Hystérie anti-antisémite du gouvernement

Ils ne savent plus quoi faire pour montrer au lobby juif leur totale dévotion.

D’abord, François Hollande crache sur la France à propos de « la rafle du Vel d’Hiv » encore davantage que Chirac et ment éhontément (cela se passait en zone occupée et pas sous l’autorité de l’Etat français). Il explique aussi que « l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est une abjection ».
Puis c’est le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui fait part dimanche à Strasbourg de son « inquiétude » face à « la résurgence de l’antisémitisme en France », et promet la « totale mobilisation des pouvoirs publics » pour y faire face. Des projets de rafles contre les mal-pensants ?

« Je connais l’inquiétude de nos concitoyens juifs. Elle est aussi et d’abord mon inquiétude », a ajouté le ministre, qui avait déjà participé le matin même à Paris à la commémoration du 70e anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, aux côtés du président François Hollande.
En revanche, pas un mot pour le sort des Gaulois qui pour beaucoup d’entre eux, ont de véritables raisons d’être inquiets, et doivent subir les méfaits d’une occupation étrangère de plus en plus dure.
Continuer la lecture de « Hystérie anti-antisémite du gouvernement »

L’UMP et le PS unis pour baîllonner les dissidents

Actuellement, il y a un délai de prescription (au-delà duquel la « justice » ne peut plus engager de poursuites) de 3 mois pour les propos « litigieux » (injures, incitations à la violence etc) sur le net et dans les médias.
Sauf, bien sûr, lorsque l’infraction de presse a été commise en raison de « l’origine, l’ethnie, la nation, la race et la religion » ; le délai de prescription est alors d’un an !

Ce 24 novembre, l’Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité (473 voix contre 4 !) la proposition de loi du député socialiste Catherine Quéré passant aussi le délai de prescription de 3 mois à un an pour les « injures homophobes ».

Allemagne : terrorisme, répression, manipulations ?

L’Allemagne est secouée depuis une dizaine de jours par la découverte d’une « cellule clandestine néo-nazie », la NSU (Nationalsozialistischer Untergrund : mouvement clandestin national-socialiste) fortement soupçonnée d’avoir tué neuf immigrés, entre 2000 et 2006, et une policière en 2007. Elle serait également à l’origine en 2004 d’un attentat dans un quartier où vivent de nombreux immigrants turcs à Cologne et qui avait fait plus de 20 blessés, et ce serait financée par des braquages.

En enquêtant sur une attaque à main armée contre une banque d’Eisenach, petite ville de Thuringe, la police découvre dans un camping-car les cadavres de deux hommes, Uwe Mundlos et Uwe Böhnhardt, qu’elle soupçonne être les auteurs des faits. Elle conclut au suicide. Mais la découverte sur les lieux d’un pistolet qui va s’avérer être l’arme de service d’une jeune policière abattue en 2007 et dont le meurtre était resté inexpliqué, déclenche de nouvelles investigations mettant à nu l’existence d’un groupe organisé de tueurs.
Continuer la lecture de « Allemagne : terrorisme, répression, manipulations ? »

Réactions et répression autour du spectacle blasphématoire

Mise-à-jour 20h
Les interpellés de samedi soir viennent d’être libérés après pas moins de 48h de garde-à-vue : de vrais criminels !
Des gardés-à-vue de dimanche soir sont poursuivis pour – ne riez pas – atteinte à la liberté d’expression !
___________________

Depuis jeudi dernier, les actions de jeunes Français scandalisés à juste titre par la pièce scatologique antichrétienne de Castellucci (ci-contre des gamins lançant des projectiles sur le portrait du Christ au cours de la pièce) n’ont pas cessé.
En effet, chaque soir, des jeunes ont perturbé la représentation.
La répression ne faiblit pas, et des gardes-à-vue tombent tous les soirs.
Vendredi soir, 20 personnes ont été interpellées pour « jets de projectiles » et « manifestation non déclarée ».
Samedi soir, un groupe de partisans de la décence a investi la scène, comme jeudi.
Le spectacle a là encore été bien retardé.
A la suite de quoi, 5 personnes étaient toujours en garde-à-vue à 12h ce lundi ! Ils vont avoir droit à 48h…
Ils échappent à la comparution immédiate mais auront droit à un procès plus tard.

La « justice » a ses priorités…

Contre-info poursuit ses investigations et nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons des nouvelles ou des détails.

Nouvelles cartes d’identité : gare au flicage !

L’Assemblée « nationale » a adopté jeudi 7 juillet « la loi relative à la protection de l’identité », dont le texte prévoit la création d’une carte d’identité intégrant deux puces électroniques. Le passeport s’était, lui, déjà doté d’un caractère biométrique en 2005, via une « puce » RFID.
Les premières cartes d’identité biométriques devraient être délivrées à partir de 2012.
Leur première puce, dite régalienne, renfermera les informations permettant d’identifier son propriétaire : nom, prénom, adresse, âge, sexe, date et lieu de naissance, taille, ainsi que des empreintes digitales. Elles sont censées n’être lisibles qu’à courte distance (1 cm), d’après les autorités…
L’utilisateur pourra également, s’il le souhaite, activer les services de la seconde puce qui, grâce à son certificat électronique intégré, pourra être utilisée pour la signature électronique de transactions en lignes ou pour l’authentification à des services électroniques.
La mise en place de cette nouvelle carte va s’accompagner de celle d’un gigantesque fichier recueillant les données biométriques personnelles et dont l’accès ne saurait être hermétique… D’autant plus qu’un usage commercial en sera probablement fait.
On s’achemine donc, sans surprise, vers un fichage plus poussé de la population dont bientôt les moindres faits, déplacements, achats, etc. seront enregistrés et archivés…
La rédaction de Contre-info conseille à ses lecteurs de se hâter de renouveler leur carte d’identité, afin d’en avoir une « classique », valable pour encore des années, et repousser ainsi un peu l’échéance de ce flicage supplémentaire.

Encore plus de flicage sur Internet

Lu ici :

PC INpact vient de révéler l’existence d’un projet de décret qui donnerait au gouvernement un pouvoir de censure arbitraire de tous les contenus et services d’Internet. Le gouvernement poursuit sa politique de contrôle du Net, au mépris des droits et libertés des citoyens.

En application de l’article 18 de la loi pour l’Économie Numérique du 21 juin 20041, le gouvernement propose de donner à plusieurs ministères le pouvoir d’ordonner la censure de contenus « lorsqu’il est porté atteinte ou qu’il existe un risque sérieux et grave d’atteinte au maintien de l’ordre et de la sécurité publics, à la protection des mineurs, à la protection de la santé publique, à la préservation des intérêts de la défense nationale ou à la protection des personnes physiques », définition aux contours extrêmement flous et particulièrement vaste. Les mesures de censure des contenus, qu’il s’agisse de retrait ou de filtrage, seraient directement prises par le gouvernement, sans décision de l’autorité judiciaire et s’appliqueraient en pratique à toute forme de sites ou services d’information en ligne2.

Continuer la lecture de « Encore plus de flicage sur Internet »

Tentative de « gay pride » réprimée à Moscou

La « gay pride » n’a pas eu lieu à Moscou samedi 28 mai. Malgré l’interdiction des autorités, les homosexualistes ont quand même décidé de manifester. Mais à peine arrivés sur le lieu prévu, à deux pas du Kremlin, ils ont été pris à partie par des militants nationalistes et brutalement dispersés par la police. Plus de 30 personnes ont été interpellées, dont certains militants homosexuels étrangers. Les nationalistes, eux, n’ont pas été inquiétés par les forces de l’ordre.

Christian Vanneste contre la liberté d’expression et pour la loi Gayssot

Christian Vanneste (député UMP du Nord en vogue dans certains milieux droitistes et catholiques) affirme dans un entretien au Nouvel Obs, après avoir dénoncé la loi Taubira :

« En revanche, en ce qui concerne la loi Gayssot, je faisais partie de la commission sur les lois mémorielles et j’ai été très sensible aux arguments de monsieur Badinter. […] Celui qui remet en cause la shoah remet en cause le procès de Nuremberg. C’est un argument qui mérite qu’on en tienne compte c’est pour cela que je suis moins enclin à supprimer la loi Gayssot. »

Cette loi liberticide rédigée par le communiste stalinien Gayssot a été votée en 1990 et bien sûr jamais abrogée par les diverses assemblées de droite.
Continuer la lecture de « Christian Vanneste contre la liberté d’expression et pour la loi Gayssot »

Répression anti-nationaliste en Russie : le DPNI en ligne de mire

Le DPNI (« Mouvement contre l’immigration illégale ») est une organisation-phare du nationalisme russe.
Co-organisateur de la fameuse « marche russe » annuelle, il a connu ces dernières années un essor notable.
Après quelques coups tordus de la part du Système, faisant irrépressiblement penser aux méthodes du KGB, il doit faire face à présent à une sérieuse menace judiciaire.
En effet, le bureau du procureur de Moscou a suspendu les activités du mouvement et déclenché une procédure d’interdiction pure et simple du DPNI, l’accusant de « poursuivre des buts et objectifs extrémistes » (sic). La cour rendra sa sentence courant mars.
Contre-info vous tiendra informé de l’évolution de cette affaire, même si les chances de survie du DPNI sont plutôt faibles.
Les autorités s’appuient sur les événements qui ont eu lieu
Continuer la lecture de « Répression anti-nationaliste en Russie : le DPNI en ligne de mire »

Délire judiciaire : Zemmour condamné

Il s’agit d’une condamnation de principe (2 000 euros d’amende avec sursis), mais d’un violent coup asséné à la liberté d’expression.
Le journaliste Eric Zemmour a été condamné aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Paris pour « provocation à la haine raciale ».
Au cours d’une émission télévisuelle, il avait simplement déclaré, après qu’un gogo se soit lamenté sur les « contrôles au faciès », « mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ». Il avait dans une autre émission estimé que les employeurs avaient le droit de refuser des Noirs ou des Arabes.
Il était poursuivi par les ligues de bien-pensance que sont les pompes-à-fric SOS Racisme, la Licra, le Mrap, l’UEJF et autres.

Quelques nouvelles des « autonomes lorrains »

[Exclusivité Contre-info – De notre correspondant en Lorraine]

Suite aux perquisitions et aux gardes-à-vues de la semaine dernière, quatre jeunes – dont un mineur – ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Les faits qui leur sont reprochés sont essentiellement des violences à caractère politique (les victimes sont des militants d’extrême-gauche).

La stratégie des « antifascistes » a consisté à accumuler un maximum de preuves (photos, témoignages, certificats médicaux, etc.) pendant une certaine période avant de porter plainte en masse suite à une dernière rixe datant de fin janvier. On peut réellement affirmer que les antifascistes ont travaillé main dans la main avec les enquêteurs dans la mesure où des jeunes ont été placés en garde à vue alors qu’ils ne fréquentaient pas les « autonomes lorrains » et uniquement sur les bases de photos produites par les militants d’extrême-gauche.
Continuer la lecture de « Quelques nouvelles des « autonomes lorrains » »

Déchaînement de racket et de flicage, sous l’égide du franc-maçon Hortefeux.

Alors que la République dilapide massivement l’argent des Français  au profit de n’importe quoi et n’importe qui, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a annoncé hier une batterie de mesures répressives à l’encontre des automobilistes.
D’ici 2012, ce ne sont pas moins de 1 000 nouveaux radars qui devraient être installés !
Dont certains de type entièrement nouveau, tels ces « radars-tronçons » qui contrôlent la vitesse moyenne sur une distance donnée, ou ces radars mobiles, embarqués dans des véhicules banalisés et « capabes de contrôler la vitesse dans le flux de circulation ».
Par ailleurs, la gendarmie va voir son arsenal s’alourdir fortement : 1 800 éthylomètres embarqués supplémentaires, 24 000 terminaux pour dresser des PV électroniques, etc.
Enfin, rappelons que le prix des péages autoroutiers a augmenté en moyenne de 2,4% au 1er février, au bénéfice de multinationales aux profits déjà indécents !
Décidément, qu’il est doux de vivre dans la « France d’après ».

Coup de filet chez les « autonomes » lorrains : 13 personnes en garde-à-vue

dont 6 mineurs !
L’ensemble des services de la Sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle ont été mobilisés pour permettre l’arrestation ce mardi de 13 jeunes de Nancy et alentours, qui ont le tort d’avoir des penchants politiques du mauvais côté et à qui l’on reproche des altercations.

Le parquet, qui ouvre une information judiciaire pour « violences volontaires aggravées », a demandé un placement en détention provisoire pour quatre d’entre eux!

Ces jeunes fréquentent ou sont supposés fréquenter la mouvance des « nationalistes autonomes », que le maire franc-maçon de Nancy, André Rossinot, voulait faire dissoudre.