Après l’automne catholique, l’hiver laïc ?

Tribune libre de Côme de Prévigny* pour Nouvelles de France.

Au cours de l’automne, un grand débat national a été ouvert en France : quelle place publique, les catholiques doivent-ils occuper dans la société, notamment dans la culture ? Ce débat était nécessaire tant le long endormissement des élites chrétiennes devenait flagrant, aux dires mêmes de leurs détracteurs. Et ce ne sont pas les fleurs, ni le baiser d’un prince charmant qui ont provoqué ce providentiel réveil, mais le courage des jeunes générations qui ont tout simplement contraint et forcé leurs aînés à s’exprimer. Si elles ne s’étaient pas courageusement agenouillées devant les théâtres, nul n’aurait dialogué au sein de la société. Si elles n’avaient pas pacifiquement brandi une banderole sur scène, le débat national aurait une fois de plus été ajourné.

Lire la suite de l’article

8 commentaires concernant l'article “Après l’automne catholique, l’hiver laïc ?”

  1. Gloire à Jacques Cathelineau, gloire au Général Franco, gloire à tous les Croisés de tous les temps, gloire au Christ-Roi

    À mort ZOG

  2. C’est exact, une poignée de jeunes ont fait réagir tous les autres, parce que même les jeunes tradis , bien au chaud dans leurs familles et leurs écoles, s’endormaient gentiment, c’est trés bien cette motivation dans la défense du Christ, tous, nous comprenons qu’il faut agir et na pas se laisser enfermer, avec les autres, dans un ron-ron béat, il est temps de se faire connaitre, il est temps d’avoir, enfin, le courage d’être chrétien.

  3. n’oublions pas que les touristes étrangers savent ce qu’ils veulent voir en France : les chef-d’oeuvres historiques des rois de France (chateaux , palais et jardins) et les beautés artistiques de tradition chrétienne catholique (cathédrales,églises ,chants religieux,peintures,sculptures) en plus des vignobles et autres traditions culinaires francaises de souche .Personne n’y vient pour entendre les charabias gochistes , les rabachages sionistes et les élucubrations muzzs , qui ne sont que la ‘culture » merdiatique de propagande anti-blancs ,anti-France et anti-chrétiens .La France devrait redevenir monarchiste ,cela aurait plus fière allure que cette ripoublik des imposteurs apatrides venus d’ailleurs et tous pourris .

  4. en tout cas moi j’ai bien apprécié le délégué de Cicitas qui a cloué le bec des chacals que Taddei avait réuni Tous furax et baveux haineux sidérés que des chrétiens dénoncent des subventions à des imposteurs anti-christianisme et inquiets que la rue soit prise par des cathos au lieu des sempiternelles gochistes islamo-kollabo ! Vu les réactions , il n’y a aucun doute que Civitas , Renouveau Francais et autres cathos ont légitimement raison de ne plus se laisser faire en contestant les subventions iniques à tout ce qui démolit la morale et le moral de la jeunesse de France !

  5. Une idée de titre pour un article restant à écrrire : « Aujourd’hui, le pilori. Demain, les Lions ? » C’est à peine une blague, car il est fort possible que le christianisme finisse comme il a commencé : en TÉMOIGNANT dans l’opprobre et le sang. Honneur à tous ces jeunes ! Ils ont pris le risque de passer pour ridicules et odieux aux yeux du monde ignoble et grotesque qui voudrait tant les terroriser, les museler, les faire rentrer sous terre. Que sainte Véronique continue de les inspirer et de les bénir d’en haut !

    « Celui qui rougit de moi, je rougirai de lui devant mon Père ».

    Que tous les Vingt-trois (ou plutôt les 33, comme dans le rite écossais ?) se prennent cette citation dans les dents, et que Belzébuth les patafiole.

  6. Il y a cette semaine un article sur Civitas dans le Canard enchaîné, intitulé « Le chemin de voix (sic) des cathos intégristes »

    Cet hebdomadaire, qui se veut indépendant mais est en vérité une véritable courroie de transmission du système, reconnaît que si Mgr Vingt-Trois a organisé une manifestation contre l’immonde scène Golgotha Picnic, c’est uniquement pour ne pas laisser la voie libre à ce que cet hebdo appelle les « intégristes »…

    En fait un véritable hommage du vice à la vertu, même si Alain Escada est quasiment insulté et que le ton est grossier et vulgaire (par exemple, les ultra-cathos (sic) sont accusés de faire le trottoir)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.