Toulouse : ils veulent appeler leur bébé «Jihad», le juge choisit «Jahid»

Ce bébé ne pourra pas s’appeler « Jihad ». Né début août à côté de Toulouse (Haute-Garonne), le nourrisson a vu le prénom choisi par ses parents être retoqué par le juge aux affaires familiales. Selon actu.fr, le tribunal de grande instance de Toulouse a décidé vendredi d’annuler ce patronyme et de faire inscrire sur l’état civil celui de « Jahid ».

Une inversion de voyelles permise par l’article 57 du Code civil. Dans le contexte des attentats terroristes revendiqués au nom de l’islam radical, la justice a estimé que ce prénom n’était « pas conforme à l’intérêt de l’enfant » et a décidé de le supprimer de l’acte de naissance.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

1 commentaire concernant l'article “Toulouse : ils veulent appeler leur bébé «Jihad», le juge choisit «Jahid»”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.