« Shoah-business » : l’État va doubler sa dotation au Mémorial de la Shoah

Alors que les gilets jaunes manifestent inlassablement semaine après semaine contre le racket fiscal, l’Etat pour réponse leur envoie l’armée, les traitant donc comme des ennemis. Et simultanément, ce même Etat déverse le fruit du racket sur les organismes voulant toujours culpabiliser les Français. Ainsi, Edouard Philippe a annoncé que la dotation qu’alloue l’Etat au Mémorial de la Shoah va doubler pour être portée à 2 millions d’euros par an.

Conformément à l’engagement pris par le Président de la République, je suis heureux d’annoncer une augmentation significative du soutien financier que l’Etat accorde au Mémorial de la Shoah. C’est l’un des apports de la convention triennale 2019-2021 que nous allons signer dans quelques instants. Dès cette année, l’Etat augmentera son concours de 50%. Et nous avons décidé de doubler notre participation à partir de l’année prochaine. Chaque année, l’Etat contribuera donc à hauteur de 2 millions d’euros à l’action du Mémorial. Ce doublement de notre contribution permettra au Mémorial d’amplifier encore son action de transmission et d’éducation, notamment en accueillant chaque année 10 000 élèves supplémentaires.

Source

—————————

PS : On relira ici comment se déroule un stage citoyen au Mémorial de la Shoah.

La mort d’Elie Wiesel : Mort d’un faussaire

Depuis l’annonce de la mort d’Elie Wiesel, ce n’est qu’un concert de louanges que l’on entend dans toute la presse. Il faut dire que notre homme avait des titres à faire valoir : Prix Nobel de la paix en 1986, plus de 10 millions d’exemplaires de son livre La nuit ont été écoulés dans le monde entier depuis sa sortie en 1958, docteur honoris causa de plus d’une centaine d’universités dans le monde parmi les plus prestigieuses, Grand-croix de la Légion d’honneur en France, il a également reçu la Médaille d’or du Congrès américain. Pourtant, notre homme est un faussaire et n’a jamais porté le numéro de déporté (A-7713) qu’il prétend avoir porté, mais aurait au contraire usurpé celui d’un autre déporté qui portait le même patronyme que lui, ce qui permet de douter de sa réelle déportation à Auschwitz.

C’est en tout cas ce qu’a prétendu Jean Robin, un journaliste qui prétend combattre les révisionnistes, et qui, en enquêtant, à soulever le lièvre : Si le matricule A-7713 correspond bien à un « Wisel » , la personne à qui correspond ce matricule est une personne née 15 ans avant Elie Wiesel. Bref, ce n’est pas la même personne, d’autant qu’Elie Wiesel n’a jamais montré le tatouage de son matricule pourtant indélébile afin de faire taire la polémique. Cela est d’autant plus curieux que nombre d’ex-détenus des camps de concentration exhibent fièrement leur numéro.

Quoiqu’il en soit, notre homme qui, paraît-il, a vu de son vivant l’enfer -en tout cas ses témoignages lui ont permis les honneurs qu’il a reçus depuis si longtemps, sa fortune, et sa gloire- a vécu un autre enfer en 2008, lors de la faillite de son coreligionnaire Madoff à qui il avait confié sa fortune (évaluée à plusieurs dizaines de millions de dollars) et qui fut perdue. Cela lui fit dire, au sujet de Madoff : « Psychopathe est un mot trop gentil pour le qualifier. » « Il devrait être placé à l’isolement pendant au moins cinq ans avec un écran sur lequel seraient diffusées des photos de ses victimes […] Il faudrait inventer n’importe quoi pour le faire souffrir. » Notre conscience morale n’est donc pas un grand humaniste, d’autant que, rappelons-le, le contentieux qui l’opposait à M. Madoff n’était que d’ordre financier.

———————————————————

Pour ceux qui veulent approfondir la question, nous conseillons :
–> L’article de Jean Robin dans lequel il contacte par mail et téléphone le musée d’Auschwitz, ici
–> L’analyse qu’a faite de cette affaire le Professeur Robert Faurisson ici
–> Enfin, ces histoires de faussaires concernant les rescapés étant très nombreuses, nous conseillons également la lecture du livre d’Anne Kling qui en récapitule plusieurs, Menteurs et affabulateurs de la Shoah et dans lequel Elie Wiesel tient une place de choix (tout comme son rival -car les deux hommes ne s’aimaient pas- Simon Wiesenthal, qui est l’autre conscience mondiale au sujet de la shoah, décédé en 2005).

Les Bernanos : antifas de père en fils ?

Dans la rubrique « ceci explique cela », on découvre Yves Bernanos, le père des deux antifas mis en examen dans l’affaire de la voiture de police incendiée. C’est un cinéaste bobo très impliqué dans le shoatisme institutionnel. S’ils ont été élevés dans la névrose obsessionnelle de la « Shoah », on comprend mieux l’engagement hystérique et maladif de ces « enfants perdus de la république »…

Un nouveau livre choc d’Anne Kling

On peut dire qu’Anne Kling frappe fort avec son cinquième et nouveau livre : Menteurs et affabulateurs de la Shoah.
Vaste sujet !
Le livre vient de sortir et personne chez Contre-info ne l’a encore lu : nous vous signalons simplement sa parution, et sa disponibilité ici.
256 p. 18 €.

Anne Kling est l’auteur de divers livres à succès, dont le CRIF, un lobby au coeur de la République et Les révolutionnaires juifs, qui viennent d’être réédités pour l’occasion. Tous ses livres peuvent se trouver ici.

4e de couverture du nouveau livre :
Continuer la lecture de « Un nouveau livre choc d’Anne Kling »

Hanna Rosenthal est en tournée…

… pour combattre l’antisémitisme au Moyen-Orient ! L’objectif ne manque pas de culot : « faire disparaître les éléments d’intolérance religieuse et de haine antisémite dans les livres scolaires, et promouvoir une éducation plus proche des sources juives de l’Islam ». La conseillère spéciale sur l’antisémitisme auprès du président Barack Obama, Hanna Rosenthal vient d’effectuer une tournée en Arabie Saoudite, en Jordanie, et au Liban, ou elle a rencontré des employés de l’ONU qui travaillent dans les camps de réfugiés. A la suite de la mission elle a déclaré « que ses impressions étaient mitigées ». « J’ai été émue lorsque des rares responsables arabes ont accepté (verbalement) d’enlever les passages antisémites des livres scolaires, et très contrariée lorsque je me suis heurtée à des refus ou à des manœuvres dilatoires ».  Si les Saoudiens ont promis d’enlever quelques passages sulfureux, un fonctionnaire jordanien aurait déclaré à la conseillère « américaine » :

Continuer la lecture de « Hanna Rosenthal est en tournée… »

Christian Vanneste contre la liberté d’expression et pour la loi Gayssot

Christian Vanneste (député UMP du Nord en vogue dans certains milieux droitistes et catholiques) affirme dans un entretien au Nouvel Obs, après avoir dénoncé la loi Taubira :

« En revanche, en ce qui concerne la loi Gayssot, je faisais partie de la commission sur les lois mémorielles et j’ai été très sensible aux arguments de monsieur Badinter. […] Celui qui remet en cause la shoah remet en cause le procès de Nuremberg. C’est un argument qui mérite qu’on en tienne compte c’est pour cela que je suis moins enclin à supprimer la loi Gayssot. »

Cette loi liberticide rédigée par le communiste stalinien Gayssot a été votée en 1990 et bien sûr jamais abrogée par les diverses assemblées de droite.
Continuer la lecture de « Christian Vanneste contre la liberté d’expression et pour la loi Gayssot »

Extrait de l’entretien entre Paul-Éric Blanrue et le journal AlgerieNetWork

R.G. : Il y a la dernière question historique que je comptais évoquer avec toi. Celle justement de certains événements qui se sont déroulés il y a plus d’un demi siècle. Ces évènements ont été depuis sacralisés, cristallisés, consignés à l’encre rouge dans les manuels d’Histoire. A un tel point que ces derniers se sont spécialisés à ce sujet. Des gens remettent ouvertement en cause ces « faits ». Ils sont alors plus poursuivis que des criminels quand ils ne sont pas enfermés injustement. Quelque chose ne tourne assurément pas rond dans cette affaire. Y a t il selon toi un travail de recherche sérieux de la part des historiens sur ces faits? Ou bien la « Mémoire » y a définitivement remplacée la réalité des faits? Les arguments des personnes remettant en cause ces évènements ne semblent pas si incohérents après tout. De même que la première personne à remettre en cause ces évènements était pourtant aux premières loges de ceux çi(si je puis me permettre l’expression).

Continuer la lecture de « Extrait de l’entretien entre Paul-Éric Blanrue et le journal AlgerieNetWork »

Bernard Antony quitte le « Parti de la France »

Le très anti-antisémite et assimilationiste Bernard Antony (dirigeant de l’AGRIF et de Chrétienté-Solidarité, coprésident du Cercle d’Amitié française juive et chrétienne), quitte le Parti de la France dirigé par Carl Lang.
Il y était responsable de la formation.
Il explique que c’est parce qu’il désapprouve les « alliances électoralistes ou rapprochements avec de petits mouvements et partis et aussi des journaux [Rivarol – NDCI] dont les positions sont incompatibles avec les miennes. »
On ignore encore ce que va faire Louis Chagnon qui n’apparaît plus sur le site du Parti de la France, où il était responsable « aux études et aux projets ».
M. Chagnon est en effet le « bras droit » de Bernard Antony. Il vient de donner une conférence le 3 mars pour l’association ultra-sioniste France-Israël (dirigée par Gilles-William Goldnadel) et fréquente par ailleurs régulièrement les activités culturelles du B’nai Brith, puissante organisation maçonnique réservée aux seuls Juifs.

Religion shoahtique : construction d’un nouveau temple à Rome

Le maire de Rome, l’ex-fasciste, Gianni Alemanno a annoncé la construction d’un Musée de la Shoah dans sa ville au cours des prochaines années.

Ce Musée sera construit dans le secteur central de Villa Torlonia, dans une zone adjacente à la villa du Duce, Benito Mussolini, et à deux catacombes juives vieilles de deux millénaires, qui seront restaurées et ouvertes pour des visites.

Pour le directeur du musée, Marcello Pezzetti, il s’agit « d’intensifier la prise de conscience des Italiens quant à leur rôle pendant la Shoah ».

« L’Italie, comme l’Autriche, étaient alliées de l’Allemagne nazie – et non des victimes, comme la population le dit souvent. À la différence de l’Allemagne, nous n’avons jamais entamé de processus d’introspection.
Les italiens ne se sentent pas impliqués, ils ne se considèrent pas comme ayant collaboré.
Ce musée, qui couvrira l’histoire globale de la Shoah, mais aura une section spécialisée sur l’Italie, parlera directement aux Italiens et pas uniquement aux italiens juifs  » a déclaré Pezeetti.

Le musée-temple sera divisé en trois sections : les archives, une bibliothèque et une importante médiathèque. Le cout estimé est de 25 millions d’euros.

La SNCF prend l’argent des Français pour le donner au lobby juif

Le président de la SNCF a procédé à une cérémonie de circoncision mentale hier, s’avilissant devant le Lobby juif comme rarement un homme l’avait fait. Il a prétendu notamment que la SNCF fut « un rouage de la machine nazie d’extermination » [sic]

Mais le Moloch en réclame toujours plus. A peine Guillaume Pépy avait-il achevé son discours de reniements, de mensonges et de haine anti-européens que les premières critiques fusaient du rang de ses maîtres. Rositta Kenigsberg – pour le centre éducatif de Floride consacré à ce qu’ils appellent « shoah » – a dénoncé le président de la SNCF : « Ce n’est pas une demande de pardon, ce ne sont pas des excuses complètes. […] Qu’il vienne demander pardon ici, aux victimes et aux survivants eux-mêmes. Qu’il les rencontre, qu’il s’assoie avec ceux qui ont connu cela » a-t-elle éructée, poussée par une haine atavique.
Continuer la lecture de « La SNCF prend l’argent des Français pour le donner au lobby juif »

De nouvelles plaintes pour hérésie

Un contact de Marina Reynouard, l’épouse de Vincent Reynouard, nous apprend que son mari aurait été interpellé par la gendarmerie pour une nouvelle affaire à la prison de Valenciennes … Des plaintes ont été déposées pour sa diffusion gratuite de DVD révisionnistes (plusieurs volumes).

Pour rappel, Vincent Reynouard est un ingénieur chimiste et père de famille catholique (8 enfants) qui est actuellement incarcéré, après plusieurs mois de cavale, pour avoir proclamé certaines conclusions non-conformes sur la « Shoah ».

Par ailleurs Alain Soral serait poursuivi par l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) pour les raisons suivantes :
Continuer la lecture de « De nouvelles plaintes pour hérésie »

Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen

Ci-dessous quelques citations significatives, que nous avions collectés dans le cadre du duel entre Bruno Gollnisch et Marine Le Pen pour la présidence du FN en 2011, « enrichies » par d’autres ayant suivi.
Vous pouvez compléter dans les commentaires, et nous les ajouterons, merci !
Classement chronologique.

► France sans identité ethnique :
« Je ne définis pas la France par une couleur de peau. Je mets sur le même plan ceux qui veulent imposer une France métissée et ceux qui veulent rétablir une France blanche. Le critère racial ne fait pas partie de la définition de la France. »
Marine Le Pen, émission « Vie politique », TF1, 11/09/2016

► Avortement volontaire :
« Oui à l’IVG, non à celles qui en abusent ». « J’ai été très claire : je ne suis pas pour une remise en cause de l’avortement. Je suis attachée à cette loi alors que de nombreuses personnalités et adhérents de mon mouvement y sont opposés. »
Marine Le Pen lors d’un forum organisé par Elle à Sciences Po., 5 avril 2012.

► Immigration :
« L’immigration est irréversible ».
Marine Le Pen, RTL, 5 avril 2012.

►  Injustice pour les Français :
« Il n’y a, mes chers compatriotes, pas de différences entre un Français immigré et un Français de souche. »
Discours à Lille, le 18 février 2012.

► Obama :
« Obama, il est plus à droite que moi. »
Entretien avec Reuters, 1er septembre 2011.

► « Transsexuels » :
« Vous savez, au Front national, nous avons eu des candidats qui étaient transsexuels. ça pourrait étonner aussi et pourtant, c’est la réalité. Nous sommes représentatifs de ce qu’est la France, nous avons de tout dans nos candidats et je m’en félicite : de tous les âges, de toutes les professions, de tous les profils » Marine Le Pen, Europe 1, 30 mars 2011.
Note : en toute logique, avec ce raisonnement, il faut présenter aussi des assassins, des pédophiles, etc.

Continuer la lecture de « Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen »

Ces pèlerinages que veut Marine Le Pen

L’Express du 17 décembre consacre un dossier très complaisant à Marine Le Pen.
On y apprend que celle-ci cultive depuis des années des liens étroits avec des dirigeants du lobby juif. De même qu’« au conseil régional d’Ile-de-France, le groupe, qu’elle préside de 2004 à 2008, réclame qu’un élu FN puisse se joindre à la délégation de lycéens qui se rend chaque année à Auschwitz, comme les représentants des autres partis. »
Rappelons que des jeunes Français sont, de plus en plus massivement, emmenés vers Auschwitz pour y peaufiner le bourrage de crâne subit au cours de leur scolarité.

L’hebdomadaire explique encore qu’ « au Parlement européen, elle s’est inscrite à la délégation pour les relations avec Israël, qui projette un voyage au Proche-Orient. Michael Carlisle, patron de la LDJ [Ligue de défense juive, organisation extrémiste violente – NDCI], appelle alors la député pour savoir si elle compte visiter le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. « Oui, pourquoi pas ? » aurait-elle répondu, selon un proche. »

Concernant le terrible passé de la famille Drucker

Michel DRUCKER
Michel DRUCKER

Récemment, le journaliste Guillaume Durand tentait péniblement d’expliquer, sur l’antenne de Radio Classique, que si Michel Drucker refusait de recevoir une personnalité de la droite nationale dans son émission dominicale, c’est parce que ses parents avaient été déportés dans les camps de concentration allemands.

Il est vrai qu’Abraham, le père du très communautaire Michel Drucker, a séjourné dans un camp de concentration…
en tant que collabo des nazis !

« Abraham Drucker était médecin-chef a Drancy pendant l’occupation allemande. Il était d’une aide considérable aux nazis puisqu’il avait pour travail de distinguer les juifs des autres. Il permit ainsi l’arrestation de nombreux juifs qui furent envoyés dans les camps de la mort. Les comptes bancaires de la famille Drucker furent saisis après la libération et Abraham Drucker fut obligé de témoigner et désigner les SS avec qui il collaborait. » (F&D N° 109 15 au 30 avril 2001)

Voici un petit « complément d’enquête » avec cet article décapant d’Henri de Fersan (tiré de son défunt blog) :

« DRANCY : LA MEMOIRE HEMIPLEGIQUE »
Continuer la lecture de « Concernant le terrible passé de la famille Drucker »