Twitter : le compte du père d’une victime du Bataclan censuré

Patrick Jardin a eu une fille assassinée par les islamistes au Bataclan.
C’est l’un des rares proches de victimes qui témoigne, s’interroge, dénonce et s’engage.
Évidemment, les gauchistes le détestent donc.

Après l’annonce ahurissante par le gouvernement de 130 djihadistes présentés comme « français », pour y faire peut-être (un peu) de prison avant d’être libres sur notre sol, les réactions n’ont pas manqué.
Patrick Jardin, dont l’émotion légitime est toujours palpable, a de son côté appelé à l’exécution de ces combattants de l’Etat islamique (dans une comparaison erronée avec les Français de la division Charlemagne luttant contre le bolchevisme massacreur et assassinés par Leclerc, mais c’est un autre sujet).

Son compte Twitter a été signalé à l’entreprise, notamment par le « journaliste » (donc « militant » plus exactement) Nicolas Hénin qui a passé dix mois comme otage en Syrie entre 2013 et 2014 et a coûté des centaines de milliers d’euros de rançon.
Le compte a été désactivé rapidement par les modérateurs de Twitter.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :