Bonne fête de saint Nicolas !

saint-nicolas-viveLe 6 décembre, c’est la Saint Nicolas, évêque de Myre (Anatolie du sud-ouest).
Un grand saint populaire aussi bien en Occident qu’en Orient, et dont est inspiré le très laïc « Père Noël », qui l’a hélas largement remplacé.

Les miracles attribués à saint Nicolas sont si nombreux qu’il est le saint patron de beaucoup : navigateurs, écoliers, prisonniers, avocats, etc.
Le fait extraordinaire le plus célèbre qui lui soit attribué est la résurrection de trois enfants qui avaient été tués par un boucher.

Saint Nicolas et Pierre le noir en Belgique. Bientôt interdit pour racisme ?

La Saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants. C’est une tradition encore vivace dans plusieurs pays européens (du Nord et de l’Est). En France, c’est surtout au Nord et Nord-Est (en Flandre française, dans les Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace où elle est fortement ancrée, et en Lorraine dont saint Nicolas est le saint patron).
Les traditions diffèrent selon les régions.
Continuer la lecture de « Bonne fête de saint Nicolas ! »

Idée-cadeau

chantsSi vous êtes en recherche de cadeaux de Noël originaux, nous attirons votre attention sur les disques de chants de tradition (commandables ici), et en particulier sur le disque Chants & musiques des armées royales :

« Cette compilation (comportant pas moins de 27 titres !) propose des chansons et des musiques, tantôt grands classiques, tantôt très peu connues, interprétées par une chorale militaire de haut niveau.
Un disque complet, joliment présenté, muni d’un livret proposant pour chaque chanson les paroles ainsi qu’une introduction historique.

Le tout a été réalisé sous la houlette de Thierry Bouzard, spécialiste français du chant militaire et de tradition.

Un bel objet ! »

Livret 20 pages. 19 € (commandable ici)

Titres : Le Chant du glaive – Vexilla Regis – Le Roi Renaud – Marche de Robert Bruce – Le cygne de Montfort – Réveillez-vous les picards – Le Cavalquet – La Piémontaise – Vive Henri IV – Marche des mousquetaires du Roi – Le Chevalier du guet – Les Dragons de Noailles – Marche des dragons de la Reine – Le Duc de Savoie – La Bataille de Fontenoy – Marche tactique – Adieux suisses – Fanchon – Carrousel de Monseigneur – Dans les gardes-françaises – Marche du Royal – Soissonnais – L’Assemblée – Le Roi a fait battre tambour – Monsieur l’Dauphin pardonne – Marche à deux timbales – Pelot d’Hennebont – Pauvre soldat revient de guerre.

FSSPX : résultat du baccalauréat 2012

En cette fin d’année scolaire il est bon de se pencher sur les résultats des écoles de la tradition catholique.

100% de réussite pour les écoles de garçons dirigées par les prêtres de la FSSPX en France. 98,82 % des candidats ont eu leur bac au premier tour.
89,4 % des élèves ont eu une mention :
– 20 % ont eu une mention TB,
– 50,11 % ont eu une mention TB ou Bien.

Source

Le « Jésus » de Jean-Christian Petitfils : attention, une sal[…]rie

[27/06/12 : étant donné que ce livre et son auteur jouissent encore d’une certaine publicité (vente chez Chiré, dédicace à la fête du livre de Radio Courtoisie dimanche dernier), nous remettons à l’honneur l’article ci-dessous, paru il y a quelques mois.]

En ce dimanche, évoquons un livre qui fait pas mal parler de lui : Jésus (honteusement sous-titré le Jésus de l’Histoire) de l’historien (de droite) Jean-Christian Petitfils.

L’abbé Puga (de saint Nicolas du Chardonnet) en fait une intéressante critique :

« Spécialiste de l’histoire française des XVIIe et XVIIIe siècles, auteur de nombreux ouvrages appréciés à juste titre sur cette période, il tente dans son nouveau travail une aventure d’historien à la recherche des données historiques sur la vie du Christ. Avant lecture on aurait pu s’attendre à une étude fouillée (le livre comporte plus de 650 pages !) de l’historicité des documents évangéliques, de leur crédibilité et à partir de là découvrir l’élaboration d’une vie de Jésus fondée sur des faits indubitables en montrant par exemple leur corrélation et leur conformité avec les données de l’histoire de l’Antiquité.

Un postulat regrettable
Continuer la lecture de « Le « Jésus » de Jean-Christian Petitfils : attention, une sal[…]rie »