« Le Refuge » agrémenté par le gouvernement pour aller dans les écoles

Le Refuge agrémenté par le gouvernement pour aller dans les écoles

Après avoir déguisé les ABCD de l’égalité afin de faire taire les familles engagées dans les « Journées de Retrait de l’école », le gouvernement poursuit sa propagande homosexualiste dans les écoles et lycées au motif de la « lutte contre l’homophobie ».

 Cette fois-ci, ce sont les membres du Refuge qui en profitent : à l’issue de deux années de procédures, le ministre de l’Education Nationale Benoît Hamon vient de leur octroyer l’agrément national des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public.  

L’association de « lutte contre l’homophobie et la transphobie » pourra donc désormais étendre ses actions de sensibilisation en milieu scolaire, ce qu’elle faisait déjà depuis 2010 sans la reconnaissance du ministère. En 2013 l’association était déjà intervenue dans 15000 établissements soit 400 de plus que l’année précédente.

Son directeur, Frédéric Gal confie que son but est d’augmenter le nombre d’interventions mais également de développer d’autres activités : « Nous aimerions par exemple lancer un projet avec le ministère dans les quartiers en difficulté, où la question de la sexualité – même pas celle de l’homosexualité – est encore un tabou. Le deuxième objectif, c’est la formation des enseignants et des travailleurs sociaux : quand des jeunes vont mal, c’est vers eux qu’ils se tournent, il faut donc les rendre à l’aise sur ce sujet et leur donner des clés pour qu’ils puissent répondre à leurs interrogations. Et surtout, démystifier et banaliser l’homosexualité ».

«Madame Figaro» fait de la propagande homosexualiste

Un an après la polémique autour du « Baiser de la lune », ce dessin-animé de propagande homosexuelle destiné aux jeunes enfants, l’hebdo féminin de droite BCBG n’a rien trouvé de mieux que d’en faire l’apologie dans ses colonnes. (lire ici)

«Tout va bien, c’est très bien pour les enfants», semble donc dire Madame Figaro à ses lectrices. Alors, à quand l’arrivée d’un personnage homosexuel dans les aventures des Triplés?

Lobby inverti : un prêtre condamné dans la « très catholique » Croatie !

Franjo Jurcevic, un prêtre catholique de Kastav, a été condamné à un an de prison avec sursis !

Parce que sur son blog, il s’était simplement réjoui que l’année dernière à Belgrade, des milliers de patriotes et Serbes normaux s’étaient opposés à la « Gay pride » : ces événements (videos) « ont montré ce que (les habitants de Belgrade) pensent des psychopathes ». « Bravo aux citoyens normaux de Belgrade! »  ou encore : « C’est comme cela que les gens normaux de Zagreb devraient réagir quand ces malades occupent l’espace public ».

Bientôt des personnages homosexuels chez Disney?

«Ils se pacsèrent et adoptèrent beaucoup d’enfants». C’est peut-être la phrase qu’on entendra bientôt à la fin des dessins animés Disney.
Dans une récente interview, l’animateur et militant homosexuel, Andreas Deja,  qui a notamment travaillé sur Le Roi Lion, Aladdin et La Belle et la Bête, a laissé entendre que le studio américain pourrait prochainement inclure des personnages gays et des familles de même sexe dans ses dessins animés.

«Y aura-t-il bientôt dans nos films des familles avec deux papas ou deux mamans ? Seul le temps nous le dira, mais je pense que lorsque les producteurs de Disney trouveront une histoire adéquate avec un concept qui s’y prête, ils le feront», affirme-t-il .

Malgré sa réputation plutôt conservatrice, public familial oblige, Disney organise chaque année à Walt Disney World, en Floride, ainsi qu’à Disneyland, en Californie, des « Gay Days », des journées entièrement dédiées aux homosexuels. Un concept qui a même récemment été repris à Disneyland Paris (lire ici).

En 2009, la firme américaine a nommé à la tête de son studio le tout premier big boss ouvertement homosexuel à Hollywood.

Homofolie : la Belgique étend le congé paternité aux lesbiennes

Depuis 2006, l’adoption par des couples homosexuels est autorisée en Belgique, et depuis bien longtemps les lesbiennes y deviennent mères grâce au don de sperme et à une assistance médicale.

D’ailleurs, la Belgique est une terre d’accueil privilégiée pour les lesbiennes françaises, qui franchissent chaque année la frontière par centaines pour bénéficier de l’insémination artificielle que la France leur refuse .

Le phénomène a pris une telle ampleur que les cliniques de fertilité en Belgique ont mis en place ces dernières années une politique de quotas pour éviter l’engorgement.

Toujours à la pointe en matière de droits pour les invertis le pays va bientôt aller encore plus loin.
A l’heure actuelle, les lesbiennes mères biologiques bénéficient d’un congé de maternité, mais leurs partenaires n’ont pas droit au congé de paternité, réservé aux véritables pères de famille normale. Une odieuse discrimination pour le lobby gay qui vient d’être supprimée par la Commission des Affaires Sociales du parlement fédéral.

Le gouvernement britannique veut célébrer les unions gays dans les églises

Le gouvernement ‘conservateur’ britannique se demande s’il ne va pas autoriser les homosexuels à organiser leur cérémonie de partenariat civil dans des édifices religieux. Ce projet concernerait aussi les synagogues et les mosquées. Le secrétaire d’Etat à l’Egalité, Lynne Featherstone, va publier prochainement une série de propositions sur le sujet. La législation actuelle des partenariats civils, institués en 2005 et réservés aux homosexuels (alors qu’en France, le Pacs est ouvert à tous), interdit que la cérémonie ne se déroule ailleurs que dans des locaux laïcs. Elle ne doit donc contenir aucun élément rituel religieux.

Si c’était le cas, on pourrait voir une nouvelle frange de la communauté anglicane rejoindre l’Eglise catholique, pour fuir ces parodies. Néanmoins, la communauté anglicane a déjà fait savoir qu’elle était opposée à l’utilisation de ses églises pour les partenariats civils.

Source : Le Salon Beige

Homofolie : une BD lesbienne récompensée au Festival d’Angoulême

Ce week-end, le prix du public du festival de la bande dessinée d’Angoulême a couronné Le Bleu est une couleur chaude, le roman homosexualiste de Julie Maroh. «Je suis très heureuse d’avoir reçu, plus particulièrement, le prix du public, a déclaré l’auteur. Je trouve ça bien qu’une thématique lesbienne ait réussi à toucher le public dans son ensemble. Les lecteurs ont reçu cette histoire entre deux femmes comme une histoire d’amour comme toutes les autres.»

Mais oui, personne ne doute que c’est le « public » qui a réellement choisi cette BD de propagande lesbienne…

Lituanie: proposition de loi contre l’homosexualité militante

Le Parlement lituanien a décidé vendredi d’examiner en première lecture une proposition de loi imposant des amendes pour la « promotion dans des lieux publics des relations homosexuelles ».

Une telle loi pourrait conduire à l’interdiction des parades gay. Continuer la lecture de « Lituanie: proposition de loi contre l’homosexualité militante »

Gaumont promeut l’homosexualité…

En cliquant sur l’image ci-contre vous pouvez découvrir l’écoeurante campagne publicitaire « gay-friendly » que mène le cinéma Gaumont-Opéra, par courriel.

Merci à Ob.

Le flop de l’Europride

L’Europride se déroule chaque année dans une capitale différente. Samedi, c’était à Varsovie. Dans les médias, les organisateurs disaient attendre 40.000 participants. Aux autorités polonaises, ils disaient attendre 15.000 participants. Il y en a eu 8.000, venus de toute l’Europe et même des Etats-Unis.

C’était pourtant la première fois que l’Europride avait lieu dans un ancien pays du bloc communiste, et c’était l’occasion de manifester contre la Pologne « homophobe » (c’est-à-dire catholique). Les militants sodomites sont-ils fatigués ?

Source

(A noter, la forte mobilisation des nationalistes catholiques polonais face à cette Gay Pride européenne)

Kiss-in de Lyon : face à face tendu et évacuation brutale des Catholiques par la police républicaine

(Mise à jour)

Continuer la lecture de « Kiss-in de Lyon : face à face tendu et évacuation brutale des Catholiques par la police républicaine »

La République française, grande protectrice des sodomites

Le gouvernement ripoublicain français est le premier Etat à prendre officiellement position, via le Quai d’Orsay, contre les déclarations du cardinal Tarcisio Bertone sur l’homosexualité et la pédophilie.

«Il s’agit d’un amalgame inacceptable que nous condamnons», a déclaré Bernard Valero, le porte-parole du ministère lors d’un point-presse en réponse à une question sur les déclarations du cardinal Bertone, lundi au Chili. «La France rappelle son engagement résolu dans la lutte contre les discriminations et les préjugés liés à l’orientation sexuelle et l’identité de genre», a-t-il ajouté.

La musique est toujours la même. Sous prétexte de lutter contre une « homophobie » imaginaire, nos dirigeants corrompus nient la réalité la plus criante.
Le cardinal Bertone a simplement rappelé que les cas de pédophilie dans l’Eglise étaient, le plus souvent, le fait de prêtres homosexuels. Est-ce être homophobe que de rappeler des faits ?