France ripoublicaine : le ministre de l’intérieur a embauché ses 2 filles mineures comme collaboratrices parlementaires pour 55.000 €

Le ministre actuel de l’intérieur, ancien président du groupe PS à l’assemblée nationale, a embauché ses deux filles comme assistantes parlementaires -autrement dit, payées par l’Assemblée nationale-, dont l’une n’était âgée que de 15 ans lors du premier contrat et l’autre de 16 ans ! Ainsi, les deux fillettes n’étaient que lycéennes. On pourrait croire qu’il ne s’agissait que d’un stage d’observation ne donnant pas lieu à rétribution. Que nenni ! Les heureuses stagiaires ont touché 55.000 € (cinquante cinq mille euros !) pour leur harassant travail !

Au total, selon Le Parisien, ce sont 24 contrats qu’ont enchaînés les filles du ministre, durant les vacances scolaires entre 2009 et 2016. La durée totale du travail n’est pas indiquée, mais il est évident qu’elles ont été payées nettement plus que le SMIC. Du reste leur travail leur laissait beaucoup de temps libre car l’une des filles cumulait deux stages simultanément : en effet, l’un des contrats de la fille aînée du ministre de l’Intérieur juxtapose une période de stage chez Yves Rocher à Tournai, en Belgique. Mais le ministe justifie cela : « Chaque contrat faisait l’objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l’automne», assure à TMC le cabinet de Bruno Le Roux. Même chose pour un contrat engageant la sœur cadette, alors en cours préparatoire au lycée Jacques Decour à Paris. « Ces contrats ponctuels n’impliquaient pas forcément une présence physique à l’Assemblée nationale mais concernaient des missions qui pouvaient être également effectuées en circonscription ou à distance » nous dit-il, sans rire !

Benoît Hamon trouve qu’il y a encore « trop de Blancs » dans certaines villes de France !

Le candidat à la primaire socialiste Benoît Hamon, s’exprimait dans les colonnes du journal de gauche « Le Télégramme » (source) en 2007, sur les raisons de son engagement politique :

De retour à Brest, quelques années plus tard, il éprouve un certain mal à se réadapter. « La rupture a été terrible : la température, la culture, la manière de vivre, les odeurs, tout était trop différent. Quand je suis rentré à Brest, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de blancs puisque Brest est une ville sans immigration. Cette attirance pour les autres cultures a certainement favorisé mon engagement politique »

A travers ces propos ahurissants et violents, Hamon laisse transparaître sa haine de l’ethnie française : ce cosmopolitisme est selon lui au coeur de son engagement !

Le gauchisme est vraiment une maladie de l’esprit…

Source

Jérome Guedj , « frondeur » PS, loue son hôtel particulier sur Airbnb

Le politicien socialiste, ayant bénéficié de multiples et gratifiants mandats électoraux, militant contre l’allègement des charges, etc., utilise le récent site d’annonces Airbnb pour faire son business :

A 1oom Arènes d’Arles, un superbe hôtel particulier de 400 m2 sans aucun vis-à- vis, avec petite piscine, patio, jardin, 5 chambres sur 3 niveaux, 4 salles de bain, terrasse.Un havre de paix, meublé avec goût. Tarif/semaine : Pâques : 2250 / été : 2700

Airbnb


Depuis, le nom de l’annonceur a été changé, Jérome [Guedj] est devenu Emilie comme Emilie Frêche, sa très à gauche compagne.

Mais en passant par la page « user » on tombe encore sur la photo de Guedj :

Source FDS

La réussite de LMPT et l’immonde campagne des jeunes socialistes

Capture d’écran 2014-10-06 à 13.53.56

Hier, la Manif pour Tous faisait une nouvelle démonstration de force en réussissant à pousser 500.000 personnes dans la rue, pour la énième fois et malgré l’acharnement parfois décourageant du gouvernement.

Personne, aucun parti politique, aucun mouvement associatif, aucun syndicat n’avait jamais réussit à mettre autant de monde dans la rue pendant aussi longtemps… De quoi faire largement enrager cette gauche morale dont l’idéologie doit plus aux subventions qu’à la ferveur populaire…

Jean-Vincent Placé a évidemment trouvé des « connotations de la Seconde Guerre Mondiale », les médias se sont relayés pour minimiser tant que possible cette nouvelle réussite, ces mêmes médias qui saluaient sans limite une manifestation de quelques centaines de musulmans contre l’Etat Islamique la semaine dernière…

Rien de bien nouveau mais une campagne du Mouvement des Jeunes Socialistes fait parler d’elle depuis hier sur les réseaux sociaux. Scandaleuse, cette série de visuels accuse assez directement la Manif Pour Tous des viols, des violences conjugales ou du suicides de jeunes homosexuels… « S’il avait pu être accompagné à l’école, il vivrait peut-être mieux son homosexualité », « S’il avait appris l’égalité femmes-hommes à l’école, il ne l’aurait peut-être pas frappée » ou encore « S’il avait appris à l’école qu’une femme n’est pas un objet, il ne l’aurait peut-être pas violée »… Le tout flanqué d’une mention « Non à la manif des réacs, oui à l’égalité »…

Le message est aussi stupide que terriblement injuste sans qu’aucune belle âme de la bien-pensance ne vienne s’offusquer de cet amalgame là…

Continuer la lecture de « La réussite de LMPT et l’immonde campagne des jeunes socialistes »

PMA : l’hypocrisie de la gauche !

Dimanche, alors que le ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinottia, évoquait pour mars un projet de loi relatif à la famille et incluant la procréation médicalement assistée, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, la recadrait, précisant attendre l’avis du comité consultatif national d’éthique. Ce qui suppose un délai de plusieurs mois supplémentaires.

Un couac gouvernemental que le président des députés PS, Bruno Le Roux, a qualifié lundi sur Europe 1 de « péripétie de calendrier« . Alors qu’on lui demande s’il s’agissait d’un « manque de coordination, d’un recul, d’un couac« , M. Le Roux a répondu : « Pour moi, c’est une péripétie de calendrier qui n’enlève rien au fait que le gouvernement a confirmé qu’avant la fin de l’année, en accord avec le débat qui va avoir lieu avec le comité consultatif national d’éthique, il y aura un texte du gouvernement qui comprendra la PMA. » Et il poursuit : « Nous avons été élus en 2012, si ce texte était déposé en 2013, je considère toujours que ce sera dans la première partie du quinquennat (…) Je savais que le Premier ministre souhaitait qu’il y ait un débat sur cette question« , a-t-il conclu.

Comment ne pas discerner dans de tels propos une absence totale d’honnêteté intellectuelle ? Car à quoi sert-il de solliciter l’avis du comité consultatif national d’éthique si la décision finale est de toute façon arrêtée ? Preuve que la démarche des socialistes est exclusivement idéologique. Soit ils ne reconnaissent aucune compétence au comité d’éthique qu’ils font mine de consulter pour se donner bonne conscience ou pour rassurer les Français, soit ils ont de toute façon décidé de se passer de tout éclairage éthique, car dans leur structure de pensée, le progrès est conditionné par l’émancipation de toutes valeurs morales qui ne soit pas déterminées par la volonté individuelle : ou la négation de toute transcendance.

N’était-il pas déjà écrit, quoiqu’il en soit des pseudos débats qui se déroulent à l’Assemblée, que si le mariage « homosexuel » faisait l’objet d’une législation, la PMA s’ensuivrait nécessairement ? Si l’on marie entre elles les personnes de même sexe, au mépris des évidences anthropologiques, sociales et historiques, pourquoi ne pas pousser l’entorse à une loi naturelle qui est de toute façon niée, jusqu’à autoriser ces personnes à avoir des enfants ? N’est-ce pas là l’aboutissement logique du projet de loi ?

PS : le parti le plus riche de France !

La Commission nationale des comptes de campagnes et de financements politiques (CNCCFP) a publié récemment certains chiffres : selon ces chiffres, le parti socialiste aurait fait 59,8 millions de recettes en 2011… ce qui fait de lui le parti le plus riche de France ! L’UMP le suit d’assez près avec la somme tout aussi astronomique de 53,1 millions de recettes.

François Hollande, le président qui disait ne pas aimer les riches, doit sûrement être mal à l’aise de savoir le PS, parti le plus riche de France. Ci-dessous, François Hollande déclare en effet : « Je n’aime pas les riches, j’en conviens ».


"Je n'aime pas les riches" F-Hollande par dindong

Ridan : le faux rebelle ami du « frère » Melanchon et du larbin de la finance mondiale Hollande

Le rappeur et vrai faux rebelle « Ridan » sort un clip imbécile de sa chanson nauséabonde « Ah Les Salauds ! ». Devinez qui est la cible ?


Campagne idéologique scandaleuse

 Suite à une nouvelle campagne d’affichage dans les transports en commun par une association « féministe » , nous publions l’intéressante opinion d’une lectrice.

« L’égalité est l’ambition des médiocres

Actuellement est lancée la campagne du « pacte pour l’égalité », présentée par le « laboratoire de l’égalité » (association créée en 2010), à travers des affiches et un film diffusé à la télévision, au cinéma et sur internet. Ce pacte propose aux candidats à la présidentielle une série de mesure pour « l’égalité homme/femme ».

Cinq affiches peuvent être vues dans les transports en commun. Le laboratoire de l’égalité prétend que « 70 % des Français souhaitent que l’égalité homme/femme soit au cœur du débat présidentiel », d’où la nécessité vitale d’une importante campagne de sensibilisation. Admettons…
Continuer la lecture de « Campagne idéologique scandaleuse »

La démocratie ridiculise la politique

 Prenons l’exemple de François Hollande, le rupin qui déclare qu’il « n’aime pas les riches ».
Il aime, en revanche, les évadés fiscaux, surtout quand ils sont réputés très populaires parmi les Français, comme le saltimbanque gauchiste et cosmopolite Yannick Noah.
Les médias ne parlent que du soutien que ce dernier apportera au candidat socialiste, en venant à son meeting parisien.
Noah prend la politique très au sérieux en effet. En décembre 2005, il avait déclaré : « une chose est sûre : si jamais Sarkozy passe, je me casse ! » …

La note financière de la France enfin dégradée.

Sans surprise. Peu après 16 heures, ce vendredi, une source gouvernementale a indiqué que l’agence de notation financière Standard & Poor’s avait bel et bien décidé de « dégrader la France » en lui retirant sa note d’excellence triple A mais qu’elle maintenait en revanche les notations AAA de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg.

L’énorme dette que la République a contractée va nous coûter encore plus cher désormais. 2 milliards par an selon une estimation de Bercy.
Il y a encore peu de temps, Sarközy et sa clique expliquaient que si la France perdait son triple A, ce serait la catastrophe. Maintenant – magie de la politique – ils nous disent que ce n’est pas si grave.
Les Français vont à nouveau trinquer à la place de l’oligarchie.

Quelques rappels de citations :
« Nous serons là pour conserver ce triple A. C’est une condition nécessaire pour protéger notre modèle social… Nous mettrons tout en oeuvre pour ne pas être dégradés» François Baroin, ministre des Finances (France 2, 18 oct.)
Le triple A « est un atout que nous devons préserver à tout prix.(…) C’est le résultat du travail des Français.» François Fillon, devant l’Assemblée générale des maires (5 nov.)
«Si on perd le triple A, je suis mort.» N. Sarközy à des proches (6 déc.)

L’UMP et le PS unis pour baîllonner les dissidents

Actuellement, il y a un délai de prescription (au-delà duquel la « justice » ne peut plus engager de poursuites) de 3 mois pour les propos « litigieux » (injures, incitations à la violence etc) sur le net et dans les médias.
Sauf, bien sûr, lorsque l’infraction de presse a été commise en raison de « l’origine, l’ethnie, la nation, la race et la religion » ; le délai de prescription est alors d’un an !

Ce 24 novembre, l’Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité (473 voix contre 4 !) la proposition de loi du député socialiste Catherine Quéré passant aussi le délai de prescription de 3 mois à un an pour les « injures homophobes ».

La République veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe

Qu’importe que les élèves d’aujourd’hui soient illettrés et ignares. L’important est que les « valeurs de la République » (franc-maçonne) soient bien inscrites dans leur esprit : immoralité, démocratisme, shoatisme, ethno-masochisme, mondialisme, individualisme, négation de tout ordre naturel, etc.
Toujours dans cette optique, alors que l’UMP vient de porter un terrible coup à la normalité, via les manuels scolaires, le PS n’est pas en reste, comme vous le voyez ci-dessous.

La large fraction pro-maçonnique du Parti socialiste, Jean Glavany et Jean-Marc Ayrault en tête, repart au combat contre l’enseignement privé sous et hors contrat.
Avec une soixantaine de députés, ils viennent de déposer une proposition de création d’une « commission d’enquête sur les pratiques intégristes, fondamentalistes et sectaires portant atteinte aux lois, aux principes et aux valeurs de la République dans des établissements privés d’enseignement qu’ils soient sous ou hors contrat, et sur les moyens de contrôle qu’exerce l’Education nationale sur ces pratiques ». Ce, alors même que tous ces établissements, aux résultats en général excellents, sont soigneusement inspectés au moins une fois par an.

Source : Faits & Documents n°316.

Martine Aubry à genoux devant le CRIF

Plus lèche-bottes d’israël les uns que les autres au PS. Après Delanoé et Hollande, Aubry a souhaité ne pas être en reste, et est allée cirer les pompes du CRIF, participant à un « diner » où elle s’est déclarée contre le boycott d’Israël, et pour un jumelage avec une ville israélienne. Mais qu’est-ce qu’ils croient ? Que le CRIF va les préférer à Sarkozy ? En montrant que sur la Palestine, ils ne se distinguent pas davantage de Sarko que sur les autres terrains, ils affichent leur débilité y compris en matière d’arithmétique électorale.

A cette occasion, Martine Aubry s’est déclarée opposée au boycott des produits israéliens, parce qu’il ne porte pas la paix ». Elle n’a pas dit, cependant, comment, elle, portait la paix ? Que fait Mme Aubry pour favoriser les perspectives de paix ? Pense-t-elle qu’encourager Israël à poursuivre ses crimes de guerre et le nettoyage ethnique du peuple palestinien est « porteur de paix » ? Continuer la lecture de « Martine Aubry à genoux devant le CRIF »