Un peu d’histoire

Avec la dernière émission de Radio Résistance



17 commentaires concernant l'article “Un peu d’histoire”

  1. Ce n’est pas le patriotisme qui explosa entre les deux guerre mais le nationalisme que tenta de canaliser d’ailleurs quelques suppôts du système.

  2. Instructif, merci !
    Vivement les prochaines, en particulier sur “la cagoule”.
    J’espère aussi que les émissions d’actualité vont reprendre, c’était une très bonne initiative je trouve.

    Amitiés françaises

  3. Mais il y a beaucoup trop d’imprécisions sur le plan doctrinal notamment. Par exemple ce n’est pas précisément le patriotisme qui explose pendant l’entre deux guerres mais le nationalisme. Le rôle de l’Action Française est prédominant, les Croix de feu, parti de masse, ne constitue que la queue de la comète, ce colonel n’a rien inventé et n’a servi à rien dans l’élaboration du nationalisme français.

  4. Merci de ces émissions originales et instructives, trop rares malheureusement.

    Je ne suis pas d’accord avec vous, Zorglub : le nationalisme se développe, mais le patriotisme aussi !
    Les jeunesses patriotes et les croix-de-feu ne sont pas précisément nationalistes, mais patriotiques, et sont pourtant très nombreux.
    Par ailleurs, je ne crois pas qu’il ait été dit dans l’émission que le colonel de La Rocque avait participé à l’élaboration du nationalisme français. Au contraire même.

  5. Il n’a pas été dit le contraire non plus. Le patriotisme sans le nationalisme est une imbécilité pour gros jobards et pour chair à canon. Vous confondez tout Stéphane 57. Le patriotisme était une donnée sociologique stable depuis 1870. L’écrasante majorité de la population était patriote jusqu’en 1914. C’est justement à partir de cette date que cette proportion fut entamée par le pacifisme né de la boucherie de la Grande Guerre. C’est aussi à partir de cette époque que de faux pacifistes déguisés, en fait des agents juifs ou communistes, tentèrent de démonétiser le patriotisme. Le nationalisme est né d’une réaction, de l’impérieuse nécessité de lutter contre l’ennemi intérieur. Le patriote devient nationaliste à partir du moment où il a conscience que l’ennemi n’est pas seulement hors de France mais toujours en France même tel un ténia. Renseignez vous Stéphane mosellan.

  6. J’apprécierais que vous preniez un ton un peu moins vindicatif et condescendant, d’autant que nous sommes d’accord (et que j’ai moi aussi lu Ploncard & Co). Autant tacher de faire en sorte que les conversations restent un minimum agréables entre patriotes.
    Bien sûr que le patriotisme sans nationalisme est vain.

    Toutefois, ne vous en déplaise, je considère toujours Jeunesses patriotes et les croix-de-feu comme patriotes et non nationalistes. La distinction que vous faites entre ces deux notions me semble trop superficielle.
    Or si l’on considère les Croix-de-feu (et à leur suite le PSF) comme patriotiques et non nationalistes, et que l’on tient compte de leur fort développement (30% d’intentions de vote pour le PSF en 1940 !), on peut parler logiquement de développement du patriotisme.
    Par ailleurs je ne suis pas sûr que la Grande guerre et le pacifisme qui l’a suivi aient entamé le sentiment patriotique de nombreux Français. Au contraire, peut-être même (pour la guerre).
    Ainsi les anciens combattants étaient légion dans les mouvements patriotiques, et de nombreux nationalistes ardents étaient farouchement pacifistes.

  7. Non ne le prenez pas mal; je ne suis pas condescendant mais il est sûr que par écrit le ton n’est pas apprécié comme il devrait l’être et en me relisant je comprends votre réaction. Je vous prie d’accepter mes excuses, très sincèrement.
    Bon après je ne vais pas chipoter sur les mots comme un vieux c… mais je crois que nombre de patriotes ont fait la guerre malgré eux, pour d’autres en fait… Un patriote formé n’a pas envie de crever pour la Gueuse.
    Pardon pour tout à l’heure. Mais si vous êtes mosellan moi aussi et j’espère que l’administrateur nous facilitera un contact. A bientôt l’ami, j’espère.

  8. Pas de problème, désolé aussi pour ma réaction un tantinet vive.
    A bientôt dans les commentaires, et peut-être de visu un de ces quatres.
    Amitiés nationalistes

  9. L’enfer est pavé de bonnes intentions: je n’aime pas la fleur de lys rachitique façon Mathausen, en forme de Hakenkreuz, recyclé par les néo-nazes us de GWB: je le préfère bien fleurie des prières de nos chapelets avant l’assaut final !
    Pour ce qui est du nazisme, cette hypertrophie d’atavisme catholique continue de séduire les esprits dans la lignée de Degrelle et c’est dommage car ce n’est plus la même époque: Pie XII et Pétain savaient que le plus urgent était de vaincre l’étoile rouge et ensuite de détruire le nazisme qui n’était pas encore profondément enraciné par les Chrétiens d’Europe, la France et l’Allemagne, pays frères du pacte de Reims,de la loui salique, que le franc-maçonnerie a voulu diviser: ensuite l’étoile blanche (FM anglo-saxonne aurait échoué au lieu de nous cannibaliser encore aujourd’hui).
    L’entre 2 guerres est une période d’immense désarroi français dans la manipulation via la crise de 29 des USA: cette « victoire de la honte de 1918 », alliance de la France avec la maçonnerie internationale anglo-saxonne pèse encore aujourd’hui
    La page est tournée, il faut en tenir compte mais surtout ne pas retomber dans le même piège.

  10. Pardon mai je ne comprends pas du tout cette phrase :
    « L’enfer est pavé de bonnes intentions: je n’aime pas la fleur de lys rachitique façon Mathausen, en forme de Hakenkreuz, recyclé par les néo-nazes us de GWB: »
    Pourriez-vous expliquer de quoi vous parlez svp ?
    Pour ce qui est du nationalisme-socialisme, c’est un autre sujet. Avez-vous écouté l’émission ?

  11. Au risque de déplaire celle du RF dont l’Héritage est leur excellente revue même si je soutiens le courant de pensée de leurs adhérents ayant moi-même un ami parmi eux…

  12. Fichez la paix au RF avec vos délires, ce n’est pas le sujet !

    Le fait de dire que leur fleur de lys est une croix gammée est révélatrice du degré de votre névrose.

    Stéphane, ne comptez pas sur CVV pour expliquer ses propos.
    Il a tenté de nous dire que les néo-nazis du clan de Bush (si si) manipulent le RF par l’intermédiaire du Bohemian club et probablement aussi de la Maçonnerie, auquels sont certainement affiliés ses chefs après un séjour dans une base secrète de l’Antarctique où les avaient emmenés une soucoupe volante.

  13. Leur fleur de lys modernisée est inspirée d’un symbole figuratif courant dont j’ai oublié le nom qui est utilisé dans les épures (plans – schémas) de charpentiers-bois. Je crois d’ailleurs que c’est spécifié sur leur site ou celui de « L’héritage ».

  14. Elsasser :

    Vous avez tout faux, CVV est branché avec les derniers atlantes réfugiés sous la glace de l’océan arctique, dépositaire de la Tradition -avec un grand « T »- que les petits hommes verts (islamistes!) cherchent à accaparer. Leurs minarets dissimulent en fait des fusées galactiques prêtes à s’élancer pour la conversion des étoiles! Mais nous serons sauvé par le Grand Monarque caché au Mandarom. Il faut savoir décrypter le message contenu dans Stargate Atlantis. Fastoche! C’est clair non?

  15. Là je crois qu’on délire: je mettais juste en rapport le malaise de l’entre 2 guerres en France et Allemagne pour montrer que cela était contrôlé par les USA (crise de 29, Hitler financé par eux, le côté revanchard des 2 côtés), qui aujourd’hui encore agencent des contrôles sur nos courants de pensée: anti-islamisme en vue du choc des civilsations, 11/09…
    Pour le reste, je pense qu’ils utiliseront les puissances de l’air telles que décrites dans la Bible avec l’antéchrist à leur tête; relisez tout de même le rapport étrange au Sénat US de l’amiral Byrd sur ovni007.com, on ne sait jamais… ou le dernier article de 911nwo.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.