèle, le gouvernent relayé par les médias s’activent avec vigueur, à décourager les Français de se rendre sur Paris samedi prochain. 

Trouvé sur RTL : un déjeuner et une annonce. Le président de la République, qui a déjeuné avec des CRS dans le XXe arrondissement de Paris ce lundi 3 décembre, a salué le travail des forces de l’ordre engagées ce weekend dans la capitale et partout en France face aux « casseurs ».

Lors de cette discussion informelle, qui a duré plus de deux heures, le chef de l’État leur a promis qu’une prime exceptionnelle serait débloquée, selon les informations de RTL, sans pour autant dévoiler les modalités à l’heure actuelle. C’est le ministère de l’Intérieur qui va devoir gérer le dossier dorénavant.

Il y avait ce weekend 4.600 policiers et gendarmes engagés à Paris et des milliers d’autres partout en province. Le recensement n’est pas précis à ce stade alors que les autorités policières sont en train de faire les comptes

 


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :