16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes

nantesLe 16 et le 23 septembre 1943, les Alliés ravagent la ville de Nantes.
Leurs bombardements massifs font 1463 morts et 2500 blessés civils.
Continuer la lecture de « 16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes »

C’était un 26 avril… 1937 : bombardement de Guernica (Espagne),

qui donnera lieu lui aussi à de gros bobards.

Cliquez sur l’image pour agrandir

Durant la guerre civile espagnole, Franco bénéficie d’un soutien étranger et ce 26 avril, l’aviation allemande bombarde Guernica.
Les objectifs sont trois fabriques d’armes et les 2000 républicains chargés de défendre ces sites.
Exploité internationalement, le nombre de victimes figurant sur les registres d’état-civil s’élève à 126 (et non les 1654 morts et les 889 blessés de la propagande rouge).
Quant au célèbre tableau de l’escroc de génie Picasso, qui porte le nom Guernica et qui émeut les bonnes consciences à propos du bombardement, il a été rebaptisé ainsi plusieurs années après.
Il avait été réalisé lors d’une série sur la Minotauromachie, lorsque le gouvernement espagnol lui commanda et paya (1 million de francs) une toile pour l’Exposition universelle de 1937 à Paris.
Il suffit de regarder ce tableau pour constater qu’il n’illustre en rien les horreurs de la guerre (version officielle), mais la corrida.

Source : Éphémérides nationalistes

C’était un 26 mars : le massacre de la rue d’Isly


Ce jour de 1962, alors que De Gaulle avait trahi et abandonné l’Algérie aux égorgeurs du FLN, des Français manifestaient pacifiquement rue d’Isly, à Alger.
Pour empêcher la population algéroise d’apporter son soutien à Bab-el-Oued, quartier assiégé par la Gendarmerie mobile, le préfet Vitalis-Cros fit appel à l’armée pour bloquer le passage de la foule. C’est le 4e Regiment de Tirailleurs Algériens qui est désigné malgré la mise en garde de son commandement qui prévient que ces soldats ne sont pas préparés à une confrontation urbaine.
Ils étaient trois mille civils non armés à défiler vers le quartier de Bab el Oued, et se retrouvèrent donc face à un barrage militaire.

A 14h45, un lieutenant des tirailleurs vient les prévenir, ou plutôt les supplier :
« dispersez-vous, nous avons ordre de tirer » (source Paris-Match n°178).
Quelques minutes après, les armes automatiques crépitent vers la foule.
Une centaine d’Algérois – hommes, femmes, enfants – furent abattus et d’autres centaines furent blessés par les balles françaises. Ils sont tombés victimes de la haine gaulliste.

Le gouvernement n’a jamais présenté d’excuses.

Plus de détails sur ce site notamment.

C’était un 29 janvier… le PC des barbouzes gaullistes à Alger explose

Où l’on voit que la Ve République a toujours été barbouzarde…

Ce 29 janvier 1962, l ‘Organisation armée secrète (OAS) fait sauter le PC des barbouzes gaullistes, à El Biar (Alger).

Lorsque la « villa Andrea » explose, est détruit le lieu où de nombreux membres de l’OAS ou simples partisans de l’Algérie française ont été torturés longuement et sauvagement, et parfois assassinés (la République n’a toujours pas présenté ses excuses contrairement au cas Audin).
Lors de fouilles en 1968, une trentaine de squelettes sont retrouvés dans le jardin de la villa…
Les « barbouzes », comptant nombre de bandits, de condamnés de droit commun, ont été déployés en Algérie en mars 60 par le pouvoir gaulliste, avec pour objectif d’éliminer toute résistance à la politique d’abandon de De Gaulle, et visant surtout l’OAS dont l’activité rayonnait (notamment avec ses émissions radio pirates).

Ci-dessous un récit de la lutte engagée entre ces crapules gaullistes et les militants patriotes (qui seront 400 à être assassinés dans cette infâme opération).
Continuer la lecture de « C’était un 29 janvier… le PC des barbouzes gaullistes à Alger explose »

Dresde, 13 février 1945 : démonstration d’éthique démocratique

Le 13 février 1945, les démocraties anglaise et américaine commencent le plus brutal bombardement de la 2e Guerre mondiale (excepté le Japon).
7 000 tonnes de bombes incendiaires sont larguées sur la ville de Dresde, joyau architectural, où s’étaient réfugiés de très nombreux civils.

Des dizaines de milliers d’hommes, femmes, vieillards, enfants (entre 135 000 et 250 000 victimes) meurent, souvent brûlés au phosphore, dans des souffrances indescriptibles.

La destruction de cette ville ne répondait pas à des objectifs militaires ou économiques mais s’inscrivait dans une logique de terrorisme, hors de toute morale, visant à ébranler le moral des Allemands.

Civils habitant ou réfugiés à Dresde.

Dresde, avec Hiroshima et Nagasaki, sont les exemples les plus connus de la barbarie anglo-américaine, mais on ne doit pas oublier les civils volontairement assassinés par de lâches bombardements un peu partout, dont des dizaines de milliers en France (voir Quand les Alliés bombardaient la France).

Tandis que les USA, toujours flanqués de la Grande-Bretagne, se permettent de donner continuellement des leçons de morale au monde entier et n’hésitent toujours pas à pratiquer le terrorisme (comme en Serbie il y a peu), la résistance nationale d’outre-Rhin rend chaque année hommage aux morts de Dresde, au cours d’un défilé généralement perturbé par la police.

Pepsi et le cannibalisme

[un article inédit du journaliste Laurent Glauzy]

Le 28 mai 2011, des centaines d’organisations de droit à la vie encourageaient au boycott des produits Pepsi, grand groupe américain qui a formé un partenariat avec Senomyx. Cette société, qui a bâti sa fortune dans la biotechnologie, utilise des cellules de bébés avortés pour la recherche et l’élaboration d’exhausteurs de goût, au profit de l’industrie alimentaire.

Le site de défense pro-vie Life-Site News déclare que de grands consortiums de l’industrie alimentaire comme Pepsi et Nestlé collaborent au savoir-faire de Senomyx.

Aux États-Unis, les groupes pro-vie accusent Senomyx et les grandes sociétés qui lui sont affiliées de pratiquer le cannibalisme. Ainsi, Senomyx fait de la mort de l’enfant à naître un secteur particulièrement porteur.

D’après Life-Site News, la recherche et le développement financier de Senomyx sont soutenus par Pepsi, qui a acheté la licence d’utilisation du HEK 293, un exhausteur de goût utilisé pour sa production de boissons gazeuses.

Debi Vinnedge, présidente de l’organisation américaine pro-vie CGL (Children of God for Life), dénonce depuis des années l’utilisation de la chair de bébés avortés pour la production de gammes de cosmétiques et de médicaments. Elle affirme que Semonyx et Pepsi cachent au consommateur que le HEK 293 contient ces mêmes cellules embryonnaires. Debi Vinnedge argumente que l’Occident plagie les pratiques barbares de la Chine communiste qui, à partir de ses origines dictatoriales, donne naissance à un nouveau type de capitalisme conquérant et dépourvu de toute morale.

Le 5 août 2011, un documentaire de la chaîne sud-coréenne SBS accuse les entreprises pharmaceutiques chinoises de fabriquer des pilules aphrodisiaques à partir de chair de bébés morts. Les cliniques chinoises rentabilisent les bébés morts à la suite d’une fausse couche ou d’un avortement pour faire de l’argent avec de grands groupes pharmaceutiques.
Continuer la lecture de « Pepsi et le cannibalisme »

Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté exportés en Europe

On a plusieurs fois parlé sur Contre-info (ici ou ) de certaines mœurs chinoises aussi sordides que courantes.
Laurent Glauzy a écrit un livre percutant sur ce thème. L’information ci-dessous est malheureusement tout à fait crédible.

The Guardian livre une enquête stupéfiante en matière d’industrie cosmétique, qui lève le voile sur des pratiques qualifiées de « traditionnelles » par des employés de la compagnie chinoise qu’il a interrogés.

Il s’agit de récupérer du collagène, une protéine fibreuse que l’on trouve en abondance dans la peau, les os et les tendons, couramment utilisée en chirurgie esthétique pour gonfler les lèvres et réduire les rides.

Toujours de même source, le journal note qu’en Chine, il est d’usage de récolter « la peau des condamnés exécutés et les fœtus avortés, rachetés par des sociétés de ‘biotechnologie’ situées dans la province septentrionnale de Heilongjiang ».

Les produits sont exportés vers l’Europe via Hong Kong.
Continuer la lecture de « Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté exportés en Europe »

« Ils ont été tués par des Noirs et des Arabes » 2001-2011

Ci-dessous une étude percutante d’Hervé Ryssen, extraite de son livre Le racisme antiblanc.

« Les agressions commises par des immigrés du tiers-monde contre des Blancs sont innombrables. Chaque semaine, des milliers de Blancs sont agressés d’une manière ou d’une autre par des allogènes, et il serait fastidieux de citer tous les articles de presse à ce sujet. Nous n’avons donc retenu que les affaires les plus graves – les homicides involontaires, les meurtres (homicides volontaires), les assassinats (meurtres prémédités).

Les informations qui suivent sont tirées d’un chapitre de notre livre intitulé le Racisme antiblanc, paru en novembre 2011. Le livre présente en détails chacune de ces affaires, en insistant sur la personnalité du tueur, qui apparaît lors des procès en cours d’assises. On note alors quelques étranges similitudes dans les profils psychologiques de toutes ces “Chances pour la France”.
Continuer la lecture de « « Ils ont été tués par des Noirs et des Arabes » 2001-2011 »

Guerre en Irak : le bilan provisoire est de 162 000 morts

9 ans après l’attaque des USA et de l’Angleterre sur l’Irak pour la pacifier, amener la démocratie et les Droits de l’Homme, le bilan des pertes humaines vient de tomber : 162.000 morts… Quant à l’état du pays c’est tout simplement catastrophique : guerre civile, économie ruinée, population paupérisée, catholiques persécutés et pouvoir politique sous contrôle américain. Le bilan des morts est donc forcément provisoire car les conséquences de cette attaque risquent de se répercuter des décennies durant.

Lu sur leparisien.fr :
Deux semaines après le départ d’Irak des derniers GI’s, une ONG basée en Grande-Bretagne, Iraq Body Count, a publié un bilan des pertes survenues lors du conflit irakien. Depuis le début de l’invasion américaine, le 20 mars 2003, à l’initiative de George W. Bush, environ 162.000 personnes ont péri de mort violente. Pour établir ce bilan, IBC a croisé ses propres statistiques (les morts civils) avec celles des autorités irakiennes, les pertes américaines et les données révélées par Wikileaks (Iraq War Logs). Ce dernier a ainsi révélé l’existence de milliers de décès de civils dont l’ONG n’avait pas eu connaissance lorsqu’ils se sont produits.

Continuer la lecture de « Guerre en Irak : le bilan provisoire est de 162 000 morts »

Le chaos racial en Europe entraîne des morts

A Liège, en Belgique, un immigré maghrébin dénommé Nordine Amrani a attaqué la foule à coups d’explosifs et d’armes automatiques. On dénombre actuellement, parmi ses victimes, 5 morts et plus de 120 blessés.
Le plus fou, dans cette histoire, c’est que cette « chance pour la Belgique » avait été condamnée, il y a 3 ans, à 5 ans de prison ferme !
Et ce pour détention, chez lui, d’une dizaine d’armes très dangereuses (lance-roquette, AK47, fusils de précision, etc.)  et de 9.500 pièces (dont des silencieux), ainsi que pour la culture de 2.800 plants de cannabis !
Que fichait-il encore en liberté et dans ce pays ?!

En Italie, à Florence, un homme de 50 ans a ouvert le feu sur plusieurs étrangers africains avant de mettre fin à ses jours. Deux « vendeurs à la sauvette » ont succombé.
Les médias le présentent comme « d’extrême-droite ». Il est possible que l’homme ait « pété les plombs » face à la situation terrible dans laquelle l’immigration massive plonge l’Italie et de nombreux pays d’Europe.

Anders Behring Breivik

C’est le nom du « Norvégien de souche » (comme l’ont prestemment précisé les médias) qui aurait reconnu avoir fait sauter une bombe dans le quartier gouvernemental d’Oslo (7 morts) et abattu, quelques heures plus tard, 85 personnes lors d’un rassemblement des jeunes du Parti socialiste.
Les médias européens exultent : non seulement il ne s’agit pas d’un immigré musulman, mais d’un nordique-type, qui plus est présenté comme « fondamentaliste chrétien » et d’« extrême-droite ».
Plus exactement, il s’agit probablement d’un conservateur « nationaliste », se référant au chistianisme (approche culturelle et superficielle, sans pratique), très anti-musulman, pro-sioniste et… activement franc-maçon !

Bizarrement, les médias n’évoquent quasiment pas ce dernier aspect, et n’exigent bien sûr pas d’enquête sur la puissante secte.
Certains le qualifient bêtement de néo-nazi alors que le terroriste dénonçait fermement dans ses écrits l’idéologie nationale-socialiste, au même titre que l’islam et le marxisme.
Il semble donc animé d’une idéologie relativement confuse et sommaire qu’on retrouve dans une « nouvelle extrême-droite » populiste un peu partout en Europe :
–  «Nous devons donc veiller à influencer d’autres conservateurs culturels à rejoindre notre position anti-raciste, pro-homosexuel, pro-Israël»

Il est possible que Breivik se soit inspiré pour sa « performance » de la
Continuer la lecture de « Anders Behring Breivik »

Violences entre coptes et musulmans au Caire

La communauté chrétienne copte à nouveau victime de violences en Égypte. Six coptes ont été tués et au moins 45 blessés mardi soir au Caire lors d’affrontements avec des musulmans, a déclaré mercredi matin un prêtre du quartier déshérité de Moqattam, où ont eu lieu les heurts. De son côté, le ministère de la Santé avance un bilan de dix tués et 110 blessés dans ces affrontements, sans toutefois préciser la confession des victimes. «Tous ont été tués par balles, et les blessés ont aussi été touchés par des tirs», a témoigné le père Samaane Ibrahim.

Lire la suite de l’article

Médicaments tueurs : entre 1 000 et 2 000 morts pour le Mediator…

aux dernières nouvelles…

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps)  qui avait en novembre annoncé le chiffre de 500 décès a minima, a commandité une autre étude, plus étendue dans le temps, qui révèle un nombre de victimes plus important : entre 1 000 et 2 000 personnes auraient été tuées par ce médicament d’abord préconisé pour les diabétiques (à partir de 1976), puis pour les personnes voulant maigrir.

Nous rappelons à nos lecteurs qu’il faut recourir aux médicaments issus des laboratoires pharmaceutiques avec la plus grande parcimonie.
L’industrie pharmaceutique est un lobby très puissant qui, dans sa logique capitaliste, a d’abord pour objectif de générer du profit.