Tentative de « gay pride » réprimée à Moscou

La « gay pride » n’a pas eu lieu à Moscou samedi 28 mai. Malgré l’interdiction des autorités, les homosexualistes ont quand même décidé de manifester. Mais à peine arrivés sur le lieu prévu, à deux pas du Kremlin, ils ont été pris à partie par des militants nationalistes et brutalement dispersés par la police. Plus de 30 personnes ont été interpellées, dont certains militants homosexuels étrangers. Les nationalistes, eux, n’ont pas été inquiétés par les forces de l’ordre.

3 commentaires concernant l'article “Tentative de « gay pride » réprimée à Moscou”

  1. Familles saines , femmes saines , enfants sains …que c´est doux á entendre …les dégénérés se réfugient encore derriere les dwroits de l´hwomme sans se rendre qu´ils ont juste besoin d´une bonne thérapie … je voudrais juste que cela se passe aussi en France.

  2. On peut se demander d’ailleurs au nom de quoi ces Français, Américains, Allemands, Scandinaves…manifestaient à Moscou.

    On ne leur a pas dit que c’était un pays souverain, qui ne recevait pas ses ordres d’ailleurs que de ses propres institutions? Ou se croient-ils chez eux partout?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.