Mort de Roger Garaudy

Ce mercredi 13 juin est décédé Roger Garaudy.
Né en 1913, il fut un homme politique, philosophe marxiste et écrivain.
Il fut une figure importante du Parti communiste français (un théoricien même), dont il fut exclu en 1970 pour s’être rapproché de l’extrême-gauche autogestionnaire à partir de 1968.
Il se convertit par la suite brièvement au catholicisme moderniste, avant de tomber dans l’islam.

À partir de 1996, il a fait parler de lui, car après avoir étudié la question, il avait fait part publiquement et courageusement de son incrédulité devant la version officielle de l’histoire de la Seconde guerre mondiale, et notamment la « Shoah ».
Son révisionnisme l’avait fait condamner par notre belle démocratie pour « contestation de crimes contre l’humanité », « diffamation raciale » et « incitation à la haine raciale » (sic).
Ses deux ouvrages les plus connus sont certainement Les mythes fondateurs de la politique israélienne (dispo ici) et Le procès de la liberté (dispo ici), coécrit avec Jacques Vergès.

Le professeur Faurisson reçu par le président iranien

L’Iran vient encore d’aggraver son cas aux yeux de la « communauté internationale ».

En marge du 30ème Festival International de cinéma à Téhéran, s’est tenue une conférence sur « Hollywoodisme et sionisme », où se sont retrouvés des chercheurs antisionistes de plusieurs pays (révisionnistes ou antirévisionnistes). Tous ont apporté des arguments à l’idée centrale que la production hollywoodienne destinée à l’exportation est une arme essentielle du Pentagone.
Après le discours de M. Mahmoud Ahmadinejad ouvrant le festival international du film de Téhéran, le professeur Robert Faurisson, réputé pour ses travaux sur des questions historiques dont il est interdit de parler, et présent parmi la délégation française, a été reçu par le Président iranien et publiquement honoré. (source)
« L’Iran est le seul pays au monde où une telle confrontation entre révisionnistes et non révisionnistes est possible » a souligné le Français.

Documentaire : « un homme »

Sortie très attendue du documentaire réalisé par Paul-Eric Blanrue. Le professeur Robert Faurisson, qui n’est plus à présenter, répond à ses questions :

http://www.unhommefaurisson.com/

Interview de l’historien Vincent Reynouard par Rivarol à sa sortie de prison

RIVAROL : Quelle est votre première réaction après neuf mois d’enfermement ?

Vincent REYNOUARD : C’est d’abord de remercier et de féliciter mon épouse Marina qui a été héroïque tout au long de ces neuf mois de captivité. Deuxièmement c’est d’exprimer ma gratitude à tous ceux qui m’ont aidé et soutenu dans cette épreuve, à Paul-Eric Blanrue, le courageux auteur de la pétition demandant ma libération et l’abrogation de la loi Gayssot, à Bocage qui a transmis régulièrement par Internet tous mes messages, à RIVAROL qui donnait souvent de mes nouvelles, a publié mes différents courriers et rappelait chaque semaine, par un bandeau en première page du journal, que j’étais toujours derrière les barreaux. Je remercie aussi tous ceux qui m’ont écrit, donné de l’argent et dont je ne connaissais même pas, pour certains d’entre eux, les noms. Je recevais en moyenne huit à dix lettres par jour à tel point que les surveillants me disaient : « On commence par ta cellule. Comme ça, on est pratiquement débarrassé. » J’ai répondu à tous mes correspondants. Ces échanges épistolaires ont été un grand réconfort.

R. : Avez-vous beaucoup souffert de cet isolement forcé depuis le 9 juillet 2010 ?

Continuer la lecture de « Interview de l’historien Vincent Reynouard par Rivarol à sa sortie de prison »

Bernard Antony quitte le « Parti de la France »

Le très anti-antisémite et assimilationiste Bernard Antony (dirigeant de l’AGRIF et de Chrétienté-Solidarité, coprésident du Cercle d’Amitié française juive et chrétienne), quitte le Parti de la France dirigé par Carl Lang.
Il y était responsable de la formation.
Il explique que c’est parce qu’il désapprouve les « alliances électoralistes ou rapprochements avec de petits mouvements et partis et aussi des journaux [Rivarol – NDCI] dont les positions sont incompatibles avec les miennes. »
On ignore encore ce que va faire Louis Chagnon qui n’apparaît plus sur le site du Parti de la France, où il était responsable « aux études et aux projets ».
M. Chagnon est en effet le « bras droit » de Bernard Antony. Il vient de donner une conférence le 3 mars pour l’association ultra-sioniste France-Israël (dirigée par Gilles-William Goldnadel) et fréquente par ailleurs régulièrement les activités culturelles du B’nai Brith, puissante organisation maçonnique réservée aux seuls Juifs.

Manifestation pour la libération de Horst Mahler

Un grand rassemblement est organisé par les allemands Kevin Käther et son avocat, Me Wolfram Nahrath, pour demander l’abrogation de l’article 130 du Code pénal allemand et la libération de Horst Mahler, condamné en 2009 en vertu de cet article à 12 ans de prison pour révisionnisme, ce qui, pour cet homme aujourd’hui âgé de 75 ans, équivaut à de la prison à vie.
Ce rassemblement aura lieu le:

26 mars 2011 à 12 h
Sur le parking de la prison où se trouve enfermé Horst Mahler:
Anton-Saefkow-Allee 22
D-14772 Brandenburg

Petit rappel des faits ici

Merci à El Cristero

De nouvelles plaintes pour hérésie

Un contact de Marina Reynouard, l’épouse de Vincent Reynouard, nous apprend que son mari aurait été interpellé par la gendarmerie pour une nouvelle affaire à la prison de Valenciennes … Des plaintes ont été déposées pour sa diffusion gratuite de DVD révisionnistes (plusieurs volumes).

Pour rappel, Vincent Reynouard est un ingénieur chimiste et père de famille catholique (8 enfants) qui est actuellement incarcéré, après plusieurs mois de cavale, pour avoir proclamé certaines conclusions non-conformes sur la « Shoah ».

Par ailleurs Alain Soral serait poursuivi par l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) pour les raisons suivantes :
Continuer la lecture de « De nouvelles plaintes pour hérésie »

Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen

Ci-dessous quelques citations significatives, que nous avions collectés dans le cadre du duel entre Bruno Gollnisch et Marine Le Pen pour la présidence du FN en 2011, « enrichies » par d’autres ayant suivi.
Vous pouvez compléter dans les commentaires, et nous les ajouterons, merci !
Classement chronologique.

► France sans identité ethnique :
« Je ne définis pas la France par une couleur de peau. Je mets sur le même plan ceux qui veulent imposer une France métissée et ceux qui veulent rétablir une France blanche. Le critère racial ne fait pas partie de la définition de la France. »
Marine Le Pen, émission « Vie politique », TF1, 11/09/2016

► Avortement volontaire :
« Oui à l’IVG, non à celles qui en abusent ». « J’ai été très claire : je ne suis pas pour une remise en cause de l’avortement. Je suis attachée à cette loi alors que de nombreuses personnalités et adhérents de mon mouvement y sont opposés. »
Marine Le Pen lors d’un forum organisé par Elle à Sciences Po., 5 avril 2012.

► Immigration :
« L’immigration est irréversible ».
Marine Le Pen, RTL, 5 avril 2012.

►  Injustice pour les Français :
« Il n’y a, mes chers compatriotes, pas de différences entre un Français immigré et un Français de souche. »
Discours à Lille, le 18 février 2012.

► Obama :
« Obama, il est plus à droite que moi. »
Entretien avec Reuters, 1er septembre 2011.

► « Transsexuels » :
« Vous savez, au Front national, nous avons eu des candidats qui étaient transsexuels. ça pourrait étonner aussi et pourtant, c’est la réalité. Nous sommes représentatifs de ce qu’est la France, nous avons de tout dans nos candidats et je m’en félicite : de tous les âges, de toutes les professions, de tous les profils » Marine Le Pen, Europe 1, 30 mars 2011.
Note : en toute logique, avec ce raisonnement, il faut présenter aussi des assassins, des pédophiles, etc.

Continuer la lecture de « Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen »

Tension dans la Fraternité Saint Pie X

comme le révèle cet inquiétant communiqué de la direction de la Fraternité Saint Pie X, principale société de prêtres catholiques traditionalistes :

« Le Supérieur général, Mgr Bernard Fellay, a appris par la presse la décision de Mgr Richard Williamson de révoquer, dix jours avant son procès, l’avocat chargé de ses intérêts pour se laisser défendre par un avocat ouvertement lié à la mouvance dite néo-nazie en Allemagne et à certains de ses groupes.
Mgr Fellay a intimé l’ordre formel à Mgr Williamson de revenir sur cette décision et de ne pas se laisser instrumentaliser par des thèses politiques totalement étrangères à sa mission d’évêque catholique au service de la Fraternité Saint-Pie X.
La désobéissance à cet ordre ferait encourir à Mgr Williamson l’exclusion de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

Menzingen, le 20 novembre 2010
Abbé Christian Thouvenot, secrétaire général
»

Addendum C-I 21/11/10 01h38 : le nouvel avocat se nomme Wolfram Nahrath.

Vincent Reynouard transféré en France !

Le chercheur français Vincent Reynouard, qui était incarcéré en Belgique depuis un mois pour délit d’opinion, a été transféré en France, à la prison de Valenciennes. Il va y exécuter la peine ordonnée par la Cour d’appel de Colmar (1 an de prison ferme).

De même que dans le cas de Ernst Zündel, il peut recevoir du courrier, accompagné éventuellement de photocopies d’articles, mais ni livres ni revues.

Voici son adresse:

Monsieur Vincent Reynouard
Centre pénitencier de Valenciennes
N° d’écrou: 33034 [à ne pas omettre!]
75 rue Lomprez
B.P. 455
59322 VALENCIENNES Cedex

Source

Le dissident Vincent Reynouard en prison !

Le Français Vincent Reynouard est un chercheur ayant mené divers travaux historiques concernant la seconde Guerre Mondiale. Ses conclusions ne coïncidant pas avec la version officielle et obligatoire, et ne les gardant pas pour lui, il a été condamné par la « justice » en France et en Belgique pour son révisionnisme. Mais malgré les tracas et menaces, voire les persécutions, il a toujours persisté.
Résidant en Belgique avec son épouse et ses huit enfants, il y avait été affublé d’un bracelet électronique, mais a été incarcéré le 9 juillet, pour délit d’opinion !

Il est emprisonné à Forest (Bruxelles) à la demande de la France ayant délivré un mandat d’arrêt à son encontre pour qu’il exécute un an de prison ferme, peine que lui a infligée la cour d’appel de Colmar en juin 2008.