Quand le racisme ne fait plus recette…

Etats-Unis : Un noir est accusé d’être l’auteur de  lettres anonymes signées du Ku Klux Klan.

La justice américaine soupçonne l’homme âgé de 28 ans d’avoir envoyé à la police deux lettres en novembre 2006. Il avertit dans celles-ci qu’un immeuble serait incendié si ses occupants noirs n’étaient expulsés de la ville de O’ Fallon, dans l’Illinois.

Les deux lettres sont signées « Avertissement du KKK ».

Le juge a ordonné une évaluation de la santé mentale du suspect.

L’article en anglais ne s’avance pas sur la raison des agissements de cet homme, lui-même résidant à O’ Fallon et donc « victime » de ses propres menaces.

4 commentaires concernant l'article “Quand le racisme ne fait plus recette…”

  1. On peut même être victime de ses propres menaces maintenant… C’est l’empire du subjectivisme, la relativité de la preuve, la rhétorique de la carotte… Puis-je être inconsciemment victime de ma perception subjective de la réalité induisant un biais d’interprétation dans ma compréhension de la menace que fait peser la relativité des droits de l’homme sur ma personne ?
    Je dégaine d’abord, je réponds ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.