C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.

1er mai 1776 : naissance des Illuminatis de Bavière

Ce jour-là fut créé l’ordre secret des « Illuminés (ou Illuminati) de Bavière », prétendant ressusciter les mystères de Mithra, par le franc-maçon révolutionnaire Adam Weishaupt (né juif, baptisé puis éduqué par les Jésuites avant de changer encore) et cinq autres frères (dont le chanoine Rocca et Benjamin Franklin).
Ils seront 2500, cinq ans après.

Cette puissante secte occultiste a joué un rôle important dans la survenue et le déroulement de la Révolution française (selon l’abbé Barruel notamment).

Selon certaines théories, l’ordre des Illuminés de Bavière qui a officiellement disparu en 1786 après une répression par les autorités du Sud de l’Allemagne, aurait survécu et se trouverait au sommet de la hiérarchie occulte qui travaille à l’avènement du nouvel ordre mondial.

Pour se former et former son jugement sur ces questions, voir cette bibliographie.

L’étrange symbolique présentée dans le bureau d’Emmanuel Macron

Au delà de la question du goût… une étrange symbolique, particulièrement sur le tableau de gauche.

« Dimanche soir, la décoration du bureau élyséen dans lequel a eu lieu  l’interview télévisée d’Emmanuel Macron faisait partie intégrante de la communication du président.

Continuer la lecture de « L’étrange symbolique présentée dans le bureau d’Emmanuel Macron »

Gilbert Collard en plein délire maçonnique, ou la haine de la France chrétienne

nonne copieIl faut défendre « l’espace républicain malmené par les tiraillements confessionnels », d’après Gilbert Collard, franc-maçon revendiqué.

Dans une intervention en commission des lois mercredi 29 mai 2013, sur la neutralité religieuse dans l’espace public, le député « Rassemblement Bleu Marine » ajoute :
« Quand on est dans un espace où on est en contact avec le public, on n’exprime pas sa religion. »
« le seul moyen de pacifier ce pays, c’est qu’on dise aux cornettes de ne plus apparaître, aux voiles de ne plus se montrer, aux croix de ne plus s’exhiber. »

Gilbert Collard est en cohérence avec son appartenance à la secte maçonnique et son engagement ultra-républicain.
Mais c’est cela, la nouvelle droite nationale ?!

NI LAÏQUE NI ISLAMIQUE, LA FRANCE EST CATHOLIQUE !

PS : en revanche pas de problème avec la kippa, comme le déclarait en 2012 Gilbert Collard : « Pour moi, la kippa ne pose pas problème. Elle n’a pas la même visibilité ostentatoire que le voile ».

Liste des participants à la conférence de Bilderberg 2012,

qui se déroule actuellement en Virginie (Etats-Unis).

Le groupe de Bilderberg (aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg) est un occulte et puissant cénacle mondialiste  qui rassemble annuellement et informellement environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. S’y décident les chemins que doit prendre l’humanité pour aller vers le nouvel ordre mondial, notamment dans le domaine géopolitique.

Ci-dessous la liste des Français (ou prétendus tels) qui y participent, puis la liste complète :
Continuer la lecture de « Liste des participants à la conférence de Bilderberg 2012, »

Décidément, ils sont partout…

ces franc-maçons !

Rivarol, reprenant une révélation du Point, nous en apprend une belle sur Paul-Marie Coûteaux, figure de proue du souverainisme français depuis des années, et aujourd’hui conseiller de Marine Le Pen.

Ainsi, selon l’hebdomadaire, M. Coûteaux fait partie de la « Confraternelle initiatique universelle », dont les objectifs sont les suivants : « Nous accueillons des frères et soeurs de toutes origines : membres d’institutions initiatiques, de clubs, services, d’ordres religieux, chevaleresques ou professionnels, penseurs, savants, militaires de haut rang qui se joignent à nous parce qu’ils représentent une élite agissante déterminée à se mettre vaillamment au service d’une fraternité humaine universelle. »
En termes de souverainisme, on a vu mieux…

Nous attendons toujours un démenti cinglant de Paul-Marie Coûteaux.

La FM au FN

Les francs-maçons sont présents au sommet du Front national nouveau.
Le discours ultra-républicain du parti rappelle déjà la réthorique des Loges, en toute logique puisque la « République française » est un régime qui fut créé et maintenu par la secte maçonnique.

Et s’il y a aux côtés de Marine Le Pen des francs-maçons pas ou peu discrets tel que Jean-Richard Sulzer (le responsable « Economie » du programme présidentiel) ou Gilbert Collard (le président du Comité de soutien à Marine Le Pen), il faut aussi compter sur Valéry Le Douguet.
« Militant de l’UMP jusqu’en 2010, ami de Jany et Jean-Marie Le Pen, [cet avocat] est un ancien attaché parlementaire d’Yvon Briant, député de l’Essonne, qui a quitté le FN pour rejoindre le Centre national des indépendants. Il fut aussi chargé de mission à la direction générale du cabinet du maire de Paris à l’époque de Jacques Chirac. De cette époque il a gardé, dit-il, des « entrées dans les réseaux corses de la mairie de Paris ». Aujourd’hui, il est en charge du volet « justice » du projet de Marine Le Pen.
Mais surtout, Valéry Le Douguet se présente comme un membre du Grand Orient. Il compte des amis dans les réseaux maçons, notamment « autour de Jean-Louis Borloo », affirme-t-il.
» (source)

C’était un 5 août… (ter)

1884.
Pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York (source).

Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique (laïcisme, démocratie, subjectivisme, etc.) à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

Lutte contre les sectes, en Bulgarie

Dans la video ci-dessous, il y a quelques semaines, des militants du parti nationaliste bulgare VMRO viennent expliquer à des Témoins de Jéhovah (réunis pour une commémoration) ce qu’ils pensent de leur secte…

5 membres de la secte iront à l’hopital.

Le dîner mensuel du « Siècle »

« Le Siècle » est le club secret probablement le plus puissant de France. S’y réunit la fine fleur du Système : financiers, industriels, journalistes, hauts fonctionnaires, politiciens… Ces derniers se retrouvent pour des agapes (en l’occurence « sages », au Siècle) après avoir fait semblant de s’écharper sur les plateaux télé.
On y scelle des accords, prend ou donne des directives (selon sa fonction), s’acoquine, etc.

Le site « Bakchich » a eu la bonne idée d’aller filmer l’entrée des comploteurs lors du dîner du 27 octobre à l’hôtel Crillon à Paris.

Avec :
Emmanuel Chain, producteur et journaliste
Nathalie Kosciusko-Morizet : Secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique
Arlette Chabot (journaliste, ex-directrice de la rédaction de France 2)
Rachida Dati (ex-Garde des Sceaux, maire du VIIe arrondissement de Paris, députée européenne, UMP)
Guillaume Pépy (patron de la SNCF)
Louis Gallois (patron d’EADS)
Continuer la lecture de « Le dîner mensuel du « Siècle » »

Le directeur-rédacteur en chef de Chérie FM – Carcassonne, élu Vénérable Maître

Michel Sawas a été élu à la tête de la loge « Saint-Jean de l’Union », affiliée à la Grande loge de France.
Un nouveau titre qui viendra élégamment garnir la carte de visite de cet emblématique directeur-rédacteur en chef de Chérie FM-Carcassonne, par ailleurs président du comité d’organisation du salon de l’habitat.

Source

Conseil constitutionnel ou Loge maçonnique ?

Nouveau membre du Conseil constitutionnel, l’ex-sénateur UMP Hubert Haenel, présenté sans rire dans les médias comme « catholique pratiquant », appartient notamment à la loge La lyre de Salomon (n°829) de la Grande Loge nationale française.

Quant au socialiste Michel Charasse, autre nouveau membre du Conseil constitutionnel, présenté souvent comme « maçon sans tablier », il a été secrétaire administratif de la Fraternelle parlementaire. Or pour en être membre, il faut bien évidemment être un initié.

Source : Faits & Documents n°293.

Pas mal.

Le site économique capital.fr met en ligne un dossier intitulé « Ville par ville, les francs-maçons dans le business » (vu ici).

Il recèle de nombreuses informations intéressantes, même si on se doute que la réalité est bien pire concernant l’emprise maçonnique sur l’économie et la politique.

En tout cas, c’est une heureuse surprise de voir levée par un « gros media » une partie du voile sur la secte la plus puissante du monde.
Exemples de titre des articles : « Paris : 40 000 frères y infiltrent les grands groupes, les syndicats et la haute administration », « Nancy : Les initiés y font la loi, à la mairie et au tribunal de commerce », « Strasbourg : Les loges y recrutent à tour de bras de nouveaux réseauteurs ».