Un député américain accusé d’avoir profané Auschwitz

De nos jours, si l’on peut blasphémer les religions à souhait, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de tabou. Un député américain, Clay Higgins, élu en Louisiane, vient d’en faire les frais en faisant une vidéo pour soutenir la hausse des crédits américains pour l’armée. Pour faire passer son message, il est allé à Auschwitz et s’est mis en scène dans une chambre à gaz. Une chose est certaine, c’est qu’on ne peut pas l’accuser de révisionnisme : Dans sa vidéo, il explique dans le menu détail comment les nazis s’y prenaient pour gazer 700 personnes en 20 minutes. Tout cela aurait été très bien et lui aurait valu les honneurs si son dessein n’était pas d’atteindre un objectif de politique intérieure. Du coup, les ligues de vertu américaines lui sont tombées dessus l’accusant d’avoir profané un lieu sacré !

Le mémorial d’Auschwitz : « Tout le monde a droit d’avoir ses propres opinions. Toutefois, au sein d’une ancienne chambre à gaz, il devrait y avoir un silence de deuil. Ce n’est pas une scène de théâtre ». Protestation beaucoup plus véhémente de la part de Steven Goldstein, directeur du centre d’Anne Frank qui exige du député un stage de sensibilisation : « REPUGNANT ! (…) Député Higgins, Auschwitz n’est pas un studio de télévision (…) Vous ne devez pas seulement vous excuser, vous devez également faire un stage de sensibilisation ou changer de boulot »

Pour voir la vidéo réalisée sur le sujet par Le Figaro, c’est ici

1 commentaire concernant l'article “Un député américain accusé d’avoir profané Auschwitz”

  1. Pas si grave que ça à mon sens ce qu’ a fait ce député.

    Les juifs veulent-ils qu’ on les pleure indéfiniment ?
    A verser des larmes pourquoi ne pas pleurer également les morts de la guerre de 100 ans tant qu’ on y est ?
    Presque soixante dix ans ont passé… Qu’ il y ait un devoir de mémoire c’ est bien mais le rabâchage permanent, ça suffit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.