C’était un 6 août 1870 : la « charge de Reichshoffen »

« La charge des cuirassiers » tableau de Théodore Levigne peint en 1878

C’est sous ce nom qu’est rentré dans le mythe français cet épisode tragique de la guerre franco-prussienne.

Ce jour-là, en Alsace, la bataille fait rage, principalement sur les territoires des communes de Woerth, de Frœschwiller et de Morsbronn.

Le nom de Reichshoffen est passé à la postérité car l’état-major de Mac-Mahon s’y trouvait ainsi que plusieurs escadrons de cuirassiers (cavalerie lourde) qui y étaient basés et qui s’illustrèrent dramatiquement pendant la bataille.

Courageusement, les Français se battirent à un contre quatre et les fameux « cuirassiers de Reichshoffen » (de la brigade Michel) se sacrifièrent héroïquement lors de grandes charges contre les Prussiens qui les piégèrent et qui les abattirent quasiment à bout portant ; comme ce fut notamment le cas à Morsbronn, où les cuirassiers chargèrent contre le village et s’engouffrèrent dans les rues étroites, s’offrant ainsi à l’ennemi embusqué dans les maisons.

La défaite des troupes françaises entraina la perte de la province, mais le sacrifice des cuirassiers permit la retraite de l’armée de Mac-Mahon, en bon ordre, au lieu du désastre initialement redouté.
Ci-dessous le récit épique de cet épisode, tiré du livre de Jules Mazé, L’Année terrible. Les étapes héroïques.
Continuer la lecture de « C’était un 6 août 1870 : la « charge de Reichshoffen » »

C’était un 26 avril… 1937 : bombardement de Guernica (Espagne),

qui donnera lieu lui aussi à de gros bobards.

Cliquez sur l’image pour agrandir

Durant la guerre civile espagnole, Franco bénéficie d’un soutien étranger et ce 26 avril, l’aviation allemande bombarde Guernica.
Les objectifs sont trois fabriques d’armes et les 2000 républicains chargés de défendre ces sites.
Exploité internationalement, le nombre de victimes figurant sur les registres d’état-civil s’élève à 126 (et non les 1654 morts et les 889 blessés de la propagande rouge).
Quant au célèbre tableau de l’escroc de génie Picasso, qui porte le nom Guernica et qui émeut les bonnes consciences à propos du bombardement, il a été rebaptisé ainsi plusieurs années après.
Il avait été réalisé lors d’une série sur la Minotauromachie, lorsque le gouvernement espagnol lui commanda et paya (1 million de francs) une toile pour l’Exposition universelle de 1937 à Paris.
Il suffit de regarder ce tableau pour constater qu’il n’illustre en rien les horreurs de la guerre (version officielle), mais la corrida.

Source : Éphémérides nationalistes

C’était un 28 février : le massacre républicain des Lucs-sur-Boulogne. Liste des 110 enfants assassinés.

lucsLe , tuant et incendiant sur leur passage, les colonnes des généraux républicains Cordellier et Crouzat se dirigent vers le village des Lucs-sur-Boulogne.
Mais sur le chemin, ils sont attaqués et mis en fuite par les troupes royalistes et catholiques de Charette.
Cependant, après sa victoire, Charette, obligé de pratiquer la guérilla, doit se retirer.
Martincourt, un lieutenant de Cordellier, s’en aperçoit et après avoir rallié plusieurs fuyards, se dirige vers le village des Lucs (alors divisé en deux paroisses : le Grand-Luc avec deux mille habitants et le Petit-Luc, avec une centaine d’habitants) avec l’intention d’y exercer des représailles.

Face à l’arrivée des colonnes, une partie de la population court se réfugier dans la chapelle du Petit-Luc alors qu’une autre partie a déjà été massacrée.
Les villageois ne sont guère en mesure de se défendre : la population présente compte principalement des vieillards, des femmes, des enfants dont 109 avaient moins de 7 ans.
L’abbé Voyneau, curé du Petit-Luc, se présente alors aux soldats sur le chemin de la Malnaye : ceux-ci se saisissent de lui, le torturent et l’éventrent.
Martincourt, le chef des Républicains, décide de ne pas faire de quartier. La chapelle étant trop petite pour contenir toute la population, les soldats ouvrent le feu sur les personnes à l’extérieur, puis afin d’économiser les cartouches, lancent une charge à la baïonnette massacrant et achevant les blessés. Les survivants se barricadent à l’intérieur de la chapelle, les Républicains incendient alors l’église.

Un soldat républicain, nommé Chapelain, écrit dans une lettre :

« Aujourd’hui journée fatigante, mais fructueuse. Pas de résistance. Nous avons pu décalotter à peu de frais toute une nichée de calotins. Nos colonnes ont progressé normalement. »

On retrouvera plus tard un document du curé du Grand Luc : « Lesquels noms ci-dessus — au nombre de 564 — des personnes massacrées en divers lieux de la paroisse du Grand-Luc, m’ont été référés par les parents échappés au massacre, pour être inscrits sur le présent registre, autant qu’il a été possible de les recueillir dans un temps de la persécution la plus atroce, les corps morts ayant été plus d’un mois sans être inhumés dans les champs de chaque village du Luc : ce que j’atteste comme trop véritable, après avoir été témoin oculaire de ces horreurs et exposé plusieurs fois à en être aussi la victime. Au Luc, ce 30 mars 1794. C. Barbedette, curé du Luc. »

Les noms des 109 enfants des Lucs-sur-Boulogne de moins de 7 ans, massacrés par les troupes républicaines, le 28 février 1794 :

Continuer la lecture de « C’était un 28 février : le massacre républicain des Lucs-sur-Boulogne. Liste des 110 enfants assassinés. »

16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes

nantesLe 16 et le 23 septembre 1943, les Alliés ravagent la ville de Nantes.
Leurs bombardements massifs font 1463 morts et 2500 blessés civils.
Continuer la lecture de « 16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes »

[Reportage exclusif pour CI] Homs : la ville fantôme

Capture d’écran 2014-09-03 à 14.47.42Homs, capitale de la province qui porte son nom, a été très touchée par de multiples affrontements destructeurs entre islamistes et armée syrienne de 2011 jusqu’au printemps 2014. Reportage.

Au terme de deux ans et demi de conflit, un accord était trouvé le 9 mai dernier entre les deux parties : les islamistes évacuaient les quartiers qu’ils occupaient dans le centre de la ville avec l’autorisation de n’emporter qu’une arme chacun.

Les faubourgs de Homs continuent à vivre malgré les quelques magasins pillés ou brûlés que l’on devine, le quartier « arménien » (qui n’en compte plus un seul !) est dévasté, les volets baissés et l’évêque de Homs affirme qu’une voiture piégée explose tous les quinze jours. La guerre a fait son œuvre et continue à terroriser la population qui n’aspire qu’à la paix.

Monseigneur Jean Abdo Arbach est évêque de Homs, Hama et Yabroud depuis deux ans, il avait été rappelé en pleine guerre alors qu’il vivait paisiblement en Argentine depuis des années. « Mes fidèles argentins me demandaient souvent si j’avais peur, ma réponse est toujours non. La Syrie est mon pays et il est normal que d’y sois alors que mon peuple souffre. Mon espérance dépasse ma peur et s’il faut que je sois martyr, je le serai » confie-t-il avec un sourire désarmant.

Quelques rues plus loin, le spectacle est apocalyptique.

Les immeubles sont effondrés et le centre-ville n’est plus qu’un enchevêtrement de poutres et de gravas. Quelques personnes vont et viennent pour constater les dégâts. D’autres, plus chanceux, remontent dans un appartement qui a été miraculeusement sauvé. Quelques bénévoles de l’association Français SOS Chrétiens d’Orient sont là, une Syrienne les interpelle : « Comment la France qui est un pays chrétien peut-elle cautionner les actes de ces monstres ? » 

Continuer la lecture de « [Reportage exclusif pour CI] Homs : la ville fantôme »

Le Liban à son tour menacé par les djihadistes

Le Liban à son tour menacé par les djihadistesLe chef de l’armée libanaise a affirmé que l’offensive menée dimanche par des groupuscules islamistes armés contre les soldats Libanais à Ersal, au nord du Liban, avait été concoctée depuis un certain temps. Le général Kahwagi faisait allusion aux multiples informations récemment parvenues aux services de renseignements libanais relatives à un complot visant l’armée, voire même au-delà en ciblant le Hezbollah chiite en réaction à l’intervention de ce dernier en Syrie.

Ersal était indiscutablement le lieu de passage le plus approprié pour accéder aux localités chiites environnantes.

Il a par ailleurs adressé un message alarmant sur la surveillance urgente et stricte à mettre en place dans les camps des réfugiés syriens répandus sur l’ensemble du territoire libanais, « afin que ces derniers ne se transforment pas en îlots terroristes ».

Des islamistes parmi les « réfugiés » syriens

Une chose est désormais certaine : parmi les combattants qui ont pris part à l’opération militaire contre les soldats libanais, se trouvent des éléments armés issus des camps dits de « réfugiés ». Ils étaient dimanche armés, cagoulés et prêts à l’assaut. De nombreux témoignages donnés par les habitants du lieu font état de milices qui auraient surgit du centre de la ville.

Continuer la lecture de « Le Liban à son tour menacé par les djihadistes »

Syrie : Roland Dumas lâche une bombe

« J’ai été il y a deux avant, à peu près, avant que les hostilités commencent en Syrie, je me trouvais en Angleterre par hasard(…) J’ai rencontré des responsables anglais et quelques -uns qui sont mes amis m’ont avoué, en me sollicitant, qu’il se préparait quelque chose en Syrie. L’Angleterre préparait l’invasion des rebelles en Syrie. Et on m’a même demandé à moi, sous prétexte que j’étais ancien ministre des affaires étrangères, si je participerais comme ça à cette…j’ai évidemment dit le contraire, je suis Français, ça ne m’intéresse pas. C’est pour dire que cette opération vient de très loin, elle a été préparée, conçue, organisée (…) dans le but très simple de destituer le gouvernement syrien, car dans la région il est important de savoir que ce régime syrien a des propos anti-israélien et que par conséquent tout ce qui bouge dans la région autour…Moi j’ai la confidence du premier ministre israélien(…) qui m’avait dit : on essaiera de s’entendre avec le premier ministre et avec les Etats autour et ceux qui ne s’entendront pas on les abattra. C’est une politique. C’est une conception de l’histoire, pourquoi pas après tout, mais il faut le savoir. »

Source : eschaton.ch
Merci à Fred

Les islamistes et l’extermination des éléphants

[un article inédit du journaliste Laurent Glauzy]

« Pour financer leurs guerres, les milices islamistes dirigent la contrebande de l’ivoire.

Cet après-midi du mois de septembre, les huit gardes-chasses de Kenia Wildlife Service se tiennent en embuscade derrière des buissons. D’après un informateur, des braconniers préparent une attaque. A l’issue de la fusillade qui dura quarante minutes, un Somalien, portant un fusil d’assaut automatique fut tué et onze autres contrebandiers furent blessés. Ainsi se déroule une journée de travail pour les gardes-chasses de Tsavo East, un des plus grands parcs du Kenya d’une superficie de 13 000 km².

L’Afrique recense 500 000 éléphants. Mais chaque année, les islamistes en abattent dix mille, et cette tendance augmente : en 2011, les douaniers ont confisqué plus de 23 tonnes de défenses d’éléphants destinées à la contrebande, un record pour ces vingt dernières années.

Ce commerce implique d’autres acteurs bien plus dangereux que de simples braconniers.
Continuer la lecture de « Les islamistes et l’extermination des éléphants »

Syrie : reportage aux côtés de l’armée arabe syrienne

Reportage de la télévision russe « Russia 24 » qui a passé 2 mois en compagnie de l’armée arabe syrienne. Ce reportage montre clairement qui sont les opposants de Bachar al-Assad, comment la guerre se déroule, comment la population est terrorisée par les attentats, les enlèvements et les meurtres commis par « l’ASL ». Traduction E&R.

Goldman Sachs a dépouillé la Libye

« Après que les USA et l’Union européenne aient révoqué l’embargo en 2004, des dizaines de banques et sociétés financières étasuniennes et européennes affluèrent en Libye. Parmi lesquelles Goldman Sachs, une des plus grandes banques d’investissement du monde, dont le siège principal est à New York. Dans la première moitié de l’année 2008, l’Autorité libyenne d’investissement lui confia 1 milliard et 300 millions de fonds souverains (capitaux de l’État investis à l’étranger). La banque Goldman Sachs les investit dans un panier de valeurs et en actions de six sociétés : l’étasunienne Citigroup Inc., la banque italienne Unicredit et l’espagnole Santander, la compagnie allemande d’assurances Allianz, la compagnie énergétique française Électricité de France et l’italienne Eni.
Continuer la lecture de « Goldman Sachs a dépouillé la Libye »

Israël / Iran : guerre et business

USS Enterprise

Sous le titre moqueur « Attroupement dans le Golfe Persique: plus d’avions occidentaux que de chasseurs iraniens » JSSNews nous apprend que « Les puissances occidentales et plusieurs de leurs alliés du Moyen-Orient ont déployé une énorme flotte navale dans le golfe Persique ». Le site sioniste annonce triomphalement « La flotte comprend des navires de 25 nations, trois porte-avions américains complet (l’USS Stennis, l’USS Enterprise et l’USS Dwight D. Eisenhower); chacun avec un effectif de plus d’avions que l’armée de l’air iranienne tout entière. »

Si l’axe atlanto-sioniste compte bien attaquer l’Iran (avant Noël?) pour des raisons idéologiques, il souhaite ne pas mettre « les affaires » en péril.

Une grande partie de l’occident à peur qu’en cas d’attaque préventive israélienne, l’Iran se venge en tentant de fermer le détroit d’Ormuz, une voie navigable dans le golfe Arabique. Par là, passe 18 millions de barils de pétrole par jour, soit environ 35 pour cent du pétrole échangé dans le monde. Si ce robinet à pétrole venait être coupé, ce opurrait être catastrophique pour les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la zone euro.

L’été sera chaud

Alors que l’Occident américano-sioniste s’excite toujours plus contre la Syrie, la Russie, la Chine et l’Iran mèneront dans les semaines à venir des manœuvres militaires conjointes en Syrie, rapporte la chaîne de télévision Al-Arabiya basée à Dubaï.

Ces exerces militaires, les plus importants de l’histoire du Proche-Orient, réuniront quelque 90.000 militaires des forces terrestres, navales et aériennes, selon le communiqué.

La chaîne a par ailleurs annoncé que douze navires de la Marine chinoise ont reçu l’autorisation de franchir le canal de Suez. Ils arriveront à proximité des côtes syriennes d’ici deux semaines.

D’après Al-Arabiya, ces manœuvres impliqueront quelque 400 avions et 1.000 chars. En outre, des sous-marins, des contre-torpilleurs et un porte-avions russes y prendront part.
La Syrie profitera de ces exercices militaires pour tester ses missiles sol-air ainsi que ses systèmes de défense antiaérienne.

Source

Mort de Robert Galley : un héros au passé douteux

Ci-dessous l’article que nous fait parvenir un lecteur, sur des événements liés à la 2e DB. Nous le passons, toujours dans un souci de recherche de la vérité, entre autre historique.

« On vient d’apprendre ce week-end la mort de Robert GALLEY, compagnon de la Libération et ancien ministre gaulliste. La presse de ces derniers jours se répand en éloges sur « ce grand homme ».

Mais elle omet de se poser une question cruciale : Robert GALLEY fut-il un criminel de guerre ? La question doit absolument être posée.
Continuer la lecture de « Mort de Robert Galley : un héros au passé douteux »

Etats-Unis, Rick Santorum : un bon candidat ?

« Il n’y a pas de Palestiniens, tous les gens qui vivent en Cisjordanie sont Israéliens. c’est une terre israélienne. »
Ces propos plus radicaux que ceux qu’a jamais tenus un gouvernement israélien sont de Rick Santorum, le fameux « candidat catholique » aux primaires du Parti républicain.

Santorum est devenu l’idole de nombreux catholiques conservateurs français, qui suivent et relaient avec passion son combat électoral.
Il prône en effet les valeurs familiales traditionnelles, normales. A côté de cela, en tant que sioniste acharné, il fait passer les intérêts israéliens avant ceux des Américains.
Santorum est un dangereux va-t-en-guerre : en guise de politique étrangère, il n’a que l’agression anti-iranienne à proposer.

Une bonne partie de son clip de campagne consiste à frapper l’imagination des spectateurs en les effrayant avec l’Iran :

Continuer la lecture de « Etats-Unis, Rick Santorum : un bon candidat ? »

Bernard Lugan sur Sud Radio

Un billet de Bernard Lugan :

Au Mali, deux guerres sont en cours :

– La première qui concerne les seuls Touaregs est menée par le MNLA. Son but est l’indépendance de l’Azawag, la terre touareg, ce qui passe par la partition du Mali.

– La seconde est menée par un petit mouvement islamiste du nom d’Ansar Dine dont l’objectif est totalement différent puisqu’il veut contrôler tout le Mali pour y instaurer la charia. Même s’il est dirigé par un Touareg Ifora, tribu qui fournit l’essentiel des troupes du MNLA, Ansar Dine est composé de sahéliens de diverses ethnies et d’abord d’Arabes sahariens comme les Chamba, les Reguibat ou les Maures. En effet, les Touaregs ne peuplent pas tout le Sahara, mais seulement sa partie centrale, tout l’ouest du désert jusqu’à l’Atlantique étant une zone arabe ou arabisée.

Continuer la lecture de « Bernard Lugan sur Sud Radio »