Le niveau de lecture des élèves français s’effondre

Une étude internationale sur la compréhension de texte place nos élèves de CM1 dans le bas du classement, derrière les Russes et la majorité des pays européens.

C’est devenu si courant qu’on ne s’en étonne plus. Le PIRLS, une étude internationale qui mesure la compréhension de l’écrit des élèves dans cinquante pays, a mis la France au 34e rang du palmarès. En Europe, elle termine juste devant la Belgique francophone et Malte. De 525 points en 2001, notre score est tombé en quinze ans à 511 points, au-dessus de la moyenne générale, qui est de 500 points, mais loin derrière la moyenne européenne, à 540 points.7

Si la Russie, Singapour et Hong-Kong caracolent en tête du classement, tous les pays visés par l’étude peuvent se féliciter d’avoir vu leur niveau progresser en quinze ans… à l’exception de la France et des Pays-Bas. Les élèves de CM1 de ces deux pays lisent de moins en moins bien les textes littéraires, et même les textes les plus informatifs pour lesquels la compréhension des petits Français a chuté de 22 points depuis 2001. L’association à l’origine de l’étude avait déjà pointé du doigt les résultats catastrophiques des élèves français en mathématiques, l’an dernier.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Le niveau de lecture des élèves français s’effondre”

  1. enseignement de qualité

    et politique licrasseuse d’invasion barbare

    ne font pas bon ménage.

    la République a choisi la décadence; c’est dans ses gènes.

    elle est nihiliste d’ instinct.

  2. Pourtant les « zailus locaux » de tous poils ne manifestent aucune avarice pour gaspiller allègrement l’argent du contribuable local lorsqu’il s’agit de se valoriser et se faire mousser et ainsi donner l’illusion qu’ils seraient indispensables à toutes une population d’abrutis et de gogos qui leur sucent les semelles de godasses. Pensez donc chaque élève dispose d’une tablette tactile neuve , matériel audio visuel et informatique dernier cri dans tous les collèges et lycées ( faut bien faire vivre le patronat parasite aux crochets des collectivités locales, donc des contribuables sans cesse rackettés ), constructions de nouveaux collèges et lycées parce que ces mêmes zailus déplacent sans cesse les populations autochtones lesquelles fuient « l’envahisseur barbare » qu’ils affectionnent mais pas au contact de leur progéniture , quelle lâcheté bourgeoise etc etc …..Il y a encre 40 ans l’enseignement se contentait de livres et de cahiers, le niveau toutes disciplines confondues était encore très acceptable, mais c’était il y a 40 ans.Depuis le décor a bien changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.