Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté exportés en Europe

On a plusieurs fois parlé sur Contre-info (ici ou ) de certaines mœurs chinoises aussi sordides que courantes.
Laurent Glauzy a écrit un livre percutant sur ce thème. L’information ci-dessous est malheureusement tout à fait crédible.

The Guardian livre une enquête stupéfiante en matière d’industrie cosmétique, qui lève le voile sur des pratiques qualifiées de « traditionnelles » par des employés de la compagnie chinoise qu’il a interrogés.

Il s’agit de récupérer du collagène, une protéine fibreuse que l’on trouve en abondance dans la peau, les os et les tendons, couramment utilisée en chirurgie esthétique pour gonfler les lèvres et réduire les rides.

Toujours de même source, le journal note qu’en Chine, il est d’usage de récolter « la peau des condamnés exécutés et les fœtus avortés, rachetés par des sociétés de ‘biotechnologie’ situées dans la province septentrionnale de Heilongjiang ».

Les produits sont exportés vers l’Europe via Hong Kong.
Continuer la lecture de « Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté exportés en Europe »

Art républicain : les tanneries de peau humaine.

« Une demoiselle jeune, grande et bien faite, s’était refusée aux recherches de Saint-Just ; il la fit conduire à l’échafaud. Après l’exécution il voulut qu’on lui présentât le cadavre et que la peau fût levée. Quand ces odieux outrages furent commis, il la fit préparer (la peau) par un chamoiseur et la porta en culotte. »

Ci-dessous une petite étude sur les tanneries de peau humaine sous la Révolution française, dont se réclame la totalité de la classe politique et qu’elle a fêtée ces jours-ci.
Continuer la lecture de « Art républicain : les tanneries de peau humaine. »