Le ministre de la justice israélien veut « maintenir une majorité juive même au prix d’une violation des droits »

Aucun journaliste déchaîné, pas de crie d’orfraie du magma bien-pensant des associations et des sectes maçonniques, silence radio en France. Chuuuuut… Ça se passe en Israël. 

Le projet de loi controversé qui vise à ancrer le caractère juif de l’État d’Israël dans ses lois constitutionnelles continue de faire débat. Lundi, le ministre de la Justice Ayelet Shaked a défendu le projet dans un discours à la Knesset où elle a notamment déclaré qu’il faut « maintenir une majorité juive » dans le pays « même au prix d’une violation des droits. »


Précisant que dans son esprit, agir dans le cadre démocratique et conserver une population juive « doit être parallèle », Ayelet Shaked a dit défendre la loi en partie « pour des raisons de démographie nationale. » Elle a notamment soutenu que si des barrières n’avaient pas été érigées à la frontière égyptienne, Israël aurait subi « une sorte de conquête terrifiante venue d’Afrique », faisant allusion aux nombreux immigrés soudanais et érythréens que la barrière a effectivement permis de contenir.

Source : Valeurs Actuelles

12 commentaires concernant l'article “Le ministre de la justice israélien veut « maintenir une majorité juive même au prix d’une violation des droits »”

  1. prière d’ Esdras

    (livre d’ Esdras ch 9)

    « le pays dans lequel vous entrez pour en prendre possession  »
    « est un pays d’ impuretés; »
    « les impuretés des peuples des terres , »
    « et un pays d’ abominations dont ils l ‘ont rempli d’un bout à l’ autre »
    « avec leurs souillures.
     »
    « vous ne donnerez moint vos filles à leurs fils »
    « et ne prenez point leur filles pour vos fils ».
    « et n’ ayez jamais souci de leur paix  »
    « ni de leur bonheur »
    « afin que vous deveniez forts  »
    « que vous mangiez le meilleur de ce pays »
    « que vous le transmettiez pour toujours a vos fils ».

  2. « Nous sommes la majorité dans ce pays et nous avons le droit de sauvegarder notre image (…) Tout État a le plein droit de préserver son caractère. » – Le ministre du Travail et des Affaires sociales, Shlomo Benizri, 2002.
    « Les citoyens palestiniens constituent le réel « problème démographique. » – Le ministre des Finances de l’époque, Benyamin Netanyahu, 2003.
    « Empêcher la multiplication des citoyens palestiniens est un devoir national. » – Le ministre du Logement, Ariel Atias, 2009.

    « Nous voulons judaïser la région de Wadi Ara (…) L’État veut mettre de l’ordre dans cet endroit de sorte que les Arabes ne redresseront pas la tête. » – Nissim Dahan, chef du conseil local désigné par l’État, 2008.

    « C’est un intérêt national que d’encourager les Juifs a s’installer » dans des endroits où « la population arabe connaît une croissance. » – La présidence du lobby de la Knesset en faveur des solutions de logement pour les jeunes couples, 2010.

    C’est un « sujet d’inquiétude quand la population non juive s’accroît beaucoup plus vite que la population juive. » – Le maire de Jérusalem de l’époque, Ehud Olmert, 1998.

    Les « infiltrants illégaux » et non juifs « qui envahissent le pays pourraient se multiplier et atteindre un nombre « qui menacerait notre existence en tant qu’État juif et démocratique. » – Le Premier ministre Benyamin Netanyahu, 2012.

    Derrière les mots « assimilation » ou « maintien de l’identité » se cache la peur atavique d’un accouplement entre deux êtres appartenant à des espèces différentes – un véritable crime contre nature.

    Disons le clairement : ce racisme biologique est largement partagé dans la société israélienne (c’est dans notre ADN, nous dit Rabinyan) où les mariages entre juifs et non-juifs restent perçus comme une sorte de trahison ou, pour le moins, comme une action contraire à l’ordre naturel des choses. Comme l’écrit encore Ravit Hecht : « L’aspiration à une vie libre, qui inclut des définitions et des valeurs choisies individuellement – peut-être l’unique définition de l’être humain –, est ce qui distingue l’humain de l’animal. Sauter au-dessus de la haie, la détruire, l’éradiquer.»

    Mais elle ajoute : «Ces dernières années, en Israël, cette aspiration est de plus en plus écrasée.»

    Le ministre (d’extrême droite) de l’Éducation, Naftali Bennett, a fait de cet écrasement une véritable croisade, en mettant en place une Administration de l’identité juive et en faisant réécrire les manuels d’éducation civique afin qu’ils insistent davantage sur ce qu’il appelle la «dimension juive». Il s’agit là d’une politique d’endoctrinement qui a poussé de nombreux enseignants à réagir, annonçant qu’ils refusaient de respecter les nouvelles consignes.
    Ce même Ministre de l’Education ce fasciste raciste d’extrême droite sioniste, ce BENNETT qui se glorifie en disant tout joyeux : « Oui j’ai tué des arabes et alors ? »
    Personne ne s’en offusque.
    Imaginez un seul instant que le … lepen ai murmuré : « oui j’ai tué des Juifs et alors »
    Je n’ose penser au tsunami et la mise à mort médiatique que cela aurait déclenché.

    Il n’y a pas si longtemps encore, la culture dominante prétendait à l’universalisme et rejetait les valeurs ouvertement racistes. S’il ne fait aucun doute que ce rejet était fait de beaucoup d’hypocrisie et d’une mauvaise foi flagrante – effectivement, le racisme est dans l’ADN de la culture et de la politique israéliennes, et dans le concept même d’État juif –, il n’en reste pas moins qu’il existait. Aujourd’hui, la société israélienne a perdu le sens de la dignité. Repousser le racisme, pointer l’indécence des comportements racistes, c’est ce qui distingue la moralité de la loi de la jungle. Pour reprendre les mots de l’éditorialiste de Haaretz, «c’est ce qui fait la différence entre éthique et Daesh».

  3. Si nous pouvions faire la même chose en France !!! Mais les émasculés élus ( par une minorité de votants) ne le feront pas …

  4. @circe
    que voulez vous dire par votre commentaire ????
    Refaire de la France une terre uniquement chrétienne ???
    Désigner comme personnages non grata tous ceux qui ne sont pas « d’origine chrétienne »???
    Chiche , attendons les commentaires du CRIF, du BNVCA, de la LICRA et autres
    vous risquez de rejoindre le démon Dieudonné dans les portes de l’enfer

  5. Et après on viendra reprocher à la France les écrits de MAURRAS et de CELINE .
    Cette mégère me fait penser aux propos de Darquier de pellepoix sur les juifs , là il s’agit de palestiniens Mais c’est le même racisme

  6. Ils auront bonne mine les anti-racistes hystériques pleins d’amour pour ceux qui les haïssent quand leurs protégés seront devenus majoritaires…
    Ils vouent aux enfers ceux qui veulent sauvegarder leur terre, leur civilisation et leur race, alors que ce n’est pas un crime ni de la haine de l’autre que de refuser sa disparition par submersion puis remplacement mais simplement l’instinct de survie de ceux qui ne veulent pas disparaître. Ces fous detestent en fait ce qu’ils sont et se réjouissent de leur futur génocide. Quand on viendra les soumettre ou les égorger, ils pourront toujours rappeler à leurs bourreaux la charité chrétienne avec laquelle ils les ont accueillis ; ça les fera bien rigoler…

  7. @Rho 2 a parfaitement raison. En France il faut sauvegarder nos terre, notre civilisation notre  » race » il faut refuser la disparition par submersion puis par remplacement .
    Pour ne pas disparaitre il faut refuser tout antichristianisme d’où qu’il vienne de l’islamisme ou du judéo-sionisme .

    Oui déjà commençont par une chose très simple , l’étiquetage de la viande .

    Pour ne pas obliger les laïcs à manger de la viande hallal ou Casher , les bas morceaux étant d’après certains iniquement de la  » viande à chrétiens » . tout cela pour des raisons bassement financières .
    L’islam et le judaisme étant deux religions sœurs siamoise ennemies , avec le même but .

    soyons fiers d’être français , soyons fiers d’être chrétiens n’es ce pas @ Rho2.
    CHICHE

  8. Tout à fait, mon ami !
    La reconquista espagnole a permis à nos cousins d’au delà des Pyrénées de retrouver leur terre et leur foi. À quand une reconquista française ? Dans beaucoup d’endroits on n’est déjà plus en terre française et chrétienne…

  9. Ceci dit, je déplore que bien que nous soyons d’accord sur l’essentiel, tu aies mis le mot race entre guillemets. Serait-ce un gros mot ? On n’est pas obligé de se plier aux dictats de la gauche multiculturaliste dont les mentors juifs et sionistes hurlent au racisme et à la xénophobie quand un peuple blanc veut tout simplement rester ce qu’il est.
    Ce n’est pas de la haine de l’autre que vouloir rester soi-même.
    On n’impose pas aux pays asiatiques ou africains de devoir accueillir des millions de personnes d’etnies différentes de celle qui a construit ces pays, faconné ses paysages, construit ses villes et ses villages, élaboré au cours de l’histoire sa langue et sa culture. Oui les races existent, c’est une évidence pour tout individu conscient et je ne vois pas pourquoi la nôtre devrait se voir imposer un métissage forcené qui ne peut que la faire disparaître à plus ou moins court terme. Soit dit en passant, les gens qui sont les plus ardents propagandistes de ce métissage appartement à une communauté qui refuse pour elle-même tout mélange, hurlent au scandale quand Trump veut construire un mur pour protéger son pays de l’immigration sauvage, alors que cette même communauté applaudit quand Israël s’entoure de tels murs…
    Bref, le fait de penser que chaque peuple à le droit de rester lui-même ferait de moi un affreux raciste…
    Oui, je l’avoue, je préfère que mes enfants épousent des blancs comme eux et je me sens plus proche d’un Russe orthodoxe que d’un Béninois catholique.
    Je ne crois pas que la France resterait la France si sa population blanche finissait par être submergée puis dissoute et effacée par des millions d’Africains, ceux-ci fussent ils catholiques. Je ne crois pas une seconde que nos remplaçants perpetueraient notre oeuvre et preserveraient notre patrimoine.
    Si on remplace une vigne par des pommiers on n’a plus le même terroir et au lieu de faire du vin on fera du cidre. Ça ne veut pas dire que je n’aime pas aussi le cidre mais en tant que Bourguignon j’ai le droit de préférer nos vins et je ne pense pas que ce soit un crime ou que cela signifie que je haïsse les Normands…

  10. @Rho2
    La Reconquista espagnole ???
    Très mauvais choix de l’histoire mont cher ami.
    Si à une époque la Reconquista a chassé d’Espagne et du Portugal les juifs sépharades qui s’étaient alliés au musulmans pour  » éradiquer » le christianisme de ces deux pays .
    aujourd’hui il existe une Reconquista pour ( ré-envahir) ces deux pays .
    Cela s’appelle pour certains le  » droit au retour » qui se trouve interdit à d’autres .
    En effet vous n’êtes pas sans savoir que nombre de juifs sépharades se réclament du droit au retour pour obtenir la nationalité portugaise ( plus de 2000 accordées sur plus de 12000 demandes déposées actuellement) et pour l’Espagne sur 36000 ( sans compter les demandes en cours .
    Tout en sachant qu’il s’en trouve plus des 2/3 en catalogne ( province qui a essayée de faire sécession il y a peu de temps ) D’ailleurs lors des élections se trouvaient dans le coin des « consultants  » de la Knesset .

    donc mauvais choix de Reconquista .

  11. Majorité juive ? Logique, avec une majorité arabe musulmane, Israël
    disparaît, question vitale après 2000 ans de pogroms. En France
    ça ne dérangera personne d’avoir une minorité de chrétiens, en terre d’islam ils sont moins mal tolérés que les juifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.