L’Elysée commande pour 500 000€ de vaisselle (au minimum) !

Si le Journal du Dimanche a révélé le coût du nouveau service de table de l’Elysée dans un article publié le 10 juin, le Canard enchaîné a produit une contre-analyse et estimé que cette vaisselle coûterait en réalité dix fois plus cher.

Dans son édition du 13 juin, Le Canard enchaîné affirme que les chiffres communiqués par les services de l’Elysée au Journal du dimanche concernant le prix du nouveau service de table (1 200 assiettes) par le «Château» (l’Elysée) sous-estiment grandement la facture réelle : « La douloureuse devrait atteindre, voire dépasser, le demi-million d’euros, au vu des tarifs courants affichés par la manufacture. »

La communication élyséenne portée à la connaissance du JDD et publiée dans son édition du 10 juin faisait valoir que la facture ne serait pas réglée par le palais présidentiel, dont le budget est très encadré.

Cependant, le taquin palmipède précise bien dans son article que le contribuable français sera indirectement ponctionné pour ces frais de représentation : «C’est quand même bien le budget de l’Etat qui régale, par le biais de subventions de fonctionnement et d’investissement». Dans sa contre-analyse, le Canard rappelle également que «l’Elysée contourne les nouvelles règles de transparence […] qui imposent au Château de ne plus faire prendre en charge ses dépenses par d’autres institutions.»

Prix de la bagatelle : « 400 euros pièce pour les assiettes les plus simples et à partir de 500 euros pour les modèles contemporains », selon l’article dont l’auteur s’amuse également du nom de la collection : « « Bleu Elysée », une référence toute monarchique au « bleu de Sèvres », utilisé jadis pour la porcelaine fournie à la famille royale. »

Source : RT


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “L’Elysée commande pour 500 000€ de vaisselle (au minimum) !”

  1. Et Macron a également osé dire je le cite  » les aides sociales coûtent un pognon de dingue » lors du congrès mutualiste, c’est très récent.Mais Macron a oublié sans doute de désigner avec précisions les bénéficiaires de ces aides sociales.Pas d’argent pour les EPHAD , pas d’argent pour les ménages Français ( car lorsqu’il s’agit de les stigmatiser,de les culpabiliser là comme par hasard les politicards savent qu’ils existent en chair et en os les Blancos pour reprendre le terme de Vals , souvenez vous la vidéo est encore sur You tube ) pas d’argent pour les retraités français etc etc … mais toujours du pognon pour la gabegie et surtout pour qui vous savez , la preuve.

  2. Il est sûr que la première somme avancée, 50 000 € prêtait à sourire ! Surtout pour de la porcelaine de Sèvres, de renommée mondiale. Devant les questions posées, il a bien fallu dire au bon peuple la vérité : il ne s’agissait que des « honoraires » des artistes… Et pour le financement, ça sera « comme avant », pour ça, il y a « du pognon » !… L’Elysée varie toujours ses financements de façon… trouble, pour le moins. A titre d’exemple, le pétrole des Airbus et autres Falcons présidentiels est facturé à l’armée de l’air, tout comme les salaires des équipages, et non pas imputé au budget de l’Elysée, qui, avec de tels artifices, reste relativement stable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.