Quand la France insoumise s’attaque « au grand méchant lobby »

La France insoumise a proposé à Lyon un jeu visant à s’attaquer « au grand méchant lobby » (sic). Il semble que nos insoumis (interdit de rire) en aient oublié, à commencer par les banques et quelques autres…

Mélenchon reconnaît son racisme anti-blanc

Jean-Luc Mélenchon, sénateur d’extrême gauche, n’a pas peur d’afficher une position franchement raciste. Il déclare en effet, publiquement, devant une caméra : « Je ne peux pas survivre quand il y a que des blancs aux yeux bleus… c’est au-delà de mes forces »

Et si jamais un élu de droite avait osé tenir simplement la moitié d’un tel propos, mais à l’endroit d’un autre caractère ethnique, que se serait-il passé ? Ici, la complaisance des journaleux pour des propos haineux à l’égard de leur propre lignée et de leur propre sang en dit long sur la haine de soi et sur la volonté de favoriser l’émergence des facteurs de dissolution du peuple français et de la civilisation française :

Délocalisation de travaux d’imprimerie – Mélenchon pris la main dans le sac

Lu sur graphiline.com : « La campagne électorale actuelle est l’occasion pour les candidats, à la suite de François Bayrou, de mettre en avant le produire français.
Dans ce domaine, Jean-Luc Mélenchon s’est fait une spécialité de dénoncer les patrons voyous et les capitalistes sauvages qui délocalisent à tour de bras pour s’en mettre plein les poches, mettant en avant les ravages sociaux causés par ces attitudes.
A cet égard, les délocalisation de travaux d’imprimerie ont profondément destabilisé la filière graphique française, et notamment le secteur de l’impression de livres.
La récente liquidation des Reliures Brun, à Malesherbes, fait d’ailleurs peser sur cette activité industrielle une lourde hypothèque, tant il est vrai que le manque de capacité de production, engendré par la délocalisation de l’impression de livres, pourrait accélérer le mouvement… du fait même du manque de capacité de production : en bref, engendrer une spirale infernale…

Continuer la lecture de « Délocalisation de travaux d’imprimerie – Mélenchon pris la main dans le sac »

Mélenchon : franc mac assumé

Il y a encore quelques mois le « frère » Melenchon (Front de gauche) feignait de ne pas connaitre le diner du « siècle ». Désormais c’est officiel (Mélenchon le plébéien, une biographie fouillée, écrite par les journalistes Lilian Alemagna de Libération et Stéphane Alliès de Mediapart) il appartient au Grand Orient de France.
Il est donc « frère » avec les grands capitalistes qu’il fait semblant de combattre. Comment justifie-t-il cette appartenance ? C’est simple, la maçonnerie est la colonne vertébrale de la république. Extrait : « J’y suis entré en 1983 après le tournant de la rigueur qui l’a mis K.O. debout ». « Quand tout s’est cassé la figure, que reste-t-il? La République. Donc, in fine, la liberté et l’égalité », souligne l’ex-trotskiste, dont le père était également maçon.

Continuer la lecture de « Mélenchon : franc mac assumé »

Jean-Luc Mélenchon a du mal à avouer son appartenance à la Franc-maçonnerie

Mal à l’aise, le héraut de la gauche extrême et communiste nous laisse comprendre qu’il appartient à la secte maçonnique, sans vouloir le reconnaître clairement. Mais les témoignages ne manquent pas (voir la fin de la video).
Quelques propos honnêtes dans le verbiage du fanatique républicain, comme lorsqu’il dit que la « maçonnerie est la religion de la République. »

Il faut être drôlement « naïf » pour voir en lui un opposant au Système (mondialiste)…

Le « frère » Mélenchon prétend ne pas connaître le dîner du « Siècle »

Contrairement à son titre, tout l’intérêt de cette vidéo se trouve à la fin où le franc-mac Mélenchon feint de ne pas connaître le plus grand club d’influence de France : le Siècle.
Il dévoile par son attitude qu’il fait bien partie, lui aussi, de ces puissants qui mettent le pays en coupe réglée malgré ses faux airs de défenseur des ouvriers.