Affaire Maurras : démission en bloc de dix membres (sur 12) du comité des commémorations nationales

65 ans après sa mort, Charles Maurras dérange toujours la République et ses idéologues fanatiques, au point de ne même pas accepter de citer son nom…

le Livre des commémorations nationales, est un catalogue de dates marquantes de l’histoire de France dont l’année est l’occasion de se souvenir, vendu 10 euros. Le 150e anniversaire de Maurras faisait partie de la liste.

En janvier, le ministère de la Culture avait annoncé le retrait de la référence à l’écrivain d’extrême-droite du Livre des commémorations nationales 2018.

Dix des douze membres du Haut comité des commémorations nationales ont annoncé mercredi leur démission collective à la ministre de la Culture Françoise Nyssen qui avait retiré le nom de Charles Maurras du Livre des commémorations nationales 2018.

« La décision que vous avez prise de retirer le nom de Charles Maurras de la longue liste de faits mémorables établie par notre Haut-Comité au titre de l’année 2018 – après l’avoir d’abord ratifiée par une préface élogieuse- et d’interrompre la diffusion du Livre des commémorations nationales nous rend impossible, à notre plus vif regret, de continuer de siéger dans cette instance », ont écrit les démissionnaires dans une lettre ouverte à la ministre. Parmi les membres du Haut-Comité qui ont démissionné figurent notamment l’historien et ancien ministre Jean-Noël Jeanneney et l’historien Pascal Ory, spécialiste de la collaboration durant l’Occupation.

Censure ou autocensure. La ministre de la Culture Françoise Nyssen avait décidé fin janvier d’effacer Maurras du livre des commémorations nationales après des protestations d’associations antiracistes. « Vous comprendrez que, dans ces conditions, nous ne puissions continuer à siéger avec, en permanence, la menace soit de la censure soit de l’autocensure », ont écrit les membres du Haut-Comité dans leur lettre ouverte à Françoise Nyssen.

Source : E1

 

4 commentaires concernant l'article “Affaire Maurras : démission en bloc de dix membres (sur 12) du comité des commémorations nationales”

  1. Maurras n’est pas cacher;

    péché irrémissible contre l’ esprit de la République anti-française.

  2. Une chose est certaine : si tous ces auteurs dérangent autant nos « décideurs » et leurs valets républicains , c’est qu’ils avaient du talent , contrairement à certains.
    Et puis je croyais que la culture , Blanche , française , n’existait pas .Tiens tiens lorsqu’elle dérange certains qui en ont fait leur fond de commerce et monopole, il faut vite l’éliminer.

  3. Ces « Messieurs et Dames « ont une peur bleue de l’Histoire de leur Maître. Ils veulent s’isoler dans leurs cocons. Et là, ils seront tout seul.

  4. Ce fut un grand écrivain et , plus encore , un penseur estimable de la politique . Il s’est fourvoyé gravement en abordant certaines questions , celles qui attirèrent l’attention du ( faux ) comte de Gobineau .
    Je me réjouis presque de le voir traité en pestiféré .
    Louis-Ferdinand , Lucien Rebatet , le PAC , bien d’autres encore , tous sont voués aux gémonies par les serviteurs d’un petit peuple dominateur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.