7 août 1932 : « loi des épis » et génocide ukrainien

holodomor_v1Le 7 août 1932, le gouvernement de l’URSS promulgue une loi qui punit de dix ans de déportation, voire de la peine de mort, « tout vol ou dilapidation de la propriété socialiste », y compris le simple vol de quelques épis dans un champ.

Cette « loi des épis » survient alors que les campagnes soviétiques connaissent un début de famine du fait des réquisitions forcées par le pouvoir et de la « dékoulakisation » (élimination des paysans considérés comme riches).

On estime qu’en Ukraine, au moins six millions de paysans vont mourir de faim dans les mois suivants, de par la responsabilité des autorités communistes.
Cette « Grande famine » (« Holodomor », « extermination par la faim » en ukrainien), intentionnellement entretenue et amplifiée par Staline (qui s’appuyait sur de nombreux cadres soviétiques juifs – d’où un ressentiment longtemps tenace des Ukrainiens envers cette communauté) est assimilée à un génocide par la plupart des historiens ainsi que par les Ukrainiens.

La Russie envisage de couper son internet du reste de la toile en cas de guerre

Poutine« En raison de l’imprévisibilité totale des États-Unis et de l’Union européenne, nous prenons des mesures pour garantir notre sécurité ». C’est ce qu’a déclaré ce matin le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, annonçant l’intention du gouvernement de couper l’internet russe du reste de la toile mondiale en cas de guerre afin de protéger le réseau russe, ajoutant que « des mesures concernant la sécurité de l’internet russe sont étudiées en permanence à différents niveaux et dans différentes administrations ».

Un quotidien russe, Vedomosti, rapportait par ailleurs aujourd’hui que le Vladimir Poutine tiendrait lundi prochain une réunion du Conseil de sécurité afin d’aborder cette possibilité. Une manœuvre difficile, selon le journal, puisque l’internet russe est, contrairement au web chinois, profondément intégré au réseau mondial.

Le journal affirme également que d’autres réunions avec des fournisseurs d’accès et des entreprises liées à internet sont prévus pour aborder le « fonctionnement d’un segment russe de l’internet en cas de situations d’urgence ». Un employé de l’un de ces fournisseurs d’accès a expliqué au journal que Moscou envisageait simplement de se protéger en cas de sanctions supplémentaires de l’Occident qui pourraient affecter internet.

Continuer la lecture de « La Russie envisage de couper son internet du reste de la toile en cas de guerre »

Mistral : Hollande continue à tâtonner

Mistral France

Que peut-on attendre d’un chef d’Etat qui n’est pas capable d’anticiper le déballage indécent de sa vie privée par une concubine aussi mauvaise que vexée ? Rien.

Ce livre révèle une chose, outre la personnalité vulgaire et médiocre d’un homme affublé d’un costume trop grand pour lui, François Hollande ne maîtrise rien, ni dans sa vie privée, ni dans ses responsabilités publiques.

L’affaire Mistral en est une preuve criante.

En 2011, Sarkozy vendait deux navires Mistral à la Russie. Depuis quelques jours, les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Allemagne font pression sur la France pour qu’elle annule ce contrat en réponse au comportement russe dans la crise ukrainienne. Pris entre deux feux, François Hollande ne change pas de stratégie et ne tranche surtout pas.

« Malgré la perspective d’un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas à ce jour réunies » annonce l’Elysée, la livraison est donc « suspendue » jusqu’en novembre. Depuis février, la France annonçait que cette vente se ferait malgré tout, aujourd’hui rien n’est plus sûr.

Qu’il s’agisse d’un mépris très clair du droit international ou d’un coup de bluff, c’est encore une fois la France qui en ressortira perdante.

Les Etats-Unis ont décidé et la diplomatie française à rendue les armes de son indépendance depuis maintenant quelques années.

Ils ordonnent, la France se couche. C’est vrai en Ukraine comme au Proche-Orient.

Si la vente est annulée et que le rachat des Mistral se fait effectivement par le Canada ou l’Otan comme le préconisent les « alliés », la France perd la valeur de sa parole donnée et la confiance éventuelle de futurs partenaires commerciaux…

Si tout cela n’est qu’un coup de bluff destiné à faire taire des partenaires un peu bruyants et que la vente se fait dans quelques mois, plus personne ne prendra la France au sérieux.

Hollande continue à tâtonner, au détriment de la France.

La droite nationale ukrainienne contre les hassidiques

Dans la ville d’Ouman (centre de l’Ukraine), se trouve la tombe d’un éminent rabbin de la secte juive hassidique. L’endroit est devenu un lieu de pèlerinage qui attire chaque année des dizaines de milliers de juifs, toujours plus nombreux, venant principalement d’Israël.
Mais la cohabitation se passe mal avec les indigènes, les pélerins étant trop bruyants et sans-gêne… Ainsi, en 2010, le pèlerinage avait tourné au chaos et à l’émeute, avec de violentes bagarres opposant les juifs et les jeunes Ukrainiens (un juif avait péri).
Cette année, le 25 septembre, une manifestation de protestation a été organisée par la section locale du parti nationaliste Svoboda (partenaire du Front national) contre le pèlerinage, exigeant des « contrôles sanitaires et juridiques stricts » vis-à-vis des visiteurs israéliens.
Une banderole proclamait « l’Ukraine aux Ukrainiens ! » tandis que des slogans tels que « Ouman sans hassidiques ! » fusaient.
La police ukrainienne a arrêté 53 manifestants, supposément impliqués dans des échauffourées.

Source

La mascarade du Père Desbois

Le camp « exterminationniste » a accueilli, dans la joie et l’euphorie, l’arrivée du providentiel Père Desbois, bien décidé à prouver la réalité de l’extermination de 2 millions de juifs en Ukraine : la désormais célèbre « Shoah par balles ».
Une nouveauté fumeuse, qui vient comme renforcer la « Shoah » officielle et obligatoire et semble vouloir effacer le souvenir trop fragile du génocide certifié de 5 millions d’Ukrainiens par les « Soviétiques » en 1932-33.
L’homme, à la neutralité douteuse, continue de s’agiter et bénéficie d’une bienveillance médiatique continue.

Laissons un éminent spécialiste commenter son maître-ouvrage :

Il est connu qu’une tragédie peut s’achever en farce. Le Père Patrick Desbois est un sacré farceur, à la veste duquel Nicolas Sarkozy-Mallah vient d’agrafer le ruban de la Légion d’honneur.
Continuer la lecture de « La mascarade du Père Desbois »

L’Ukraine se souvient

Le 29 Janvier dernier à Lviv (Ukraine), les nationalistes autonomes ont organisé la commémoration du souvenir de « la flamme des Héros ».
Il y a 92 ans en 1918,  le village de Kruty a vu 300 jeunes lutter contre l’invasion de l’Armée Rouge.

(via Werwolf)