C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès

Le grand écrivain patriote Maurice Barrès s’est éteint le 4 décembre 1923 à son domicile de Neuilly.
Il fut l’un des principaux fondateurs du nationalisme français moderne.
« A ma mort, il faudra me conduire dans l’ombre du clocher de Sion[1]la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée. […] J’ai soif d’éternité ».

« C’est une colonne qui s’écroulait » selon le mot de Maurras.

Continuer la lecture de « C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès »

References   [ + ]

1. la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée.

Quelques nouvelles des « autonomes lorrains »

[Exclusivité Contre-info – De notre correspondant en Lorraine]

Suite aux perquisitions et aux gardes-à-vues de la semaine dernière, quatre jeunes – dont un mineur – ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Les faits qui leur sont reprochés sont essentiellement des violences à caractère politique (les victimes sont des militants d’extrême-gauche).

La stratégie des « antifascistes » a consisté à accumuler un maximum de preuves (photos, témoignages, certificats médicaux, etc.) pendant une certaine période avant de porter plainte en masse suite à une dernière rixe datant de fin janvier. On peut réellement affirmer que les antifascistes ont travaillé main dans la main avec les enquêteurs dans la mesure où des jeunes ont été placés en garde à vue alors qu’ils ne fréquentaient pas les « autonomes lorrains » et uniquement sur les bases de photos produites par les militants d’extrême-gauche.
Continuer la lecture de « Quelques nouvelles des « autonomes lorrains » »

Coup de filet chez les « autonomes » lorrains : 13 personnes en garde-à-vue

dont 6 mineurs !
L’ensemble des services de la Sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle ont été mobilisés pour permettre l’arrestation ce mardi de 13 jeunes de Nancy et alentours, qui ont le tort d’avoir des penchants politiques du mauvais côté et à qui l’on reproche des altercations.

Le parquet, qui ouvre une information judiciaire pour « violences volontaires aggravées », a demandé un placement en détention provisoire pour quatre d’entre eux!

Ces jeunes fréquentent ou sont supposés fréquenter la mouvance des « nationalistes autonomes », que le maire franc-maçon de Nancy, André Rossinot, voulait faire dissoudre.

Perversion de la jeunesse : une sexothèque ambulante

En septembre 2008, le Conseil régional de Lorraine a voté une subvention de 20 000 euros pour la création de “La Sexothèque”.

La Commission permanente du Conseil régional de Lorraine a voté, le 5 septembre 2008, cette subvention à l’association des Petits Débrouillards.

La Sexothèque -au budget de 40 000 euros- est ambulante. Les 2 animateurs vont sillonner les écoles et quartiers de Lorraine jusqu’en 2011 en prenant pour cible les 12-15 ans, appelés à “s’explorer et s’exprimer”.

Ses promoteurs présentent la chose comme : “un espace thématique d’exposition et d’animation scientifique interactif, itinérant et modulable, où une large place est laissée aux manipulations”.

L’aide de la Région a été allouée au titre fallacieux mais déjà très utilisé par les associations homosexuelles  “des actions de prévention et d’éducation à la santé menées par des associations”. La subvention est rattachée au fonds régional pour le lien social (IRELIS).

En outre la sexothèque est soutenue financièrement par la Commission européenne, qui n’en rate jamais une quand il s’agit de dissoudre les peuples européens.

Source (Merci à Eris)

Nouvelle Revue Lorraine

C’est avec un grand plaisir que nous vous annonçons la parution de la Nouvelle Revue Lorraine, héritière de la défunte Revue Lorraine Populaire. Elle sera elle aussi animée par Jean-Marie CUNY.

Cette revue régionaliste réjouira évidemment tous les Lorrains mais également tous les Français attachés à leur patrimoine et à leur terre. Au menu : histoire, traditions, artisanat, art populaire, promenades, littérature, défense de la région…
Le 1er numéro est prévu le 25 mars.
Pour s’abonner et ainsi soutenir cette publication, cliquer ici.