Une conséquence, entre autres, de la politique de colonisation en France

Un nouvel exemple, parmi tant d’autres, des joies et bienfaits de “l’ouverture” et du “métissage” imposés par les « élites » : l’assassinat d’une Bretonne devant son jeune fils de 3 ans, par une Afro-brésilienne, qui venait de lui voler sa carte bleue.

« Une dispute s’est produite, suite à des reproches de la victime qui  l’accusait de lui avoir volé sa carte bancaire et d’avoir retiré de l’argent, pour un total de 140 euros. La mise en cause était porteuse d’un couteau et elle a porté une cinquantaine de coups », a expliqué le procureur, Eric Tuffery,  lors d’un point presse à Quimper.

C’est la mère de la victime qui a découvert mercredi en milieu de journée  le corps de sa fille auprès duquel se tenait son petit-fils âgé de 3 ans, sain  et sauf, mais en état de choc après avoir passé plusieurs heures en compagnie  du cadavre.

Naturellement les pontes du multiculturalisme n’auront pas une larme pour cette victime de leur projet politique.
Il faudra encore beaucoup d’horreurs de ce genre avant qu’une prise de conscience n’advienne.

2 commentaires concernant l'article “Une conséquence, entre autres, de la politique de colonisation en France”

  1. pas d’immigration, pas d’afro-brésilienne qui agresse les bretonnes au couteau, c’est pas bien dur à comprendre.

  2. Cela n’a pas été divulgué sur TF1 c’est vrai qu »en ce moment ils insistent particulièrement sur des mini reportages vantant les mérites d’une pépite issue de l’immigration
    ( ce midi c’était une chef d’orchestre d’origine algérienne
    en plus une femme du 93
    enfin c ‘est vrai que pour trouver une pépite il faut remuer des tonnes de gravats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.