28 juillet 1985 : mort de Michel Audiard

scénariste, réalisateur et écrivain.

Les dialogues de ses films (entre autres) Un singe en hiver, d’après le roman d’Antoine Blondin, et Les tontons flingueurs restent un modèle du genre et l’archétype d’une certaine esthétique, disparue avec « la France d’avant ».
Nombre de ses répliques sont d’ailleurs devenues « cultes ».

Continuer la lecture de « 28 juillet 1985 : mort de Michel Audiard »

Meyer Habib : un extrémiste juif, au service d’Israël, élu à l’Assemblée nationale, qui veut interdire la quenelle !

Nous découvrons ce Meyer Habib – député UDI à la très mal nommée « Assemblée nationale » – car l’individu fait parler de lui en proposant une loi rendant illégale la « quenelle », le bras d’honneur popularisé par Dieudonné !

Tout en nuances et pondération, il explique après la quenelle du footballeur Anelka : « Ce soir j’ai annoncé sur la première chaîne de télévision israélienne que dès la rentrée parlementaire, je préparerai un projet de loi pour que soit pénalisé le nouveau salut nazi et antisémite de Dieudonné qu’est la ‘quenelle’. Cela prendra peut-être un certain temps, mais la France ne peut plus tolérer sans réagir ces nostalgiques du IIIe Reich ».
Au fou !

Le très communautariste Habib, qui se sent d’évidence plus israélien que français, élu au titre des « Français de l’étranger », a surtout fait campagne en Palestine occuppée. En témoigne ce clip de campagne ahurissant (non, ce n’est pas un sketch apparemment!) :

C’est ce genre de type qui pond officiellement les lois françaises…

Citation de ce fanatique : Israël est « l’État le plus moral et le plus humaniste au monde » !
Il faudra l’expliquer aux enfants palestiniens, et aux nombreuses victimes d’escrocs et criminels actuellement réfugiés dans cet Etat…

C’était un 10 septembre 1955… Poujade contre Faure (+ bonus Mendès)

Pierre Poujade était à l’époque un meneur populiste de premier plan, leader syndical pouvant rassembler des centaines de milliers de personnes à une réunion, député et dirigeant de l’Union de défense des commerçants et artisans (UDCA).
Voyons ci-dessous et ci-contre comme le « populisme » de l’époque différait de l’actuel.

Ce 10 septembre, Pierre Poujade adresse dans Fraternité française (organe de l’UDCA) un éditorial au président du Conseil Edgar Faure :
« Aujourd’hui la France bouge, car elle ne veut plus de ta politique de trahison. Elle ne veut plus de cette lutte fratricide en Afrique du Nord et ne te confiera pas ses enfants pour un nouveau Dien Bien Phu. (…)
Aujourd’hui, Faure, tu t’inscris dans l’histoire comme l’un des hommes les plus néfastes à la patrie.
Aujourd’hui, Faure, je te dis : fous le camp, toi et les tiens
[Faure était juif, NDCI], car demain il sera peut-être trop tard.
Continuer la lecture de « C’était un 10 septembre 1955… Poujade contre Faure (+ bonus Mendès) »

Clément Méric, un activiste d’extrême-gauche belliqueux

[mise-à-jour : la video a été récupérée]

dans la video visible ci-dessous, on aperçoit (à 1’10) Clément Méric (l’affaire ici) en rouge avec sa bande d’« antifas » venir s’en prendre à une pacifique « Manif pour tous » en avril. Un peu plus tôt il franchissait la ligne du service d’ordre pour aller sur des manifestants. A 15’34, l’« étudiant modèle » fait partie du groupe pénétrant dans un bâtiment pour agresser des manifestants.

Ce jour-là, les belliqueux gauchistes se sont adonnés à des provocations mais il y eut aussi des échauffourées qu’on ne voit pas sur la video.
Clément a eu tort de se laisser entraîner par des débiles haineux.
Résultat : ce jeune bourgeois étudiant à Science-Po a trouvé la mort accidentellement en s’en prenant à des prolétaires patriotes, qui se sont logiquement défendus, de façon proportionnée…

Chant de Palestine

Pause musicale et esthétique avec – exceptionnellement – une chanson étrangère, mais évoquant aussi notre passé et ici accompagnée de magnifiques images.
Elles nous rappellent un passé où honneur, courage, virilité, sacrifice et foi n’avaient pas encore cédé le pas à une société individualiste, matérialiste et homosexualisée…

Le chant de Palestine (en allemand, le « Palästinalied ») est une chanson de Walther von der Vogelweide, le plus fameux poète lyrique (Meistersinger) allemand du Moyen Âge. Le sujet en est la Palestine et les croisades. C’est l’unique chanson de Walther von der Vogelweide dont, non seulement le texte, mais aussi la mélodie originale soient parvenus à l’époque moderne.

Paroles et traduction :
Continuer la lecture de « Chant de Palestine »

Liberté d’expression : quelle blague ! Hervé Ryssen encore condamné

Le militant nationaliste Hervé Ryssen, réputé pour ses ouvrages sur le judaïsme, a été condamné ce mardi à 6000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir proféré sur son blog personnel en octobre 2011 des « injures homophobes » (sic) à l’encontre du maire de Paris Bertrand Delanoë. Il devra en outre verser 2000 euros de dommages et intérêts à ce dernier, qui en avait demandé rien moins que 20 000… Un montant exorbitant mais sans doute anodin pour le pontife socialiste, quand il est rapporté à son train de vie. (source)

Si Hervé Ryssen avait déjà eu maille à partir avec la justice pour ses « écrits antisémites », « il est moins connu pour son aversion contre l’homosexualité », avait souligné le procureur…

Le répugnant Delanoë a par ailleurs porté plainte pour menaces à l’encontre d’Hervé Ryssen, pour d’autre propos diffusés sur son blog.
Ce dernier avait déjà été condamné en février dernier à 5.000 euros d’amende pour avoir selon le tribunal « diffamé la communauté juive » dans l’hebdomadaire d’extrême-droite Rivarol, en lui imputant une propension à l’inceste.

Pour se procurer tous les livres d’Hervé Ryssen et ainsi le soutenir dans ses recherches et son combat pour la liberté de parole, cliquer ici.
Précisons qu’aucun de ces livres n’a fait l’objet de poursuites : ils sont tous solidement documentés et basés sur des citations des personnes étudiées.
Pour la première fois, Hervé Ryssen se montre dans une video, où il donne son avis sur ce verdict :
Continuer la lecture de « Liberté d’expression : quelle blague ! Hervé Ryssen encore condamné »

Un film sur Monseigneur Lefebvre !

Après plusieurs années de préparation, va sortir dans une dizaine de jours un film documentaire consacré à monseigneur Lefebvre, « un évêque dans la tempête ».

Cet archevêque fut le fer de lance de la résistance catholique traditionaliste, face au modernisme qui a triomphé dans l’Eglise visible avec la révolution du concile Vatican II.

Regroupant de nombreux entretiens et archives d’époque, ce documentaire s’annonce comme un précieux témoignage sur un homme, une époque et une polémique qui fait toujours rage.

On peut déjà le commander en prévente sur la Librairie française.

Une projection publique aura lieu 2 jours avant la sortie officielle, dans le cinéma parisien du Grand Rex, le samedi 29 septembre 2012 à 16h00 (1, boulevard Poissonnière, 75002 Paris).

Ci-dessous la jaquette du DVD :
Continuer la lecture de « Un film sur Monseigneur Lefebvre ! »

Syrie : les islamistes de « l’ASL » montrent leur véritable visage

3 vidéos montrant des rebelles syriens jetant des corps du toit d’un bâtiment ou égorgeant sauvagement un homme ont été diffusées sur le net. Sur la première vidéo (ci dessous), des corps de policiers syriens sont jetés un à un du toit d’un bâtiment. Selon 20 minutes, dans une autre vidéo amateur, un homme, les yeux bandés et les mains liées dans le dos, essaie de résister alors qu’un groupe le force à s’allonger sur la chaussée. Les combattants lui crient « Assieds-toi » et l’un d’eux crie: « Je prèfère qu’on le tue par balle » mais un autre lui rétorque: « Non, tais-toi ». Alors que des gens crient aussi « Allah Akbar », un homme apparaît avec un petit couteau, l’égorge et son sang se répand sur la chaussée. « C’est le sort de tous les chabbiha (bandits) et ceux qui soutiennent Bachar (al-Assad) », assure le cameraman. Ce dernier ajoute « Hamdoulillah » (louange à Dieu) et demande à l’égorgeur de s’arrêter, ce qu’il ne fait pas. « O Bachar, c’est le sort de ton armée et de tes chabbiha », ajoute le caméraman. Dans le troisième clip, tourné à Azaz dans la province d’Alep, un homme portant une barbe est sorti d’une voiture avec les mains attachées derrière le dos et jeté à terre. Un homme tire sur lui avec un pistolet et un autre l’achève avec un fusil mitrailleur.

Attention, les images peuvent choquer certains lecteurs :

Forcément, les acteurs de la propagande sont gênés aux entournures : « Cela bénéficie au régime et aux ennemis de la révolution à l’intérieur et à l’extérieur » a déclaré Abdel Rahmane (OSDH).

Femmes injuriées dans les rues de Bruxelles: « dans 95% des cas, ce serait par des Maghrébins »

Sofie Peeters, étudiante flamande, jette un pavé dans la mare avec son documentaire “Femme de la rue”, diffusé jeudi sur une chaîne néerlandophone.
Pour faire simple et vous faire gagner du temps, nous avons sélectionné pour vous les quelques passages en français de la bande-annonce du documentaire (tournés en caméra cachée à Bruxelles) :

“Je suis originaire de Louvain, mais je suis venue habiter à Bruxelles, dans le quartier Anneessens, il y a deux ans, pour mes études”, explique la jeune femme. “J’ai été surprise de voir que chaque fois que je sortais en rue, j’étais la cible des remarques des hommes.” Des simples sifflets aux remarques carrément vulgaires du style “c’est combien?”.
Continuer la lecture de « Femmes injuriées dans les rues de Bruxelles: « dans 95% des cas, ce serait par des Maghrébins » »

C’est comme ça que ça marche

Après la trahison de De Gaulle, 20 000 familles de Harkis (musulmans pro-français) sont mises à l’abri des massacres du FLN par des officiers français, contre la volonté de leur hiérarchie.
Ces familles sont parquées dans des camps, dans des conditions indignes.

« En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des Arbres, dans le département du Gard.
Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. »

L’un d’entre eux se confie aujourd’hui à visage découvert, et nous a fait savoir l’existence de ce documentaire :

Le mondialisme, par Aymeric Chauprade

Le géopolitologue Aymeric Chauprade (péripéties ici, livres ici) délivre ci-dessous sa vision du mondialisme.

2e partie :
Continuer la lecture de « Le mondialisme, par Aymeric Chauprade »