Un préfet au tribunal pour « injures racistes »

L’ancien préfet Paul Girot de Langlade comparait aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) pour injures raciales.
Le 31 juillet 2009, le préfet hors-cadre chargé des états généraux de l’outre-mer est en transit à l’aéroport d’Orly. Le ton monte avec les agents de sécurité qui lui reprochent de vouloir passer en force.
Trois plaintes sont alors déposées contre le haut fonctionnaire, accusé d’avoir prononcé ces deux phrases : « On est où là, on se croirait en Afrique », et « De toute façon, il n’y a que des Noirs ici ». Il reconnaît ces propos mais récuse toute connotation raciste. « Cela a été le bordel le plus complet (…) si le contrôle avait été rigoureux, j’aurais pu aussi bien dire on se croirait en Asie ou en Amérique », déclare-t-il, assurant ne jamais avoir évoqué la couleur de peau des agents. En septembre dernier, une procédure disciplinaire avait entraîné sa mise à la retraite d’office. Paul Girot de Langlade tient Brice Hortefeux pour responsable de cette sanction.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.