23 septembre 1939 : mort de Freud

Ce darwiniste forcené et cocaïnomane invétéré, génial fumiste, aura été le fondateur d’une pseudo-science psychologique : la « psychanalyse », qui a la particularité de rendre névrosés ceux qui ne l’étaient pas avant de l’approcher.
Charlatanerie mêlant le vrai et l’absurde, le fatras monté par Freud et ses compères (presque uniquement ses coreligionnaires) tourne principalement autour du sexe – véritable obsession -, auquel tout est ramené.

En fait, Sigmund Freud a largement plagié le docteur Jean-Martin Charcot (un peu comme Einstein a plagié le Français Poincaré) concernant l’hystérie, l’inconscient, la suggestion par l’hypnotisme, le « ça », le « moi », etc., mais a ajouté ses délires pansexualistes.

La « théorie » fondamentale de la psychanalyse est basée sur le « complexe d’Œdipe » défini en l’occurrence comme le désir inconscient qu’aurait tout enfant de tuer son père pour entretenir des rapports sexuels avec sa mère…
Pour Freud, « l’enfant est un pervers polymorphe »…

Il n’est pas précisé, dans la pourtant très copieuse fiche wikipedia de Freud, que ce dernier a lui-même connu l’inceste dans sa jeunesse.
Continuer la lecture de « 23 septembre 1939 : mort de Freud »

C’était un 26 avril… 1937 : bombardement de Guernica (Espagne),

qui donnera lieu lui aussi à de gros bobards.

Cliquez sur l’image pour agrandir

Durant la guerre civile espagnole, Franco bénéficie d’un soutien étranger et ce 26 avril, l’aviation allemande bombarde Guernica.
Les objectifs sont trois fabriques d’armes et les 2000 républicains chargés de défendre ces sites.
Exploité internationalement, le nombre de victimes figurant sur les registres d’état-civil s’élève à 126 (et non les 1654 morts et les 889 blessés de la propagande rouge).
Quant au célèbre tableau de l’escroc de génie Picasso, qui porte le nom Guernica et qui émeut les bonnes consciences à propos du bombardement, il a été rebaptisé ainsi plusieurs années après.
Il avait été réalisé lors d’une série sur la Minotauromachie, lorsque le gouvernement espagnol lui commanda et paya (1 million de francs) une toile pour l’Exposition universelle de 1937 à Paris.
Il suffit de regarder ce tableau pour constater qu’il n’illustre en rien les horreurs de la guerre (version officielle), mais la corrida.

Source : Éphémérides nationalistes

Espagne : une universitaire « non croyante » affirme que l’Inquisition a évité de grandes horreurs

Maria Elvira Roca Barea a beau être issue d’une famille républicaine et franc-maçonne et s’affirmer non croyante, elle n’en est pas moins fortement engagée dans la dénonciation de la « Légende noire » de l’Empire d’Espagne. Cette universitaire a travaillé depuis de longues années sur toutes les accusations lancées contre l’Eglise catholique, sur son rôle en Espagne, et sur l’Inquisition. S’il y a une accusation qui lui paraît juste, c’est celle que l’on devrait faire à l’Eglise elle-même qui n’a pas pris la peine de se défendre face à des mensonges qui relèvent essentiellement de la propagande religieuse et politique.

Elle vient de publier un livre sous le titre Imperiofobia y leyenda negra, « Empirophobie et légende noire ».
Continuer la lecture de « Espagne : une universitaire « non croyante » affirme que l’Inquisition a évité de grandes horreurs »

Oradour-sur-Glane : la contre-enquête

Dans cette vidéo, V. Reynouard expose les résultats de sa contre-enquête sur le drame d’Oradour-sur-Glane (sans cesse utilisé par la classe politique), le 6 juin 1944.

Vaccins : mensonges et dangers

Nous évoquons parfois les dangers méconnus (et maintenus cachés) des vaccinations.

L’industrie pharmaceutique, puissant lobby, pousse (et parfois contraint) aux vaccinations superflues, avec des conséquences trop souvent dramatiques.

Une émission de Radio Courtoisie (encore audible ici) était consacrée récemment à ce thème, avec pour invités Michel Georget pour Vaccinations, les vérités indésirables et Sylvie Simon, auteur de Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins.

Syrie : mensonges & diffamations, deux mamelles (encore bien pleines) de la presse française

Lu sur Infosyrie : Le fait que leur rêve de subversion de la Syrie s’évapore ne dissuade par certains journalistes et médias militants de continuer à mentir et désinformer.

Parmi ceux-ci nous sommes contraints, une fois encore, de « distinguer  » I-Télé qui s’est empressée lundi soir, d’une part de relayer une thèse  abracadabrantesque, et d’autre part de mentir ouvertement sur un fait, ces deux désinformations ayant, on l’aura deviné, pour but commun de charger le gouvernement syrien de crimes qu’il n’a pas commis, même en pensée.

Sensationnel ! Kadhafi « donné » par Bachar

Evidemment, le pompon est la présentation façon « scoop » des déclarations au quotidien britannique The Daily Télegraph d’un ex-responsable du Conseil national de transition (CNT) libyen, selon lesquels le colonel Kadhafi, réfugié avec une poignée de fidèles à Syrte, a pu être localisé – et assassiné – par des agents français envoyés par Sarkozy… grâce au numéro de son téléphone satellitaire personnel, numéro fourni aux Français par… Bachar al-Assad !

C’est Rami El Obeidi, ex-responsable des relations avec les agences de renseignements étrangères du CNT, qui est l’auteur de cette thèse grotesque, qu’il pense étayer en expliquant que le président syrien aurait agi ainsi pour obtenir de Sarkozy qu’il diminue la pression sur le régime – « ce qui est arrivé », affirme Rami El Obeidi sans crainte du ridicule. Tout le monde, sur ce site et ailleurs, a pu constater que Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont été, avant et après la mort de Kadhafi, parmi les dirigeants occidentaux les plus hostiles à l’encontre de Damas. Pour l’ex-diplomate Patrick Haimzadeh, interrogé par Le Point, Rami El Obeidi, un ancien militaire qui a été écarté du CNT, ne cherche qu’à exister politiquement.

Continuer la lecture de « Syrie : mensonges & diffamations, deux mamelles (encore bien pleines) de la presse française »

Syrie : exemple de propagande

Vu sur LIESI :

Voilà une photo prise en Syrie par l’agence EPA le jeudi 26 juillet 2012. Un jeune couple et leur bébé. Maman porte le nécessaire habituel pour son bébé, et quelques affaires personnelles. Le soleil est très haut. Le magasin est fermé parce que c’est l’heure chaude. Que font-ils ? Reviennent-ils d’un déjeuner chez des amis ou chez les beaux-parents ? Nul ne le sait.

Maintenant, voilà l’image qui est parue dans Krone, deux jours plus tard.

Le décor trop paisible a été supprimé grâce à l’outil de base de tout illustrateur : le logiciel de retouche Photoshop. A la place, on a copié-collé un décor de ville en guerre, prise ailleurs. Cela pourrait être au Liban, en Irak ou à Mogadiscio. Les immeubles ont subi un bombardement et des tirs nourris, pendant plusieurs jours.

Continuer la lecture de « Syrie : exemple de propagande »

Crédit renouvelable : plainte d’UFC-Que Choisir contre 5 établissements

La loi Lagarde, du nom de l’ancienne ministre de l’Economie, entrée en vigueur en mai 2011, insiste notamment sur la nécessité d’offrir à l’emprunteur la possibilité de choisir entre crédit renouvelable ou non pour tous les crédits d’un montant supérieur à 1.000 euros.

« Si l’armée quitte notre village, nous risquons d’être égorgés »

Entretien très intéressant d’un civil Syrien effectué par la journaliste Silvia Cattori, membre du Réseau Voltaire :

Silvia Cattori : Le 12 mars, les images insoutenables de 47 femmes, hommes, enfants mutilés, égorgés, certains carbonisés, à Homs, nous ont laissés sans voix. L’opposant Hadi Abdallah a attribué ce massacre « aux milices d’el-Assad » et a affirmé que des membres de « l’armée libre » avaient retrouvés ces corps dans les quartiers de Karm al-Zeitoun et d’al-Adawiyé et qu’ils les ont transportés dans le quartier de Baba Seeba où il les a filmés. [6] Selon vous l’armée gouvernementale serait-elle impliquée dans ces massacres barbares ?

Réponse : Ce qui se passe ici est tout le contraire de ce qui se dit chez vous. Je vous demande pardon Madame. Nos soldats ne sont pas des mercenaires. Ce sont les fils de ce peuple, toutes religions mélangées. Ce sont mon frère, mon fils, mon oncle. C’est cela notre armée. Il est impossible que le fils tue délibérément son père. Nos soldats font face depuis de longs mois à des mercenaires payés par des fonds extérieurs pour commettre des meurtres. Le massacre de ces femmes et enfants, dans les quartiers de Karm al-Zeitoun et d’al-Adawiyé, ce sont eux qui l’ont commis, pour ensuite en imputer la responsabilité aux forces du gouvernement. Il y a des preuves : les habitants des quartiers de Bab Sebaa, Nazihine et Nazha ont reconnu parmi les victimes de ce massacre des proches kidnappés et rançonnés par les mercenaires.

Continuer la lecture de « « Si l’armée quitte notre village, nous risquons d’être égorgés » »

Merah… Zones d’ombre et zones de guerre ! Questions ?

Un article intéressant de Rivarol :

Après l’émotion, le spectacle et les pétarades, vient le temps des questions. Questions qu’il faut poser avec insistance, sans trop espérer obtenir de réponses. Mais les “bonnes” questions sont déjà un pas en avant vers un peu de transparence… cette nécessaire “vérité” sans laquelle la démocratie n’est qu’un vain mot, un hochet.

Pour avancer dans le labyrinthe de cette ténébreuse affaire, il s’agirait en premier lieu de s’efforcer de savoir qui était vraiment Merah: un petit voyou voyageur ou plus? Un homme “manipulé”? En l’occurrence un correspondant stipendié de services occidentaux américains ou français… un agent dormant à l’intersection du crime organisé et des réseaux de l’islam radical? L’intéressant téléfilm scénarisé par Frédéric Krivine et intitulé «Nom de code DP» décrit précisément un cas de figure similaire dont auraient pu s’inspirer à bon escient les auteurs du “montage” qui nous occupe. Dans la fiction (prémonitoire?), une cellule djihadiste dormante se trouve infiltrée par un agent du Mossad…

Continuer la lecture de « Merah… Zones d’ombre et zones de guerre ! Questions ? »

A revoir d’urgence !

Des images de l’escroc Jacques Chirac vendant l’Euro au peuple français :

LIESI : Les Européens, ces donneurs de leçons sur la manière d’imposer aux autres la religion maçonnique qu’est la démoncratie, sont en train d’appeler le monde à la rescousse. Pour rassurer, les ministres des Finances de l’Union européenne viennent de décider d’apporter plus de 150 milliards d’euros au Fonds monétaire international (FMI). Les autres pays auront-ils la sagesse de ne pas gaspiller leurs réserves monétaires à ce jeu stupide appelé par les médias : “le renforcement du pare-feu contre la crise de la dette”.

Lire la suite

Paris : nouvelle campagne de communication de la municipalité

Alors que l’encours de la dette de la ville de Paris atteindra les 4 milliards d’euros en 2014, la municipalité a lancé hier une campagne de communication de dépistage du VIH à l’attention des invertis. « La campagne commence aujourd’hui, en ciblant des lieux LGBT (les 4 premiers arrondissements en priorité). En tout, 18.000 cartes postales et plus de 150 affiches seront diffusées dans tout Paris. » Vous apprécierez sans aucun doute l’affiche sur laquelle un mannequin censé représenter un infirmier porte une blouse déboutonnée. Sans oublier le slogan racoleur …

Pour ceux qui n’auraient jamais eu l’occasion de se renseigner, sachez que des scientifiques de renom rejettent la causalité entre le syndrome d’immunodéficience acquise et le VIH. Si la vérité venait à éclater ce serait lourd de conséquences pour de nombreuses associations homosexualistes qui touchent des subventions par le ministère de la santé. En effet l’état récompense ces associations qui luttent pour la santé publique et contre le sida en distribuant des capotes….

Pour plus d’informations :

Continuer la lecture de « Paris : nouvelle campagne de communication de la municipalité »

Les mensonges qui entourent Fukushima

Pour ceux qui s’étonneront à la lecture de ces lignes du décalage énorme qu’il y a entre la réalité, et ce que les médias traditionnels veulent bien dire, il faut découvrir avant toute chose le témoignage d’Eisaku Sato, ancien préfet japonais, qui explique de quelle façon la politique du secret est mise en place, au Japon, dans le domaine du nucléaire.

« Il ne faut pas parler, il faut garder le silence » ce sont des mots qui reviennent régulièrement dans la bouche des techniciens du nucléaire. « S’ils se mettaient à parler aux médias, il y aurait de très grandes protestations et on devrait fermer la centrale, et ça ils le détesteraient »

Il témoigne : « pour les dirigeants de Tepco, ce qui compte c’est la tranquillité, pas la sécurité ».

Devant la difficulté d’obtenir des renseignements sur le fonctionnement des centrales, Eisaku Sato va s’appuyer sur une loi votée en 2000, laquelle permet de témoigner en gardant l’anonymat.

Continuer la lecture de « Les mensonges qui entourent Fukushima »