Une famille berlinoise accueille chez elle un migrant « de 13 ans », il viole leur fillette de quatre ans, le procureur protège le violeur !

Lu chez Blancheurope :
« Pour accueillir chez soi un colon extra-européen, il faut être particulièrement dérangé. La grande majorité des blancs qui vont bruyamment parler en faveur de l’invasion seront très prompts à fuir la « diversité » si elle s’installe dans leur quartier.

Berliner Kurier :

Colère contre le parquet de Berlin: Selon un rapport de la BAMS, un procureur aurait rejeté une procédure d’évaluation d’âge pour un enfant réfugié venant d’Afghanistan. Le garçon est accusé d’avoir abusé sexuellement la fille de quatre ans de ses parents d’accueil, chez eux.

Mahdi A. est arrivé en Allemagne début 2016. Il n’avait pas de pièce d’identité, mais il a dit qu’il était né en 2004 – les autorités l’ont accepté.

Comme toujours quand un de ces « enfants réfugiés » commet un crime et que son cas est examiné plus en détail, on constate qu’il a donné un chiffre farfelu pour son âge et que les autorités l’ont accepté aveuglément. En Suède, consigne fut donnée d’accepter comme « mineurs » tout envahisseur ayant l’air d’avoir moins de 40 ans.

En mars, Mahdi A. a été confié à une famille d’accueil à Buch. Son hébergement était organisé par une association de protection de l’enfance. Un employé de Caritas a été nommé comme tuteur de l’afghan non accompagné. Mahdi A. disposait d’une chambre qui lui était propre chez sa famille d’accueil. Il allait à l’école et était pris en charge.

La famille a aussi une fille de quatre ans. Elle a rapporté le 25 juillet dernier à sa mère qu’elle avait joué au docteur avec Mahdi. Choquée, la mère a fait examiner son enfant dans une clinique de Buch. Les médecins ont constaté que la fille avait probablement été abusée sexuellement, et à plusieurs reprises.

Des poursuites pénales ont été engagées contre le garçon. Mais il a nié l’acte. Les policiers ont pris ses empreintes et ont prélevé des échantillons de salive. Ils ont dit au procureur douter que le garçon n’ait que 13 ans, et ont plaidé pour une évaluation médicale de son âge. Mais le procureur a refusé. Selon elle, une raison valable n’a pas été donnée. En outre, le garçon avait nié avec véhémence les allégations, a-t-elle-dit. Le 12 décembre 2017, elle a fermé le dossier.

Donc la personne faisant office de procureur était une femme, selon toute probabilité gauchiste jusqu’à l’os, qui a choisi d’étouffer l’affaire et de protéger le violeur afghan ! Voilà ce que donne le féminisme…

Peu de temps après, le garçon s’est enfui d’une maison dans laquelle il avait été hébergé après les allégations. Des indices portent à croire qu’il aurait trouvé refuge en Suède, selon la police. À Malmö, il se ferait appeler Ahmad M. et se serait rendu encore une année plus jeune. Le porte-parole du procureur a répondu à la demande de renseignements du Kurier : « Nous allons examiner l’affaire ».

Le violeur était tellement innocent qu’il a fui le pays à la première occasion !

Le malheur de ces parents et le terrible traumatisme subi par leur fille sont des conséquences directes de leur irresponsabilité. Pour certains, les choses ont été pire encore, comme pour cette famille suédoise dont la fille de 7 ans a été égorgée par l’Érythréen qu’ils avaient accueilli.

Tous ceux œuvrant en faveur de l’invasion sont co-responsables de ces crimes abominables. Et si on en juge aux commentaires sous l’article du journal autrichien Heute (de), les personnes ordinaires sont tout à fait du même avis. »

Voir aussi dans le même genre, récemment :
L’afghan « mineur » qui avait violé et tué la fille d’un haut fonctionnaire de l’UE aurait 33 ans selon son père.
Suède : des immigrés violent une handicapée, la police les protège


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

3 commentaires concernant l'article “Une famille berlinoise accueille chez elle un migrant « de 13 ans », il viole leur fillette de quatre ans, le procureur protège le violeur !”

  1. Donnez l’accès au porno via un téléphone portable à un »migrant »afghan qui dans son pays d’origine n’a accès qu’aux chèvres et aux mouton tant qu’il n’est pas marié: voilà le résultat.

  2. Les Européens ne connaissent pas ces gens là. Je crois qu’ils ne les
    connaîtront jamais, ou ils font semblant de les connaitre. Je pense même qu’ils préfèrent la soumission. Là, ils comprendront peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.