16 mars 2011 : grand succès de la Journée du Légionnaire en Lettonie

Le conseil municipal de Riga avait annulé il y a quelques jours la marche annuelle des héros de la lutte anticommuniste qui se déroule chaque année le 16 mars depuis plus de 20 ans en Lettonie. La Journée du Légionnaire a pu se dérouler néanmoins sans problème : la justice lettone a finalement autorisé le défilé des vétérans de la Légion lettone, malgré les pressions juives et russes.
Le premier ministre de Lettonie Valdis Dombrovskis a appelé la mairie à majorité pro-soviétique de Riga, qui tente chaque année de faire interdire la marche, à ne plus l’interdire. Cette nouvelle édition s’est d’ailleurs déroulée sans problème alors que l’événement avait été interdit au motif de troubles à l’ordre public.

Près d’un millier de personnes ont défilé à travers Riga. Après un office à la cathédrale, ils ont cheminé jusqu’au Monument de la Liberté où elles ont retrouvé plusieurs plusieurs milliers (3 000 selon les médiats) de personnes qui avaient rejoint directement la place. Des gerbes de fleurs et des bouquets ont été déposées par les nombreux participants. Plusieurs députés et élus nationalistes étaient présents, ainsi que des membres du conseil municipal de Riga ; les organisations nationalistes estoniennes avaient envoyé des délégations pour soutenir leurs frères baltes.

Les autorités ont toutefois empêché au moins une dizaine d’Estoniens d’entrer sur le territoire letton pour participer à la commémoration.

La manifestation a rassemblé un plus grand nombre de participants que l’année dernière, et surtout « beaucoup plus de jeunes que les années précédentes » note le quotidien national Neatkarīgā Rīta Avīze.

C’est l’association Daugavas Vanagi Latvija qui organisait la manifestation. Créée dans les camps de concentration alliés après la Seconde Guerre mondiale – camps dans lesquels 25 000 Lettons furent détenus pour s’être opposé aux criminels bolchéviques – elle permettait une entraide mutuelle entre les prisonniers et avec les familles des détenus.

Durant des décennies suivantes, Daugavas Vanagi Latvija a poursuivi sans faiblir son combat pour assurer la défense de l’unité de la Lettonie et lutter contre l’occupation soviétique à travers le monde. De nombreuses sections de la DV existent toujours sur les cinq continents, menant de nombreuses activités (culturelles, sociales, patriotiques, éducatives, etc.)

49 commentaires concernant l'article “16 mars 2011 : grand succès de la Journée du Légionnaire en Lettonie”

  1. Le courageux combat des Lettons contre l’impérialisme Grand Russe repris alors par Staline ! Oui , on le reconnaît .
    Il ne faut pas oublier l’essentiel : la Russie , hier commme aujourd’hui , est une puissance continentale opposée à l’hégémonie de la thalassocratie anglo-saxonne .
    Les Lettons ont été engagés au service d’une cause perdue d’avance .
    Le dictateur allemand s’illusionnait en croyant que les Anglo-Saxons comprendraient le bien-fondé de sa lutte .

    Le résultat de ses monumentales erreurs d’analyse , c’est la mise au jeu de l’Europe .
    Dominique Venner qui persiste à espérer parle de  » dormition  » . Décomposition accélérée me paraît plus exact.

  2. ils n’auraient pas du chasser les Teutoniques…

    Dès 1215, grâce aux relations d’Herman von Salza, l’Ordre Teutonique reçoit un grand domaine en Hongrie – une terre dans la région de « Borsa » de 12 000 km2. Le donateur est le roi de Hongrie, André II qui allait partir à la croisade. Il croyait naïvement que les Teutoniques allaient défendre Borsa devant les voisins de « Połowcy » et même qu’ils allaient conquérir leurs terres pour lui . Heureusement, il comprend rapidement son erreur.
    Dès qu’ils sont en possession de ce domaine, les Teutoniques ont tout de suite montré qu’ils préfèrent renforcer leur puissance plutôt que de christianiser et de subordonner les « Połowcy » au roi de Hongrie. Ils commencent par faire venir des colons à Borsa, presque uniquement des allemands, ensuite, ils entament la construction de châteaux et de villages fortifiés, et enfin ils font tout ce qui est possible pour élargir leurs propriétés et devenir indépendants du pouvoir royal.
    Les Teutoniques sont tellement efficaces que les Hongrois disent: « L’Ordre est comme le feu dans les poumons, comme une souris dans un sac à dos, comme une vipère dans le sein ». Immédiatement après son retour de Terre Sainte, le roi André entreprend de chasser tout simplement les Teutoniques de son royaume.

    Le découragement et la consternation dominent les sentiments des dignitaires de l’Ordre, mais cela ne dure pas longtemps. Grâce aux contacts diplomatiques d’ Herman von Salza, l’Ordre reçoit une deuxième chance de s’établir en Europe. Le Prince Konrad Mazowiecki, (Conrad de Mazovie) oubliant les expériences hongroises et poussé par le prince Henryk Brodaty (Henri le Barbu), donne aux Teutoniques la terre nommée Chełmińska, au bord de la Vistule. Elle doit leur servir de base pour les expéditions en vue de convertir les tribus prusses, païennes et très belliqueuses. C’est le début du premier état monastique dans le monde.

  3. « Russe » ne signifie pas « soviétique ».

    Différence qui hélas continue d’échapper à beaucoup.

  4. Tchetnik tu as raison, mais en Bessarabie, le génocide des roumains a commencé en 1812, pas en 1917. Donc la méfiance et le rejet de la part des baltes est totalement légitime.

    albert ils n’ont pas perdu puisqu’ils existent toujours.

    Gloire aux peuples libres, qui ont résisté a l’imérialisme russo-soviétique:

    http://www.moldavie.fr/spip.php?article230

    Pour bien voir que la distinction entre russes et communistes est parfois bien fine…

  5. La distinction faite par Soljenitsyne en  » russe  » et  » soviétique  » revient , à mon sens , à cautionner le régime soviétique en laissant croire qu’il a mis en place une réalité nouvelle . Il en a eu le désir , certes .
    A-t-il réussi ? C’est très discutable .
    Le point essentiel du débat porte sur la récupération du nationalisme grand-russien par le Géorgien Staline . La plupart des historiens l’admettent , en particulier Mme Carrère d’Encausse .
    La discussion est ouverte , il faut le reconnaître .  » Il n’y a pas de vérité ; il n’y a que des interprétations « ( Friedrich Nietzsche )

  6. Tu as totalement raison Albert et d’ailleurs, Alexandre Douguine dit exactement cela dans La Grande guerre des continents.
    Par contre Nietzsche a tort, il y a bien une vérité et elle est unique, ce qui n’empeche pas que nous humains, l’interprétons de façon différente…

  7. Le Géorgien Staline et le J.if Lénine n’ont pas « récupéré » le « nationalisme » grand Russien. Ils ont inventé une réalité très différente, même si elle semble parfois coincider, de la même manière que la république française n’a pas récupéré la géopolitique de la France Chrétienne et Royale.

    Pour la Bessarabie, il ne faut pas exagérer. La présence Russe n’Y a pas été parfaite, mais de là à parler de « génocide »…

  8. Tchetnik
    Vu votre pseudo ce ne m’étonne pas que vous relativisiez….

    Pas de Génocide en Bessarabie?

    Comment on passe de 86% de roumains en Bessarabie a 50% entre 1812 et 1897? Présence russe imparfaite? Occupation et éradication des roumains vous appelez cela présence imparfaite? N’importe quoi.
    Cetnici na vrbe.

  9. @Bogdan, mili Bratje

    On peut faire passer une population de 86 pour cent à 50 pour cent autrement qu,en massacrant les gens, ça vous a peut-être échappé.

    Pour le reste, j,ai un peu du mal à voir une erradication que vous devriez plutôt voir côté Turc. lesquels ont commis largement plus de crimes, à visée réellement dstructrice.

    Bizarre que ni les Bulgares, ni les Arméniens, ni les Géorgiens n,aient de griefs similaires pour une occupation qui s,est faite pourtant dans les mêmes conditions.

    Bog ti pomogoa.

  10. Erradication de la langue et de la culture Roumaines certainement, et ce n,est pas le titre de gloire des Russes, je suis bien d’accord. Mais pour parler de « génocide » au sens physique, il faudrait des éléments que vous n’avez pas.

    Après, si on compare avec les Turcs en face, la chanson est TRÈS différente.

  11. Tchetnik
    Les turcs n’ont JAMAIS tenté d’éradiquer les roumains et notre culture comme les russes l’ont fait.

    Ensuite vous dites qu’il n’y a pas eut de génocie physique?

    « De 1940 à 1950 la Bessarabie subit une hécatombre effroyable, perdant un tiers de sa population : elle comptait environ 3.200.000 personnes en août 1940. Il n’en restait que 2.229.000 en 1950. 971.000 personnes ont disparu en 10 ans :

    300.000 Moldaves ont été déportés entre le 28 juin 1940 et le 22 juin 1941 (dans la seule nuit du 13 juin 1941 – 13.470 familles, comprenant 22.648 personnes, dont approximativement 2/3 de femmes et enfants) ;
    entre 1944 et 1948 – 250.000 Moldaves ont été déportés ;
    entre 1946 et 1947 – 300.000 personnes sont mortes suite à la famine provoquée par les troupes soviétiques.
    le 6 juillet 1949 commence la 3ème vague de déportations : 11.324 familles sont déplacées de force (environ 40.850 personnes).

    La mort de Staline ne met pas fin aux déportations : entre 1954 et 1964 300.000 autres familles ont été déplacées vers la Russie et le Kazakhstan.

    Les nombreuses déportations ainsi que l’immigration de Russes et d’Ukrainiens ont profondément modifié le paysage démographique de la République Socialiste Soviétique de Moldavie. Ainsi, dans les années 1980, les travailleurs qui n’étaient pas moldaves représentaient plus de la moitié de la force de travail dans l’industrie et au moins 60 % des cadres. »

    On fait difficilement plus physique. En plus, les turcs ne sont plus la en Roumanie, les seuls qui occupent encore 30% de la Bessarabie sont les ukraino-communistes.
    Et je ne vois pas ce que les arméniens ou les géorgiens viennent faire ici…
    En effet, les russes n’ont rien a voir avec les turcs, en 2 siècles ils ont fait bien pire.

  12. Un exemple frappant de cet impérialisme russo-soviétique:

    La ville de Cetatea Albă, ville importante du saint Stefan cel Mare, champion du Christ:

    Au recensement russe de 1897, les Moldaves formaient la principale nationalité (53,7 % de la population), suivis par les Russes et Ukrainiens (Grands-Russiens et Petits-Russiens : 20,3 %), les Juifs (19,7 %), les Arméniens (2,1 %), les Bulgares (1,0 %), les Tatars (Nogays : 0,8 %), les Allemands (0,8 %) et les Polonais (0,6 %).
    Au recensement ukrainien de 2001, les Ukrainiens dominaient (62 9 % de la population), suivis par les Russes (28,2 %), les Bulgares (3,7 %), les Roumains (1,9 %), les Biélorusses (0,6 %), les Gagaouzes (0,4 %), les Juifs (0,3 %), les Arméniens (0,3 %), les Sinti et les Roms (0,3 %).

    Voila une de nos villes saintes, aujourd’hui ukrainiene après 2 siècles de génocide, cuturel et physique.

  13. On parle de 1940.

    Donc, de la période SOVIÉTIQUE. Période au cours de laquelle, sauf ton respect, les Russes ont autant souffert, voire plus.
    Fais donc un petit voyage au polygone de tir de Butovo et aux Solovki pour t’en rendre compte. Crois-tu donc que les Moldaves sont les seuls à avoir souffert? et qu’il n’y avait aucun coco parmi eux?

    Mais accuser systématiquement les Russes est très facile pour faire oublier que les horreurs du bolchévisme ont été aussi commises par des gens de son propre peuple…

    Tes chiffres sur Cetatea Alba ne prouvent rien sur tes prétentions d’élimination physique. Ils prouvent qu’il y a eu un changement de population et une colonisation qui peut être jugée légitime ou non, mais certainement pas « élimination physique ». Encore faut-il accorder aux mots leur véritable signification.

  14. Donc quand les roumains sont déportés en SIBERIE, et en Asie centrale, JUSTE parce qu’ils sont roumains, et que tes copains russo-coco mettent des ukrainiens et des moldaves a la place, c’est pas une élimination physique? Le goulag c’est pas une élimination physique? Nan mais tu es malade ma parole, mais bon, les Tchetniks n’ont pas le meme sens de la vie humaine que nous.

    Ensuite, tu nois le poisson, un coup tu nous parles des arméniens, puis de la géorgie puis des russes de Russie, mais on ne parle pas de cela ici, on parle de l’impérialisme russo-soviétique contre ses voisins.

    Au passage, les russes n’ont pas souffert parce qu’ils étaient russes, mais pour des raisons RELIGIEUSES. Donc compares ce qui est comparable.

    Et désolé, mais en Bessarabie, les atrocité venaient des RUSSES, pas des roumains ni des Turcs.

    Mais c’est comme les serbes, au lieu d’assumer ca se défile, et ca noie le poisson.

    Maintenant, voyons avant 1917:

    La Bessarabie a été enlevée par l’Empire russe à la principauté de Moldavie en 1812. Son autonomie lui est garantie en 1816, mais est abolie en 1828. En 1829, l’usage du roumain est interdit dans l’administration. En 1833, le roumain est interdit à son tour dans les églises. En 1842, c’est au tour de l’enseignement du roumain d’être interdit dans les établissements d’enseignement secondaire, tout comme dans les écoles primaires en 1860. Les autorités russes encouragèrent l’émigration (ou déportèrent) des Roumains) dans d’autres provinces de l’empire (notamment au Kouban, au Kazakhstan et en Sibérie), tandis que d’autres groupes ethniques, notamment Russes et Ukrainiens (appelés au XIXe siècle « Petits Russes »), étaient invités à s’installer dans la région. Selon le recensement de 1817, la Bessarabie était peuplée à 86% de Roumains (Moldaves), 6,5% d’Ukrainiens, 1,5% de Russes (Lipovènes) et 6% issus d’autres groupes ethniques. Quatre-vingts ans plus tard, en 1897, la répartition ethnique avait sensiblement évolué, avec seulement 56% de Roumains (désormais appelés Moldaves), mais 11,7% d’Ukrainiens, 18,9% de Russes et 13,4% de personnes issues d’autres groupes ethniques. En quatre-vingts ans, la part de la population autochtone avait donc chuté de 30% : Anthony Babel, La Bessarabie, éd. Félix Alcan, Genève, 1932.

    Après ca se plaint des turcs, de l’OTAN et de la « diabolisation »…

  15. Rectification:
    « Donc quand les roumains sont déportés en SIBERIE, et en Asie centrale, JUSTE parce qu’ils sont roumains, et que tes copains russo-coco mettent des ukrainiens et des moldaves  » je voulais dire des ukrainiens bien sur.

  16. Bref, avec l’aide de Dieu, de nouveaux saints guideront les jeunes roumains, et la Bessarabie redeviendra belle et pure. Traiasca Romania, Basarabia Pamant Romanesc, contre les russo-coco. qui trouvent légitime d’éliminer la culture d’un autre peuple, qui plus est européen et orthodoxe(rappelons que la Bessarabie est un véritable sanctuaire, avec tous les monastères construits par saint Stefan, son père Bogan et ses déscendants, ce meme Stefan ayant été fait champion du Christ par le pape lui-meme, car il a mis la raclée aux turques).

  17. Agnos ce sont des conneries russo-communistes. Les seules nostalgiques de l’URSS la bas sont les colons immigrés russes. Seules 1000 personnes ont été intérogées, c’est ridicule.
    C’est comme en Yougoslavie, seuls les serbo-ommunistes la soutenaient, pas les autres.

  18. « Ainsi, l’élite cultivée locale qui put se maintenir dans d’autres territoires à majorité roumanophone, disparut de Moldavie soviétique, où elle fut remplacée par une élite russe ou russifiée qui fit, durant un demi-siècle, la promotion d’une identité „moldave” différente de la „roumaine” et d’un modèle soviétique prestigieux, différent du modèle roumain présenté comme archaïque et impérialiste.

    De ce fait, même dans la majorité roumanophone, l’unionisme est perçu par une partie de l’opinion comme un mouvement politique d’inspiration étrangère. »

    Donc poster de pseudo-sondages, c’est bien, ca permet de ne rien expliquer.

    Au passage:

    « Aproape jumătate din cetăţenii Republicii Moldova – 48 la sută – doresc să obţină cetăţenia română, conform unui sondaj realizat la începutul lunii noiembrie de Institutul de Marketing şi Sondaje (IMAS).  »
    http://www.bbc.co.uk/romanian/news/story/2006/12/061201_moldova_romania_sondaj.shtml

    48% des moldaves veulent avoir la nationalié roumaine. Mais cela leur enlèverait de facto la natinonalité moldave et en ferait des immigrés sur leur propre sol!!!! Les russo-bolchéviques ont la meme mentalité que les cpf’s 🙂

    Voila comment se comportent les russes en territoire occupé, ce qui fait sourire quand on lit ensuite: « « Russe » ne signifie pas « soviétique ».

    Différence qui hélas continue d’échapper à beaucoup. »

    En effet, ca échappe meme aux russo soviétiques de Moldavie lol

  19. @Bogdan radikal

    Tu te répètes, mais tu n’appoprtes aucun élément propre à soutenir ta thèse. Tout ce que tu dis est qu’il y a eu une « colonisation » que je viens précisément d’évoquer plus haut, ainsi qu,une interdiction de la langue Roumaine (y compris dans la liturcie), chose que je n,ai pas niée, mais bien au contraire écrite avant toi. Mais tu ne lis manifestement pas les commentaires jusqu’au bout.

    Les Russes ont été persécutés pour des raisons à la fois religieuses et culturelles. il suffisait de parler le russe avec un accent un peu aristocratique pour se ramasser 7 grammes dans la nuque.

    Sur tes sources provenant de la BBC, LOL car la BBC, à l’Instar du « Monde » est bien connue pour qui la finance, qui la dirige et pour sa déformation systématique de la réalité. La plupart des « journalistes » qu’elle envoie dans ces pays n,en parlent pas les langues…

    Et encore une fois, tu attribues au « Russes » des crimes commis par un régime qui n’avait rien à voir avec et sous lequel les Russes ont autant souffert que les tiens, voire plus.

    Ton appréciation sur les gentils Turcs en revanche relève du délire le plus compulsif, désolé. Leurs attrocités, sont, elles largement établies, pour les raisons religieuses et culturelles bien définies. Il faudra sinon que tu nous dise pourquoi Stefan (dont tu vien sde rappeler l,exemple à juste titre), ou Michel le Brave auraient passé leur temps à les combattre…Tu ne crois pas que tu te contredis un peu?

    Enfin, reconnais que des cocos furent Roumains aussi. Gheorghiu Dej et Ceaucescu n,étaient pas Russes, désolé. Assume cela déjà et tu donneras des leçons aux autres ensuite.

  20. Bogdanragikal
    Je ne connais pas cette affaire , en conséquence je ne me prononcerai pas .
    Un seul point : un individu , dès qu’il est communiste , se comporte comme une bête féroce .
    Nous avons de nombreux exemples en France pt la 2ème GM et pt la période de l’épuration « .

  21. Tchetnik tu es un menteur(pléonasme)

    Les déportations, comme écrit par Anthony Babel, La Bessarabie, éd. Félix Alcan, Genève, 1932, ont commencé des le 19eme siècle, en meme temps que l’immigration russe de remplacement. Au passage, tu peux dire que je n’apporte pas d’éléments, moi je cite des chiffres, et des faits précis, toi des généralités et de la rétorique.

    Et tes russes aristocratiques ont donc été tué car ils semblaient ARISTO, pas parcequ’ils étaient RUSSE lol vraiment, relis toi.

    Sinon tu dis, je te cite:

    « Sur tes sources provenant de la BBC, LOL car la BBC, à l’Instar du « Monde » est bien connue pour qui la finance, qui la dirige et pour sa déformation systématique de la réalité. La plupart des « journalistes » qu’elle envoie dans ces pays n,en parlent pas les langues… »

    L’article a été écrit par Alexandru Jecu qui vit a bucarest donc tu racontes N’IMPORTE QUOI mdrr.

    « Et encore une fois, tu attribues au « Russes » des crimes commis par un régime qui n’avait rien à voir avec et sous lequel les Russes ont autant souffert que les tiens, voire plus. »

    Pas pour les meme raisons, et pas par les meme personnes. Et on a souffert des le 19eme siècle, par 1917 ce qui est un fait reconnu par tous les historiens, et qui met a mal ton idéologie grand-russe, normal pour un « TCHETNIK ».

    « Ton appréciation sur les gentils Turcs en revanche relève du délire le plus compulsif, désolé. Leurs attrocités, sont, elles largement établies, pour les raisons religieuses et culturelles bien définies. Il faudra sinon que tu nous dise pourquoi Stefan (dont tu vien sde rappeler l,exemple à juste titre), ou Michel le Brave auraient passé leur temps à les combattre…Tu ne crois pas que tu te contredis un peu? »

    Je n’ai jamais dit que les turcs étaient gentils, sinon tu peux le prouver en me citant 🙂 Mythomane va, incapable d’assumer les crimes de tes héros.

    Sinon, les turcs n’ont jamais tenté d’ERADIQUER la culture roumaine, comme l’ont fait les russes, je dis bien jamais, les russes en 2 siècles ont fait PIRE que les turcs.

    Et puis comme vous, laches comme d’habitude, vous nous parler des turques pour ne pas assumer vos propres crimes. Donc les turcs sont mauvais, ca donne aux russes le droit de faire pire? Vraiment ridicule.

    « Enfin, reconnais que des cocos furent Roumains aussi. Gheorghiu Dej et Ceaucescu n,étaient pas Russes, désolé. Assume cela déjà et tu donneras des leçons aux autres ensuite »

    [modéré : merci de garder un ton un minimum courtois] va combien de morts par Ceausescu, et combien de morts par les tiens? Oses faire une comparaison qu’on rigole. Pauvre type, comme tes héros.

  22. Désolé pour l’insulte, je n’aurrais pas du, mais l’incapacité a assumer ses crimes, et le fait de toujours dévier le sujet est insuportable.
    Le sujet ici, c’était les baltes qui ont lutté contre les russo-communistes. J’ai donné l’exemple analogue de la Bessarabie pour illustrer que la frontère entre russe et communiste, dans nos pays frontaliers de la Russie, dans nos contextes nationaux, était très fine.

    La preuve étant encore de nos jours avec l’ancien président de la Moldavie, VORONIN:

    Vladimir Voronin « Il s’oppose fortement à ceux qui, parmi la majorité roumaine du pays (75% d’après le dernier recensement), voudraient un rapprochement politique et économique, voire une unification avec la Roumanie. Voronin se montre très critique de la Roumanie lors de ses allocutions (qualifiant les Roumains de Roumanie en août 2005 d’envahisseurs fascistes).  »

    Le russe colonisateur nous accuse d’etre des ENVAHISSEURS FASCISTES. La ce n’est pas un russe mais un simple coco? NON, c’est un russo-coco falsifiant l’histoire.

    Donc arrete de nous parler des turcs qui ne sont plus la depuis 200 ans, ce n’est pas le sujet ici.

  23. Désolé pour la modération, je me suis emporté. C’est un sujet sensible, car le conflit continue aujourd’hui. Sous le communisme se sachait l’expansion russe, la russification et le génocide, et un chrétien, un vrai devrait pouvoir l’assumer, sans se chercher des excuses bidons genre les turcs.

    Ca s’appelle la repentance. S’il me parle des crimes commis sous Antonescu contre les ukrainiens-russes d’Odessa, je ne vais pas lui dire que c’était pire avec les mongols, je vais dire que je suis désolé pour ces crimes.

    Bref…

  24. 2Bogdan

    D’abord attribuer le terme Tchetnik aux grand-Russiens démontre une certaine ignorance de L’Histoire.

    Ensuite confondre « russe » et « communiste » comme tu continues à le faire s’appelle de la mauvaise foi. Désolé, c,est comme ça.

    Je crois que, sur la colonisation de la Bessarabie et sur les bêtises qui y ont été faites, je me suis suffisament prononcé. Mais manifestement, tu as du mal à lire le français. L¸a où je te conteste, c,est quand tu commence à attribuer aux Russes, un « génocide » qui n,existe qu,en fantaisie. Jasenovac et Deir es Zor sont de vrais génocides, pour te donner des éléments de comparaison.

    Pour le reste, donne des leçons de « repentance » quand tu reconnaitra que les cocos ont aussi été des tiens. Quand à ceux que tu appelles les « miens », mon brave, ils n,ont pas commis de crimes, ils en ont au contraire subis. Si tu veux comparer les états de service respectifs, pas de problème.

    Pour la BBC, je maintiens ce que je dis, c,est un Médium Rotschildien qui passe son temps à falsifier la réalité des faits.

    Enfin, ta remarque sur « la diabolisation de L’OTAN » est hautement déplacée. Il est vrai que lécher le cul de bruxelles et de Washington pour gagner quelques $$ et quelques Euros donne une certaine arrogance, manifestement.

    Donc, merci de lire correctement les commentairess ou de remballer tes proçès d’intention.

  25. J’ajouterai que tes insultes et tes erructations ne changent rien à ces états de faits. Va donner des leçons de « repentance » ailleurs, ici on n’en a pas besoin. Il y a déjà 95 pour cent des Médias pour cela.

  26. C’est tout?
    Les russo-ommunistes ont déporté 900 000 roumains de Bessarabie. Les communistes roumains en ont tué combien?
    Mais bon, tu ne peux pas répondre précisément, car tu ne connais pas le sujet.

    Pour communistes et russes, en Moldavie il n’y a aucune différence, comme l’a montré Voronin.

    Au passage, Jasenovac c’est moins de mort que ceux de Bessarabie 🙂 Donc dire qu’il y a eut un génocide a Jasenovac et pas en Bessarabie est une amusante contradiction.

    ps: Za dom Spremni!

  27. En citant Gheorghiu Dej et Ceaucescu, j’ai manifestement tapé juste. La vérité fait mal, brat’?

    Les « COMMUNISTES » ont déporté 900 000 Roumains de Bessarabie, pas les Russes, mon gars.

    Par contre, tu parles de « génocide » commis par les Russes sous l’Empire, sans jamais citer de chiffres, tout simplement parce que tu n,en as pas. il n’y a pas eu de massacres de Roumains sous l’Empire. Il y a eu une colonisation qui n’a effectivement pas été heureuse (et que je n,ai d’ailleurs pas niée), mais certainement pas de « génocide » comme tu le prétends en falsifiant et en déformant le sens des mots.
    Après, si tu veux savoir combien les COMMUNISTES ont tué de Russes pour des raisons religieuses et culturelles, je te conseille encore une fois de faire le voyage jusqu’à Butovo ou aux Solovki pour te faire une idée (endrouts que je connais bien). Et pour que tu arrêtes de faire croire au monde entier que les « mécahnts russes » ont tué « les gentils Roumains ».

    Jasenovac et ailleurs, c,est 700 000 morts pour des raisons religieuses et ethniques. Commises par une idéologie que je ne transfère d’ailleurs pas à l’ensemble du peuple Croate.

    Tes 900 000 morts ont été causés par une idéologie politique sous laquelle ceux sur lesquels tu craches ont autant souffert que les tiens. Si tu veux t’amuser à démontrer le contraire, je te souhaite bien du plaisir et une bonne santé mentale.

    Njema problema, mili brat’. Mi vsiegda tebie liubim.

  28. Bon on va répondre point par point.

    « En citant Gheorghiu Dej et Ceaucescu, j’ai manifestement tapé juste. La vérité fait mal, brat’? »

    D’une, on est pas frère avec les tchetniks assassins.

    De 2, je te RE-pose la question, ces 2 communistes roumains ont tué combien de roumains? Pourquoi tu n’es pas capable de donner un chiffre, pour la 2eme fois consécutive? 🙂

    « Les « COMMUNISTES » ont déporté 900 000 Roumains de Bessarabie, pas les Russes, mon gars. »

    Et ces communistes étaient des martiens? En bessarabie ils ont déporté toutes les communautés a égalité? NON! Ils étaient RUSSES, et déportaient des ROUMAINS;)

    « Par contre, tu parles de « génocide » commis par les Russes sous l’Empire, sans jamais citer de chiffres, tout simplement parce que tu n,en as pas. il n’y a pas eu de massacres de Roumains sous l’Empire. Il y a eu une colonisation qui n’a effectivement pas été heureuse (et que je n,ai d’ailleurs pas niée), mais certainement pas de « génocide » comme tu le prétends en falsifiant et en déformant le sens des mots. »

    Donc je ne connais pas le ses des mots?

    http://www.armenweb.org/espaces/louise/reportages/genocide-culturel.htm

    « Les politiques de protection : un groupe attire l’attention sur le « Génocide culturel »
    pendant le processus d’adhésion de la Turquie.  »

    « Et pour que tu arrêtes de faire croire au monde entier que les « mécahnts russes » ont tué « les gentils Roumains ». »

    C’est pourtant ce qui s’est passé en Bessarabie. Sinon contre-info c’est le monde entier? Tu te sens pas un peu ridicule la?

    « Jasenovac et ailleurs, c,est 700 000 morts pour des raisons religieuses et ethniques. Commises par une idéologie que je ne transfère d’ailleurs pas à l’ensemble du peuple Croate. »

    700 000 morts? D’après qui? Certains disent a peine 80 000 🙂

    « On the other hand, however, as of 2009, the United States Holocaust Memorial Museum estimates that the Ustaša regime murdered between 66,000 and 99,000 people of all ethnicities (but mostly Serbs) in Jasenovac between 1941 and 1945 »
    http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=en&ModuleId=10005449 Holocaust Encyclopedia

    Les tiens ont souffert, pas par notre faute. Les miens ont souffert, par la faute de russes
    Au passage, pourquoi tes copains occupent la Transnistrie aujourd’hui? Ce ne sont pas des russes? Des alliens peut etre? Mdrrr

    Les arméniens ne comprennent donc pas non plus le sens des mots? LOL

  29. Excellent ton chiffre bidon de 80 000 morts pour ce que le peuple Serbe a subi entre 1941 et 1945. Idem pour ton appréciation encore plus bidon sur les Tchetniks (si je te demandais de m’en citer quelques noms d’ailleurs, tu serais vite à sec, fils).

    Isl montrent ta véritable origine.

    pour le reste, tu te contentes d’erructer sans véritablement répondre aux questions.

    Rien non plus sur le fait que le peuple Russe a eu à souffrir autant que n’importe quel autre sous les cocos.
    Tu veux savoir d’où venaient les assassins communistes?

    Josef Staline Géorgien,
    Lavrenti beria, Géorgien,
    Nikita Khroutchtchev, Ukrainien,
    Leonid brejnev, Ukrainien,
    Sverdlov, juif,
    Jourovski, Juif,
    Djerzinski, Polonais,
    Grigory Zinoviev Juif,
    lev Kamenev, juif,

    Et encore:

    «Les 62 membres du Comité [Central] étaient composés de cinq Russes, un Ukrainien, six Lettes [Lettons], deux Allemands, un Tchèque, deux Arméniens, trois Géorgiens, un Karaim (une secte juive), et 41 Juifs.
    La Commission Extraordinaire [Théka ou Vétchéka] de Moscou était composée de 36 membres, incluant un Allemand, un Polonais, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 Juifs.
    Le Conseil des Commissaires du Peuple [le gouvernement soviétique] comptait deux Arméniens, trois Russes, et 17 Juifs.
    «D’après les informations fournies par la presse soviétique, sur 556 importants fonctionnaires de l’Etat Bolchevique, incluant ceux mentionnés précédemment, en 1918-1919 il y avait : 17 Russes, 2 Ukrainiens, 11 Arméniens, 35 Lettes [Lettons], 15 Allemands, un Hongrois, 10 Géorgiens, 3 Polonais, 3 Finnois, un Tchèque, un Karaim, et 457 Juifs.»

    Tes cocos ne venaient pas de RUSSIE, mais D’UNION SOVIÉTIQUE. Que toi yen a pas savoir faire la différence ne change rien à l’affaire.

    Pour tes sources ARméniennes, je me marre que tu les sortes parce que:

    -qui accusait qui de « noyer le poisson » en parlant de choses qu,il décrivait comme sans rapport,

    -tu parles au spécialiste de la question, vu que ma belle famille est essentiellement d’origine caucasienne.

    Le fait de sortir de ta Cziapaka des sources et des docs archiconnus ne fait pas de toi un spets en la matière, mon brave.

    Les tiens ont souffert par la faute des communistes. Lesquels étaient aussi de ton peuple, désolé. Ne pas le reconnaitre te soulage peut-être, comme ça te soulage de venir jouer les haidouks sur le net, mais ça ne change rien à la réalité des faits.

    Tu parles de 900 000 déportés. On peux te citer le chiffre de 20 000 fusillés rien qu’à Butovo et celui de 6 millions de familles détruites pendant les Grandes purges, à une époque où les tiens n,avaient pas encore vu un coco sur leur sol.

    Sois gentil, mili brat’ évite de pilpouler pour essayer d,avoir raison sur une thèse indéfendable.

  30. Ce serait bien un jour, de fire ici un article sur les Vlassovtsi et sur l’armée du général Smyslovsky, pour bien montrer que ceux qui ont combattu le bolchévisme étaient aussi des Russes, et pas uniquement des Baltes (qui n,ont pas eu à se plaindre de l’Empire), des Caucasiens (Armenische Legion) ou autres.

    Ainsi que sur le sort qui fut celui de ces hommes à Lienz, ou ailleurs (exception faite du Liechtenstein, qui refusa de livrer aux soviétiques les membres de l’Armée Smyslovsky qui s’y étaient réfugiés).

  31. Mdr tu aimes les hors sujet TCHETNIK 🙂

    Sinon tu dis chiffre bidon, je peux en dire de meme du tien!!!!

    « pour le reste, tu te contentes d’erructer sans véritablement répondre aux questions. »

    Tien, l’inversion accusatoire.

    « Rien non plus sur le fait que le peuple Russe a eu à souffrir autant que n’importe quel autre sous les cocos. »

    Mais on est d’accord, simplement ce n’est pas le sujet. D’ailleurs tu te contredis(encore lol), car quand les soviétiques sont juifs, ils sont judéo-bolchévique, mais quand ils sont russes, ils ne sont plus que russes.

    Donc, pour savoir s’ils étaient russes autant que communistes, ou bien uniquement communiste, il suffit de voir sur quels critères les habitants de Bessarabie ont été déporté. Or le seul critère a été le critère ethnique et culturel, c’es a dire les roumains. Donc ce n’était pas seulement des communistes, comme tu le prétends. Tout comme l’Armée yougoslave, quand elle a attaquée et détruit Vukovar était a la fois communiste et grand-serbe.
    Sinon Seselj était bien un tchetnik, il s’est bien amusé a Vukovar et en Slavonie 🙂

    « Tes cocos ne venaient pas de RUSSIE, mais D’UNION SOVIÉTIQUE. Que toi yen a pas savoir faire la différence ne change rien à l’affaire. »

    En transnistrie aujourd’hui ils sont uniquement communistes, ou bien coco et russes? Toi yen a leur faire comprendre LOL.

    « Les tiens ont souffert par la faute des communistes. Lesquels étaient aussi de ton peuple, désolé. Ne pas le reconnaitre te soulage peut-être, comme ça te soulage de venir jouer les haidouks sur le net, mais ça ne change rien à la réalité des faits.  »

    MENTEUR!! En BESSARABIE, on parle que de la Bessarabie ici, et ce n’était pas des roumains qui les ont déporté, mais des russes, que tu le veuilles ou non 😉

    « Tu parles de 900 000 déportés. On peux te citer le chiffre de 20 000 fusillés rien qu’à Butovo et celui de 6 millions de familles détruites pendant les Grandes purges, à une époque où les tiens n,avaient pas encore vu un coco sur leur sol. »

    Ce sont des roumains qui les ont tué????? MDRRR

    « Sois gentil, mili brat’ évite de pilpouler pour essayer d,avoir raison sur une thèse indéfendable. »

    Sois gentil petit massacreur de civils, évites de la rammener quand tu ne connais rien a la Bessarabie 🙂

  32. En fait, tu es constamment entrain de changer de sujet pour éviter d’admettre qu’en Bessarabie, ils étaient a la fois coco ET russes. Ce te soulage de dire qu’ils n’étaient QUE coco, mais malheuresment les faits disent autre chose.

    Un petit conseil: Occupes toi du Kosovo, et ne te meles pas d’une région dont tu ignores tout.

  33. Bref, puisque tu es d’accord que les russes et ukrainiens dans cette région sont des colons, doivent-ils ou non rentrer dans leur pays(ukraine, Russie), et les roumains ont-ils le droit de récupérer ce territoire dans ses frontières historiques?

  34. Et pour Jasenovac et ses soidisant 700 000 morts:

    « In my book**, I presented detailed calculations of the Serbian casualties in the territory of the NDH during
    the Second World War***:
    Total number of those killed and the dead 322,000
    out of
    which
    National Liberation Army soldiers
    Collaborators and « quislings »
    Taken to the German camp in Zemun
    82,000
    23,000
    20,000
    125,000
    out of
    which
    Died of typhoid
    Killed by Germans
    Killed by Italians
    Civilians killed in battles between Ustashas,Chetniks and Partisans
    Killed in prisons, pits and other camps
    Killed in the Jasenovac-Gradina camp
    25,000
    45,000
    15,000
    34,000
    28,000
    50,000
    197,000″
    http://www.hercegbosna.org/dokumenti_upload/20091209/herceg_bosna200912091735000.pdf

    50 000 morts a Jasenovac seulement d’après cette étude sérieuse 🙂

  35. Tu commences manifestement à perdre les pédales, mili brat’.

    Pour poster plusieurs messages d’affilée, sans plus d,argumentation autres que quelques chiffres non seulement sortis de leurs contextes, mais de plus résolument fantaisistes pour certains, tu dois franchement être aux abois.

    Tout d’abord, je m’occupe de ce qui me regarde et de ce qui me convient d’accord? Ne commence pas à me donner des ordres, surtout sur des thèmes sur lesquels tu n,es manifestement pas familier. Donc, ne commence pas à jouer les rambos du net, tu ne seras ni le premeir, ni le dernier.

    Si tu me sors Vukovar, je peux te sortir Celebici, Osijek, Gospic, Pakrac, Lora et quelques autres charmants endroits.

    Pour le reste tes études sont à peu près aussi « sérieuses » que les soi-disantes études « historiques des athées sur l’Inquisition ou celles des musulmans sur « Les croisades ».

    Avant de donner aux autres des leçons sur « occupe toi de tes affaires », commence donc par t,occuper des tiennes sans porter de jugement peremptoire sur des pays et des régions où manifestement, tu n,as jamais mis les pieds.

    Pour l’Histoire de la Serbie, si je te demandais de me citer des sources, des témoignages, des documents d’époque depuis Mustimir, tu sècherais assez vite. Tu n,as vu ce pays qu,à travers de (mauvaises) lectures que certaines têtes molles prennent à tort pour du journalisme d’investigation.
    Car les Tchetniks, les vrais, ont payé de leur sang leur attachement au Christ et au roi dans des conditions dans lesquelles tu réclamerais probablement ta gamelle, petit.

    Dans la guerre de 1991-1992, tu as eu des Serbes qui ont combattu côté Croate, des croates qui ont engagé des Serbes contre les mahos, des mahos qui ont défendu des familles orthodoxes contre d,autres mahos…mais le côté bordélique de cette situation échappe à quiconque ne l,a pas constaté, ce qui est ton cas. Pour le reste, si tu veux des chiffres de crimes de guerre de certains éléments Croates ou de certains psychopates mahométans (pléonasme), ne te gêne pas, j,ai ce qu,il faut en magasin.

    Avant de sortir des conneries aussi grosses que le Yamato, renseigne-toi déjà un peu plus. Tu ne surporterais pas qu’on mette en doute la réalité des chiffres que tu sers, mais tu te permets cela pour les peuples qui te gênes, lesquels ont pourtant des états de services qui valent certainement les tiens propres.
    La paille et la poutre.

    Pour le reste, tu mélanges toujours autant les genres sans jamais dire en quoi le fait d’être Russe ou Serbe entrainerait le fait d’être aussi coco.

    Pas plus que tu ne réponds sur Gheorghiu Dej ou Ceaucescu, qui furent de délicieux humanistes, comme chacun sait, avec leurs clubs de vacances de Pitesi, entre autres.

    «  » »« Tu parles de 900 000 déportés. On peux te citer le chiffre de 20 000 fusillés rien qu’à Butovo et celui de 6 millions de familles détruites pendant les Grandes purges, à une époque où les tiens n,avaient pas encore vu un coco sur leur sol. »

    Ce sont des roumains qui les ont tué????? MDRRR » » » »

    Tu pêtes véritablement un boulon pour sortir ce genre de procès d’intention. Ais-je dit qu’il s’agissait de Roumains? J’ai dit qu’il s’agissait de communistes, lesquels étaient loin d’être tous des Russes, comme je te l’ai démontré plus haut, mais toi yen a pas savoir lire, mon gars.

    Pour la Bessarabie, désolé encore une fois, mais elle n,était pas la seule terre sous contrôle communiste à avoir subi des déportations. Si cela avait été le cas, ta thèse aurait pu être défendable. mais au même moment, des centaines de milliers de russes étaient fusillés ou envoyés au goulag. Reconnais simpelment cette réalité et arrête de jouer au talmudiste en faisant de la souffrance (au demeurant réelle) des moldaves un monopole. on croirait entendre un zélu…

    Tu te prends pour un « nationaliste », pour un « pur et dur », tu crois combattre les « ennemis de la nation », mais tun ne fais que reprendre exactement leurs stéréotypes et mensonges.
    Tu te prends certainement pour un gros dur, un mec à qui-on-ne-la-fait-pas, mais tu te contente de jouer les cyberHaidouks, de façon brouillonne et outrancière.

    Et arrête de nous bassiner avec tes pleurnicheries et tes accusations. Ton discours haineux et irrascible montre que si tu étais du côté du Nagan, tu ferais subir aux peuples que tu n,aimes pas exactement le même sort que celui que tu dénonces en face.

    Sois gentil, va jouer dans ta cour, mais laisse les études historiques sérieuses aux gens qui savent de quoi ils parlent et qui sont suffisament rigoureux pour ça. Arrête de nous briser les noyaux avec tes théories fumeuses de prédestination Serbococo ou Russococo.
    Les cocos ont hélas été de tous les pays, c,est d,ailleurs a cela qu,on les reconnais.
    Mais accuser comme tu le fais un peuple unique pour les méfaits d’un régime qui a largement dépassé ses frontières est digne d’une argumentation de mauvais lycéen.

    Alors retourne à tes chères études et ne m,oblige pas à devenir désagréable, tu pourrais t,en vexer…

    Pomaze Bog, mili Brat’

  36. Mdrrr hors sujet monuental 🙂

    « Pas plus que tu ne réponds sur Gheorghiu Dej ou Ceaucescu, qui furent de délicieux humanistes, comme chacun sait, avec leurs clubs de vacances de Pitesi, entre autres. »

    Je t’ai répondu: cb de morts pour eux, combien par les russes coco de Besarabe 🙂

    « Pour la Bessarabie, désolé encore une fois, mais elle n,était pas la seule terre sous contrôle communiste à avoir subi des déportations. Si cela avait été le cas, ta thèse aurait pu être défendable. mais au même moment, des centaines de milliers de russes étaient fusillés ou envoyés au goulag. Reconnais simpelment cette réalité et arrête de jouer au talmudiste en faisant de la souffrance (au demeurant réelle) des moldaves un monopole. on croirait entendre un zélu… »

    Jamais dit cela grand milicien, tu nous fait encore du HORS SUJET.

    On parle de pays spécifiques, proches de la Russie et victimes de l’impérialisme russo soviétique. VOILA LE SUJET. Mais comme il te déplait, tu t’énerves et change a chaque ligne!

    « Tu te prends pour un « nationaliste », pour un « pur et dur », tu crois combattre les « ennemis de la nation », mais tun ne fais que reprendre exactement leurs stéréotypes et mensonges.
    Tu te prends certainement pour un gros dur, un mec à qui-on-ne-la-fait-pas, mais tu te contente de jouer les cyberHaidouks, de façon brouillonne et outrancière. »

    Inversion accusatoire et pathéologique, tres répendu chez les serbes d’ailleurs 🙂

    « Mais accuser comme tu le fais un peuple unique pour les méfaits d’un régime qui a largement dépassé ses frontières est digne d’une argumentation de mauvais lycéen.

    Alors retourne à tes chères études et ne m,oblige pas à devenir désagréable, tu pourrais t,en vexer… »

    LOL tu inventes des choses que je n’ai jamais dite, tu sais, l’abus de rakia est parfois déconseillé govno.

    Lorsque tu aurras un seul élément, source ou argument sur la Bessarabie on reparlera :))

    Au passage, évites la prochaine fois de faire 3/4 de messages d »invectives, et ammenes tes preuves.

    Cetnici na vrbe

  37. D’ailleurs, prendre le pseudo Tchetnik et ensuite acuser les autres de se prendre pour des guerriers du net est du plu haut comique. J’espère que tu n’as pas tué^trop d’enfants au moins ….

  38. Ah oui Gospic, 30 soldats tués, on est bien loin des 200 et quelques malades de l’hopital exécuté a Ovcara……

    Mais bon, c’est de famille apparament.

  39. « Mais, hélas, même s’ils étaient en civil, ils devaient traverser le pont sur le Prout entre Falciu (Roumanie) et Tiganca ( Moldavie) qui était surveillé par les Russes. Ni les uns, ni les autres ne parlaient pas la langue de l’autre, et Dieu seul sait ce que les gardes ont dit à mon père et à son ami, mais ils ont été embarqués dans un train et emmenés à Tambov (en Russie) où ils ont passé leur jeunesse comme « prisonniers de guerre »…Quelle guerre ?.. La guerre pour nous, les Moldaves, a commencé le 22 juin 1941, un an plus tard… Ils avaient été déportés simplement parce qu’ils étaient Roumains. Mon père a passé 4 ans à Tambov et après il est rentré en Moldavie, mais certains ne sont jamais rentrés.

    Ainsi, les déportations des Moldaves ont commencé bien avant 1949, le 28 juin 1940. Combien y a-t-il eu de déportés ? Et qui furent-ils ? On ne le sait pas. Mais on sait que le 28 juin 1940 a marqué le début d’une grande tragédie pour les Roumains de l’est du Prout »

    http://www.moldavie.fr/spip.php?article744 Uniquement pour les roumains, et pas pour les russes ni les ukrainiens de Bessarabie, car on ne parle ici QUE de la Bessarabie. C’était donc bien a la fois communiste et RUSSE. 🙂

  40. Maintenant Tchetnik, au lieu de parler en l’air, faire du hors sujet, et inventer des choses que je n’ai pas écrites, cites moi précisément et réfutes, au lieu de faire le terroriste textuel. Et arettes de jouer le cow boy derrière ton fonds d’écrran, s’il te plait. Brate Moj 🙂

  41. 5 messages pour ne rien dire, petit.

    5 messages de conneries, de procès d’intention et de suppositions plus qu’asardeuses sur tes interlocuteurs.

    Et, la vache, tu apprécies le ridicule qui consiste à causer de ce que tu ne connais pas. Tu étais où en Serbie, petit? Et en Russie? Ca m’intéresserais pas mal d’en discuter avec toi, pour voir ce que tu y as vraiment vécu. Je sais où je suis allé. Mais toi, je n’en sais rien.

    Mais au fait, pourquoi donc te mèles-tu de ce qui se passe en Yougoslavie quand tu ne supportes pas qu,on porte une appréciation sur tes accusations bidon aus sujet des « russo-communistes » en Bessarabie et ailleurs? Rayon logique, tu repasseras, fiston.

    Aucun Hors sujet dans mes propos, mili Brat’, simplement les réponses idoines à tes délires pathologiques. Entre parenthèses, tu peux multiplier tes diarrhées verbales autant que tu veux, tu ne prouves strictement rien sur ta thèse « Russe=coco ».

    Pour ton passage, même punition, même motif, je te rappelle que Tambov fut un lieu de déportation et de massacres de Russes largement avant d’accueillir des moldaves. Mais ca ne t’offusque pas plus que ça.

    Il n’y a PAS d’impérialisme Russo-communiste ailleurs que chez les têtes molles dans ton genre. Le sujet de ce fil, en l’occurence concernait une commémoration de soldats Lettons qui se sont battus sous uniforme Allemand, comme l’ont fait bien des peuples Européens, y compris des Russes, fait archiHistorique que tu ignores toujours.

    Enfin, cesse donc de déblatérer des conneries pour ensuite prétendre que tu ne les as pas dites. Ne prends pas les gens pour des cons, fils.

    Pour ta petite gouverne, je vais, bon prince, te donner un peu de lecture:

    http://www.martyr.ru

    Tiens donc, mon brave haidouk en pâte d’amande, lis donc les récits qui suivent.
    Et comprends donc à combien de coudées en dessous de ces véritables martyrs tu te situes, petit soldat de plomb du net :

    Valerian Novitzky est né en 1897 dans la famille d’un simple prêtre de village.
    Son saint patron est le martyr Valerian qui avait souffert pour sa foi du temps de l’Empire Romain. Qui pouvait deviner lors du baptême que le nouveau né était également destiné à endurer des souffrances terribles ?
    Nous savons peu de choses de son enfance. Il a chanté dans la chorale de la paroisse dont son père avait la charge. Il s’est inscrit au séminaire de Minsk dont il n’a pas réussi à terminer les études car le séminaire fut fermé déjà en 1918. En 1921 le jeune Valerian est étudiant à la faculté de droit de l’université de Minsk. En 1923, après la mort de son père, il décide de se consacrer à l’Eglise et devient prêtre pour être nommé recteur de la paroisse villageoise de son défunt père. Il expliquait sa décision en disant : « Il est indispensable de sauver la Foi ». C’était un homme d’une grande bonté, un prédicateur éloquent qui réussit pendant les sept qu’il passa dans cette paroisse à faire revenir à la foi de nombreux fidèles égarés.

    Le 14 janvier 1930 il est arrêté et emprisonné dans la ville de Sloutzk.
    On l’accuse de s’être prononcé contre la collectivisation forcée de l’agriculture ainsi que d’avoir protesté contre la création de cercles antireligieux dans un village voisin. Il disait qu’il allait refuser une sépulture chrétienne à ceux des paysans qui adhèreraient à ces cercles où l’on mettait en scène des spectacles blasphématoires et où l’on incitait les paysans à adhérer au parti bolchevik. Lors de la perquisition effectuée à son domicile on y trouva une lettre qu’il adressait à ses parents résidant en Biélorussie occidentale : c’était une « circonstance aggravante ». Cette lettre était rédigée comme un communiqué du front relatant la terrible situation que vivait l’Eglise.

    Les geôliers du père Valerian voulaient obtenir de lui qu’il se défroque et en fasse l’annonce dans la presse.
    Il rejeta bien sûr ces offres bien qu’en contrepartie on lui proposait la vie sauve. Sa femme pu le visiter une seule fois. Il fut permis au père Valerian d’écrire une courte lettre à sa femme : « Ma chérie, il m’a été proposé d’abjurer Dieu et d’abandonner mon état pour avoir la vie sauve. J’ai refusé. Comment vas-tu faire pour éduquer toute seule nos enfants ? ». Le couple avait deux filles et un fils. Sa femme répondit : « Mon chéri, ne renonce pas à la foi, reste prêtre, Dieu me viendra en aide ». Ce fut leur dernier échange.
    Une Commission spéciale de la NKVD de Biélorussie condamne le 23 février 1930 le père Valerian à être fusillé. Il avait résisté à des interrogatoires d’une extrême cruauté, ne s’était pas reconnu coupable et n’a dénoncé personne.

    Les parents du défunt ont par la suite raconté que vers la fin des années 70 le bourreau du père Valerian se mourait dans un village de Biélorussie.
    Sur son lit de mort il raconta comment trois détenus furent conduits de leur cellule dans une forêt, deux d’entre eux portaient la soutane et avaient des croix pectorales. Le père Valerian faisait partie de ces trois condamnés. Un homme armé d’un pistolet leur proposa à nouveau de répudier leur foi. Ils refusèrent. On les força à creuser leur tombe et on les exécuta.
    Le Concile des évêques de l’Eglise orthodoxe Russe a canonisé le père Valerian le 13 août 2000.

    Et encore :

    Né en 1874 Jean Pokrovsky dans la région de Moscou a été exécuté le 26/13 février 1938 au polygone de Boutovo.

    Son père était prêtre. En 1897 il termine ses études au séminaire de Moscou et est ordonné. En 1916 le père Jean est nommé recteur de l’église du village de Tchirkino, district de Kolomenskoe. Dans les années trente il est le prieur de plusieurs paroisses de la région de Moscou.

    Devient archiprêtre en 1937. Le 27 janvier 1938 le père Jean est arrêté et accusé de mener une « campagne antisoviétique et contre-révolutionnaire ».

    Il est détenu dans la prison de la ville de Kachyra. Ne se reconnaît pas coupable. Le 21 février 1938 une commission spéciale du NKVD de la région de Moscou le condamne en même temps que la sainte novice et martyre Anna Kornéeva à être fusillé.

    Le père Jean a déclaré lors de ses interrogatoires : «Je n’ai jamais conduit de propagande antisoviétique. Je disais chaque samedi à l’église que les fidèles doivent prier pour les malheureux que le pouvoir des soviets a mis en prison ».

    Le nouveau martyr Jean a été exécuté et enterré dans une fosse commune. Son nom a été ajouté par le Saint Synode à la liste des nouveaux martyrs et confesseurs le 26 décembre 2001.
    C’est le 13 février que nous commémorons sa mémoire.

    Voila de VRAIS martyrs, petit. Pas des pseudo-haidouks de clavier.

    Bonne lecture fils. Et bonne méditation. Ensuite va boire une bonne tisane et mets toi au lit. Tu surchauffes.

    Spi Biestra. Strana noujna tboie Paduschka.

  42. Pour qu’il y ait eu « impérialisme Russo-soviétique » selon les termes du Tchado, il aurait fallu que les Russes en soient les premiers bénéficiaires, et pas les premières victimes, par millions qui plus est.

    C’est comme parler d’impérialisme « Franco-républicain », en faisant croire que la raie publique serait l’héritière et la continuatrice de la France Chrétienne et Royale.

    Cela t’a échappé, Tchado.

    Parle donc simplement d’impérialisme communiste et on sera d’accord. mais commence à jouer la carte pseudo-ethnique et tu retourneras d’où tu viens.

  43. Quel est le rapport de tout ca avec la Bessarabie?

    « Pour qu’il y ait eu « impérialisme Russo-soviétique » selon les termes du Tchado, il aurait fallu que les Russes en soient les premiers bénéficiaires, et pas les premières victimes, par millions qui plus est. »

    Mais justement ca leur a profité en Bessarabie, puisqu’ils ont remplacé ETHNIQUEMENT pres de 50% des roumains et occupent aujourd’ui 30% de ce territoire, ainsi que la Transnistrie. Mais encore faut-il connaitre la région et le sujet.

    Bonne lecture mili brat 🙂

  44. Je te rappelle qu’on parlait de la Bessarabie et des pays baltes, pas du territoire russe, mais bon ca t’a comment dire…échapper pour mieux sauver ta bonne conscience dans cette région.

    D’ailleurs, qui occupe la Transnistrie aujourd’hui meme, et qui était le président de la Moldavie jusqu’il y a 2 ans? Quand tu pourras répondre sans sortir du sujet, tu seras apte a discuter, brate moj.

  45. Mili tchado, kak diela?

    On dit que la nuit porte conseil, mais manifestement, il y a des exceptions, vu que tu continues des amalgames de fou-furrieux sur les « méchants Russes » contre les « gentils roumains ».

    Ca leur a profité la mainmise de l’Armée rouge? Ca leur a tellement profité qu,ils ont péri par centaines de milliers dans les camps et les champs de tir, petit.

    Je te rapelle aussi que on parle des méfaits de l’Armée Rouge (puis Soviétique), pas de l’Empire Russe, dans lequel les baltes n’étaient pas franchement à plaindre. Ca t’a aussi échappé, fiston.

    Tu peux blablater et pilpouler comme le Talmudiste que tu es pendant des kilomètres de commentaires, tu n’apporteras pas la moindre preuve à ton délire haineux « Russe=coco », lequel n,existe que chez les ramollis du bulbe dans ton calibre.

    Pour que ta « thèse » soit valable, encore eut-il fallu qu’il n’y ait QUE des Russes côté communiste et que des non-Russes en face, ce qui est TRÈS loin dêtre le cas. Depuis les armées Blanches (notamment Drozdovski, qui était en Roumanie, justement, pour combattre avec eux les armées de l’Alliance) jusqu’aux fusillés de Butovo en passant par les Vlassovtsi ou Smislovsky, l’éventail est extrèmement large. Et les états de service de ces gens valent bien ceux que tu rêves d,avoir à titre personnel…Lis un peu les relations sur ce qui est arrivé à Lienz et ailleurs aux gens qui avaient accepté de suivre ou Vlassov ou de combattre sous uniforme allemand un bolchévisme qui avait déjà fait largement souffrir leurs familles. Je t,ai mis quelques exemples de fusillés de Butovo. Je peux t,en mettre bien d,autres, histoire de te ramener à ta juste place de guerrier en carton. Il y en a 20 000 rien que sur ce site.

    En revanche, comme je te l’ai démontré plus haut dans un paragraphe que tu n,as pas su lire, et comme la réalité des « démocraties populaires » le prouve, les bourreaux cocos appartenaient à TOUS les peuples, y compris le tiens. Ceux qui ont génocidé le peuple Russe n’étaient pas des Russes mais des communistes, qui de plus venaient d’horizons ethniques radicalement différents des Russes.L’Armée Rouge n’était pas ethniquement composée de Russes, il s’en faut de beaucoup, et l' »idéal » au nom duquel elle agissait n’avait strictement rien à voir avec la Russie Chrétienne et impériale. Donc tu peux nous briser les noix autant qu,il te plaira avec 1939-1940-1945, on n’en a rien à secouer, on n’est pas tributaire de ça. Pas plus que tu n’es tributaire de Gherghiu Dej ou de Ceaucescu. Tu me parles de la volonté Impériale d’imposer le Russe comme langue unique et des destructions culturelles qui s’en sont suivies, là ok, mais pour le reste, adresse-toi ailleurs car tes délires sont HS.

    Pour ton président moldave, adresse toi aux gens qui l’ont élu, personnellement, je n,y peux rien si ils élisent des gens qui ne te plaisent pas. mais en admettant que les choses changent dans ce pays (est-ce le tien d’ailleurs? je me pose la question.), ce ne sera pas forcément en mieux. Mais vu que vous léchez déjà le « Jopa » des zeuropéens et des zaméricains pour la gamelle, ça ne vous changera pas trop.

    Allez, Tchado, je te laisse à tes rêves de « reconquète » ethnique et dans ta pale imitation des héros authentiques qui, de michel le Brave à Neagoe Bassarab, ont vraiment contribué à la culture Chrétienne Européenne. N’abuse pas trop de la tsuica quand même.

  46. Russie rime avec soviétique un peut plus que les autre pays certain le voix de cette façon le communisme a pris place en Russie d’abord et pas en Lettonie par exemple,que des pays on subie une attaque dire que les soviétiques dire que c’est au même niveaux tous les pays de l’est ses un peut faussé histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.