Chronique de la Christianophobie 18/08/2010

«L’athéisme en France est une religion et l’anticléricalisme une église.» E.Berl

Chers internautes,

La fête de l’assomption de ce dimanche a été l’occasion de nouveau assauts christianophobes sur le sol français.

Tout d’abord, sachez que le Jura a été particulièrement touché par le déferlement d’actes antichrétiens touchant les communautés de fidèles aujourd’hui.
Je voudrais évoquer en premier lieu la dégradation d’une statue de la Vierge Marie à Perrigny, en périphérie de Lons-le-Saunier en début de semaine dernière. Les vandales ont badigeonné la statue d’un vert fluo au goût pour le moins douteux et n’ont jugé utile de prendre la fuite qu’après avoir griffonné une croix gammée sur son socle. S’agit t-il d’une signature ou d’un terrible amalgame visant à associer catholicisme et nazisme ? Difficile à dire mais toujours est-il que la diabolisation perpétrée par le Système à l’encontre des chrétiens porte des fruits en abondance…

Notez que les habitants de la commune de Saint Loup, toujours dans le Jura, ont du affronter une situation presque similaire dans la nuit de samedi à dimanche. Ici des symboles nazis ont été tagués sur les croix et sur le socle du calvaire qui mène à une grotte érigée il y a de cela 75 ans en l’honneur de la Vierge Marie. (Cf. photo ci-joint.)

En France toujours, 105 ans après le début de la spoliation légale et officielle des biens de l’Église, sachez que le Système républicain en vigueur continue son œuvre destructrice de notre identité. Ici, les faits se déroulent à Sainte Maries de la Mer, où le maire de la commune se comporte tout simplement comme un hors la loi. La cour d’appel administrative de Marseille ayant pourtant donné raison à la paroisse, le maire de la commune refuse de réguler le rythme des visites du toit de l’Église. Non seulement la totalité des frais de la visite sont au bénéfice de la commune, mais en plus les paroissiens doivent supporter le bruit de ces visiteurs ainsi que leurs tenues vestimentaires parfois des plus « simples » et ce au beau milieu de leurs offices. Où est le problème ? Les édifices religieux ne sont-ils pas que des curiosités témoignant de superstitions passées ?

Comme à l’accoutumée et je le déplore, les actes de christianophobie que je me permets de vous rapporter touchent l’ensemble du globe.

En Californie, une église de la communauté arménienne a été vandalisée par un jeune déséquilibré qui a détruit à coups de marteau une représentation de la Vierge Marie située dans la cour de l’église. Il a justifié son acte en évoquant son identité juive ainsi que le message de la bible qui ordonnait la destruction de tels « objets de culte ». Vous remarquerez le silence des médias suite à ce forfait dont les dommages sont estimés à près de 80 000 euros.

Je ne peux conclure sans évoquer la situation de Mme Tali Argov, ancien maître de conférences à l’Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies. Cette jeune femme a subi des sévices moraux sans précédent de la part de ses désormais ex-employeurs et ex-collègue, au motif qu’elle s’était convertie au christianisme. L’actualité nous permets de souligner que la « tolérance » juive semble souffrir de quelques limites malheureusement.

A l’heure où les grands médias ne cessent de nous parler de la noble et grande démarche qu’est le ramadan ou de faire l’état des lieux de l’antisémitisme ambiant il est bon de ne pas oublier qu’aujourd’hui ce sont les chrétiens qui sont persécutés sur le sol français, historiquement Catholique quoi que l’on en dise ou pense.

A la semaine prochaine,
Que Dieu vous garde.
Laurent, pour contre-info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.