Une application pour se « confesser »

Vous avez probablement entendu parler de l’application « Confession : A Roman Catholic App » conçue par la société américaine Little iApps avec la collaboration du Secrétariat pour la doctrine et les pratiques pastorales de la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis. Elle  propose une préparation à la confession en vous posant des questions telles que : « est-ce que je prie Dieu chaque jour ? », « ai-je été impliqué dans des pratiques occultes ? »  etc..

Concernant cette application l’archevêché de Paris considère que « tout sacrement passe par la rencontre. La démarche du sacrement est une réponse à la parole de Dieu non pas à une liste de péchés. Faire une liste de tout ce que l’on fait de mal serait tout simplement déprimant. Nous admettons tout de même que ça peut être une préparation à la confession. Pas bonne, mais une préparation tout de même ».

Nous vous proposons une réponse véritablement catholique extraite du catéchisme de Saint Pie X :

Pour qu’un sacrement soit valide, il faut la matière, la forme et l’intention.

Quelle est la matière du sacrement de Pénitence ?

On distingue pour le sacrement de Pénitence la matière éloignée et la matière prochaine.

La matière éloignée est constituée par les péchés que le pénitent a commis après le Baptême.

La matière prochaine, ce sont les actes du pénitent, c’est-à-dire la contrition, l’accusation et la satisfaction.

Quelle est la forme du sacrement de Pénitence ?

La forme du sacrement de Pénitence est celle-ci :  » Je t’absous de tes péchés « .

Quel est le ministre du sacrement de Pénitence ?

Le ministre du sacrement de Pénitence est le prêtre approuvé par l’Evêque pour entendre les confessions.

Combien y a-t-il de parties dans le sacrement de Pénitence ?

Les parties du sacrement de Pénitence sont : la contrition, la confession et la satisfaction du pénitent, et l’absolution du prêtre.

Qu’est-ce que la contrition ou douleur des péchés ?

La contrition on douleur des péchés est un déplaisir de l’âme, par lequel on déteste les péchés commis et on se propose de n’en plus commettre à l’avenir.

Que veut dire le mot contrition ?

Le mot contrition veut dire broiement, brisement, comme quand une pierre est écrasée et réduite en poussière.

En quoi consiste la confession des péchés ?

La confession consiste en une accusation distincte de nos péchés, faite au confesseur pour en recevoir l’absolution et la pénitence.

Pourquoi dit-on que la confession est une accusation ?

On dit que la confession est une accusation parce qu’elle ne doit pas être un récit indifférent, mais la manifestation vraie et douloureuse de nos péchés.

Qu’est-ce que la satisfaction ou pénitence ?

La satisfaction ou pénitence est une prière au une autre bonne oeuvre que le confesseur impose au pénitent en expiation de ses péchés.

Qu’est-ce que l’absolution ?

L’absolution est la sentence que le prêtre prononce au nom de Jésus-Christ pour remettre les péchés au pénitent.

Des parties du sacrement de Pénitence, quelle est la plus nécessaire ?

Des parties du sacrement de Pénitence, la plus nécessaire est la contrition, parce que sans elle on ne peut jamais obtenir le pardon des péchés, et avec elle seule, quand elle est parfaite, on peut obtenir le pardon pourvu qu’elle soit unie au désir, au moins implicite, de se confesser.

2 commentaires concernant l'article “Une application pour se « confesser »”

  1. Qui leur dira, pour la millième fois, qu’il faut un accent aigu sur le premier E de « péché »…parce que « pêché », ça concerne les poissons, et « pêcher », c’est un arbre à fruits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.