UMP et PS associés dans le bourrage de crâne en Alsace (suite).

Nous avons relevé il y a quelques jours de cela l’organisation du « Mois de l’Autre », à l’initiative de la région Alsace (gérée par l’UMP), pour la bagatelle de 90 000 euros. Cette manifestation a pour but de faire découvrir « l’Autre », qui précisons-le est forcément d’origine extra-européenne ou appartenant à une « minorité (de plus en plus) visible », et qui par ce seul fait mérite toute notre attention et notre sympathie.
Cette semaine, c’est la municipalité de Strasbourg qui nous gratifie d’actions du même tonneau (voir ci-dessous) dans le cadre de la « semaine d’EDUCATION contre le racisme » associant là encore nos chères têtes blondes à ce bourrage de crâne. La mairie de Strasbourg est, elle, gérée par la coalition rose-rouge-verte.
Nous constatons que ces deux collectivités se sont volontairement associées pour organiser ces deux manifestations à la même période, et que face à la religion shoastique et droitdelhommiste UMP et PS sont main dans la main.

Les passants s’affichent contre les discriminations

Un cliché contre les discriminations. Quelque 120 passants se sont fait tirer le portrait, hier en début d’après-midiplace Kléber, pour afficher leur engagement dans la lutte contre le racisme. Une initiative originale du conseil des jeunes de la ville de Strasbourg qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine d’éducation contre le racisme.

« Nous avons voulu mettre en avant les gens qui ne sont pas racistes. Peu importe notre couleur, notre religion, nous sommes tous égaux. Ces photos formeront ensuite une grande banderole », explique Yassir Yerrou, 12 ans, membre du conseil. De quatre mètres sur trois, elle sera installée à partir du 21 avril place Kléber. « Nous pensions que nous serions obligés de convaincre les passants de se faire prendre en photo mais finalement ce sont eux qui viennent vers nous », se réjouit Laurence Mauler, la responsable du conseil. Parmi les volontaires, Mathilde, 20 ans. Elle est étudiante en psychologie. « Je trouve ça vraiment sympa. Ça ne prend que cinq minutes. De là à ce que ça change les mentalités… Je l’espère ! » Aux 120 photos de passants, se joindront les portraits de 60 personnalités : des élus, dont le maire Roland Ries, ou le footballeur Lilian Thuram, mais aussi le commissaire européen aux droits de l’homme et le secrétaire général du Conseil de l’Europe. S. de A.

Source

1 commentaire concernant l'article “UMP et PS associés dans le bourrage de crâne en Alsace (suite).”

  1. Il y aura peut être moins de voitures brûlées dans la banlieue Strasbourgeoise à la saint sylvestre comme ça..

    Vraiment de l’argent foutu en l’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.