Atrophies crâniennes et virus Zika : des médecins suspectent plutôt un insecticide !

« Des médecins argentins et brésiliens écartent le virus Zika dans l’apparition de graves malformations crâniennes chez les nouveaux-nés au Brésil. Et mettent en cause l’utilisation d’un insecticide fabriqué par un partenaire de Monsanto censé protéger de la dengue.

Le virus Zika ne serait pas à l’origine de la dramatique augmentation d’atrophies crâniennes et cérébrales des nouveaux-nés en Amérique du Sud. C’est ce qu’avance un groupe de chercheurs argentins, dans un rapport coordonné par le Dr Avila Vazquez, pédiatre spécialisé en néonatalogie, le 3 février dernier. Pourtant, avec 1,5 million de personnes infectées en quelques mois, le Brésil avait lancé l’alerte en novembre dernier, incriminant le virus transmis par les moustiques dans l’apparition de graves malformations congénitales et de troubles neurologiques.

« La détection de milliers de cas de malformations congénitales chez des enfants dont les mères, enceintes, habitent dans des zones où le gouvernement brésilien a ajouté du pyriproxifène à l’eau potable, ne relève pas d’une coïncidence, bien que le ministère de la Santé mette en cause le virus Zika dans ces dommages », commentent les médecins. Le pyriproxyfene est un inhibiteur de croissance des larves de moustique, dont l’emploi est recommandé par l’OMS pour lutter contre la prolifération de la dengue.

Continuer la lecture de « Atrophies crâniennes et virus Zika : des médecins suspectent plutôt un insecticide ! »

Brésil : Monsanto condamné devra rembourser des milliards aux paysans

Après avoir été condamné le 13 février en France, pour Intoxication à l’herbicide dun agriculteur. Monsanto vient d’être condamné le 4 avril dernier au Brésil, à rembourser  les frais de licence payés depuis la campagne culturale de 2003 ainsi qu’à stopper la collecte des Royalties.

Le 4 avril 2012, le juge Giovanni Conti, du tribunal de l’Etat du Rio Grande do Sul, a ordonné de suspendre la collecte des redevances (royalties) sur les semences génétiquement modifiées de soja pour Monsanto . La décision prévoit également le remboursement des frais de licence payés depuis la campagne culturale de 2003/2004, en soulignant que les pratiques commerciales des entreprises transnationales semencières comme Monsanto ont violé la loi brésilienne sur les variétés . Si Monsanto ne respecte pas ce jugement, une pénalité de 400 000 euros par jour sera alors appliquée.

Continuer la lecture de « Brésil : Monsanto condamné devra rembourser des milliards aux paysans »

Pesticides : Monsanto reconnu coupable

Paul François a failli mourir en 2004 après avoir inhalé du Lasso,un pesticide fabriqué par Monsanto, en nettoyant le fond d’une cuve. Ce céréalier de 47 ans a alors subi une intoxication aiguë qui l’a rendu invalide à 50% en raison d’une maladie neurologique qui provoque notamment fatigue et fortes douleurs. La multinationale américaine Monsanto a été jugé « responsable » de l’intoxication à l’herbicide en 2004 d’un agriculteur charentais, ouvrant la voie à des dommages-intérêts, lundi à Lyon. « Monsanto est responsable du préjudice de Paul François suite à l’inhalation du produit Lasso », peut-on lire dans le jugement du Tribunal de grande instance de Lyon. La justice a ordonné une expertise afin d’évaluer les préjudices et fixer les dommages et intérêts.

Continuer la lecture de « Pesticides : Monsanto reconnu coupable »

Des militants anti-OGM investissent un site de Monsanto dans l’Aude

« Zone OGM. » C’est ce qui était inscrit sur la banderole déployée par une centaine de militants anti-OGM qui ont pénétré, lundi 23 janvier à l’aube, sur un site du géant américain à Trèbes, dans l’Aude, et ont vidé des sacs de maïs OGM Monsanto 810, dont ils réclament l’interdiction..
« On a fait une inspection citoyenne du centre de conditionnement de semences de Monsanto et on s’est rendu compte que Monsanto est en train de conditionner du maïs OGM pour le vendre à ses clients, alors que le ministre nous a dit qu’il avait donné instruction aux semenciers de ne pas distribuer de semences OGM Mon 810 car le gouvernement allait l’interdire », a déclaré Jean Sabench, de la Confédération paysanne. « On demande que le ministère de l’agriculture prenne un arrêté immédiat interdisant le MON 810. Ils ont fait des déclarations en ce sens il y a deux mois, a-t-il rappelé, mais on ne voit rien venir. »

Lire la suite

OGM : Monsanto et Bille Gates attaquent le marché africain


En complément vous pouvez lire un article intéressant sur la stratégie de Monsanto pour se développer à travers le monde.

De nombreux articles sur Monsanto ont déjà été publiés sur contre-info.com

Merci à Josselin

L’UE aux ordres de Monsanto

La multinationale Monsanto aux activités diverses (notamment spéculatives / agricoles OGM)  maitrise tellement bien le lobbying que les (très) corruptibles technocrates de l’UE sont incapables de résister à ses injonctions. La firme vient de s’offrir les services de l’UE pour vendre des OGM en France : »La Cour de justice européenne a demandé aujourd’hui à la France de revoir sa copie sur la suspension de culture du maïs génétiquement modifié de Monsanto, estimant que cette décision remontant à 2008 n’avait pas été prise de façon satisfaisante sur le plan juridique. La justice européenne note que Paris était en droit d’adopter « des mesures d’urgence » pour suspendre la mise en culture de cet OGM controversé mais souligne que cette procédure est soumise à des règles précises et contraignantes.

Continuer la lecture de « L’UE aux ordres de Monsanto »

« Food inc ». Le scandale de l’industrie agro-alimentaire aux E-U

Un petit documentaire assez bien fait sur l’industrie agro-alimentaire aux Etats-Unis, pas bien différente de celle d’ici (multinationales obligent). Corruption au sommet de l’Etat, empoisonnement massif, mainmise des multinationales et établissement d’une dictature de l’oligarchie.
L’état de santé de la population américaine est déplorable. Un enfant sur 3 né après 2000 aura des problème de diabète…

 

Continuer la lecture de « « Food inc ». Le scandale de l’industrie agro-alimentaire aux E-U »

L’Europe de Bruxelles autorise la commercialisation de six maïs OGM

La Commission européenne a autorisé mercredi 28 juillet la commercialisation dans l’Union européenne de six maïs génétiquement modifiés utilisés pour l’alimentation humaine et animale,sous le prétexte fallacieux qu’il n’existait pas de consensus entre les Etats membres.

Les multinationales Pioneer, Monsanto et Syngenta pouvoir vendre aux céréaliers européens leurs maïs génétiquement modifiés en toute impunité alors qu’une large majorité des citoyens y est farouchement opposée.

Source
(Merci à Hulk)

Pomme de terre OGM : Bruxelles aux ordres des multinationales

Une fois de plus, Bruxelles a fait le choix des multinationales des OGM contre la majorité des citoyens européens.

La Commission européenne a autorisé hier la culture d’Amflora, pomme de terre génétiquement modifiée de la firme agrochimique allemande Basf.

La Commission européenne a également approuvé la mise sur le marché de trois produits contenant du maïs génétiquement modifié, pour l’alimentation humaine et animale mais pas pour la culture.

Source