Le FN publie les lettres de refus des banques françaises

Front National

Depuis quelques jours, il était de bon ton de s’offusquer de l’argent emprunté par le Front National à la Russie, alors même que Marine le Pen affirmait n’avoir pas eu le choix après le refus des banques française de prêter de l’argent à son parti politique…

Personne ne voulait évidemment le croire, aucun journaliste d’investigation, aucun « décodeur » pour aller fouiller et chercher les preuves pour accabler ou dédouaner le Front National… Mais le parti l’a fait tout seul, et vient de publier les lettres de refus des banques françaises.

On n’apprend notamment que la BNP avait refusé, le 11 juillet 2013, d’accorder un prêt de 5 millions d’euros au Front National au motif que « notre politique de crédit ne nous permet pas de répondre favorablement à une telle demande en faveur d’un parti politique ».

Continuer la lecture de « Le FN publie les lettres de refus des banques françaises »

Lettre de Svoboda au Front National (exclusivité Contre-info)

Les présidents du FN et de Svoboda, signant un partenariat en 2009. Marine Le Pen y mit fin.

Un responsable du parti nationaliste ukrainien Svoboda (en pointe dans la « révolution du Maïdan ») nous fait parvenir ce courrier en français de Monsieur Oleh Pankevych – vice-président de Svoboda – adressé aux responsables du Front national, suite à leurs prises de position, parfois déconcertantes (comme celle de Marion Maréchal Le Pen, interpellant Laurent Fabius et appelant à combattre les « milices néo-nazies » et « l’extrême-droite »).
Cette lettre semble s’adresser plus particulièrement à Aymeric Chauprade, nommé « conseiller pour les questions internationales » du Front National, alors que Bruno Gollnisch a démissionné récemment, sur ordre de Marine Le Pen, de ses fonctions au sein de l’Alliance européenne des mouvements nationaux.

Nous reproduisons donc ce courrier in extenso. Il faudra bien sûr pardonner les quelques erreurs grammaticales de ce texte, très intelligible.

Kiev, le 7 mars 2014
Au Front National Continuer la lecture de « Lettre de Svoboda au Front National (exclusivité Contre-info) »

FN : Fillon déclare prendre ses distances avec Sarkozy

Dans un documentaire signé Franz-Olivier Giesbert, que France3 diffusera le 8 mai, François Fillon, l’ancien premier ministre, exprime ses divergences avec Nicolas Sarkozy. Notamment sur le Front National. Il déclare ainsi avoir, avec l’ancien  président, une «vraie divergence», une «différence d’approche irréconciliable». «Nicolas Sarkozy pense que le Front national est à combattre parce qu’il peut nous faire battre. Moi, parce que le FN est en dehors des limites du pacte républicain tel que je le considère », explique-t-il.

Les mots restent confus : qu’est-ce qui définit le « pacte républicain » ? Et sur quel critère juge-t-il qu’un parti politique, reconnu et autorisé par le Conseil constitutionnel, et dont les élus possèdent ainsi la légitimité républicaine que leur confère le suffrage, ne serait pas « républicain » ? Chacun voit évidemment midi à sa porte, et peut être qu’à cette école le FN ne correspond pas à la vision républicaine de François Fillon. Mais quelle arrogance tout de même que de juger à l’aune de son nombril, par dessus le conseil constitutionnel, ce qui peut être considérer comme conforme ou pas à la République.

Entendons-nous.
Continuer la lecture de « FN : Fillon déclare prendre ses distances avec Sarkozy »

« Mariage » homosexuel : le vice-président du FN ne manifestera pas

Florian Philippot, vice-président du Front national, a annoncé hier, sur Europe 1, qu’il ne se rendrait pas, « personnellement« , à la manifestation contre le « mariage » homosexuel, le 13 janvier prochain. Le Front National, quant à lui, prendra une décision officielle le 7 janvier en bureau politique. « Nous prendrons cette décision dans les jours qui viennent (…) Moi, personnellement, non, je pense que je n’y serai pas, je l’ai dit« , a-t-il indiqué.

Pour tenter de justifier l’injustifiable, Florian Philippot explique : « Notre position est très bien connue, nous sommes contre le mariage homosexuel« . Comme pour suggérer qu’ayant fait connaître sa position une fois pour toute, le FN ne se sentait pas engagé dans le débat qui fait rage actuellement. A cette école, le FN ayant également fait connaître ses positions en matière économique et européenne, sur l’Euro et l’Union Européenne par exemple, il peut alors faire l’économie de toute manifestation à venir portant sur ces sujets. Absurde.

Non, franchement, la défense des valeurs familiales, à l’heure où elles sont gravement menacées, dans le discours par le logiciel progressiste des socialistes, dans les faits par le projet de loi à venir, semble ne pas  susciter un grand enthousiasme au Front National.

Le vice-président du FN poursuit en effet : « Le Parti socialiste et le gouvernement souhaiteraient qu’on ne parle que de cela (…) On a bien compris la petite manoeuvre (…) Le mariage homosexuel pour faire oublier Florange, pour faire oublier les 50.000 chômeurs de plus ». Selon lui, les seuls combats qui méritent manifestement d’être menés sont les combats économiques, qui ont trait à la production ou à l’argent. Le gouvernement peut bien bousculer les lois de la filiation, exposer l’enfant à perdre son droit fondamental à avoir un papa et une maman, qu’il ne s’inquiète pas : Monsieur Philippot a fait savoir qu’il se désintéressait du sujet…qui n’en est pas un, explique-t-il par ailleurs !

JdR

Stéphane Durbec annonce son départ du Front national

Lu sur NDF : Ce mercredi matin, on sent de l’amertume dans la voix de Stéphane Durbec. La veille au soir sur Facebook, le conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur a rendu publique sa démission « du groupe Front National depuis le 19 mars 2012 ». Il explique aussi n’avoir pas apporté son parrainage à Marine le Pen,« n’étant plus adhérent du FN depuis le mois de février 2011 ». Stéphane Durbec est désormais « élu non inscrit, non apparenté ». Voilà qui explique peut-être une « cover » postée le 20 mars représentant un panneau qui dit : « Place aux nouveaux nègres ».

Le même jour, Stéphane Durbec postait un portrait du célèbre tirailleur sénégalais de Banania et commentait :« Ces 25 dernières années m’ont contraint à une vie austère, comparable à celle des Moines Soldats… » Il assurait dans la foulée : « Non, rien de rien, je ne regrette rien ! » et postait une image de panneau disant« Place à la tâche », commentant : « Après vingt-cinq ans de militantisme loyal et désintéressé, j’ai été surpris des propos… » tenus par un (célèbre) interlocuteur, à deux reprises par téléphone.

Lire la suite de l’article…

Montebourg et Pulvar pris à partie par des militants « d’extrême-droite »

Lu sur le nouvelobs.com :

Audrey Pulvar et son compagnon, le député PS Arnaud Montebourg, ont été pris à partie mardi 28 février en fin de soirée à Paris par des individus scandant des slogans favorables au FN et des injures antisémites, d’après un récit de la journaliste publié sur Twitter – sur le compte de son émission, le « 6-7 France Inter (@67franceinter) – et confirmé par Arnaud Montebourg à l’Agence France-Presse. »Rentrant à pied avec mon compagnon, nous avons été pris à partie par une quinzaine d’individus. Aux cris de la France aux Français et autres ‘Le Pen président' », raconte la journaliste sur son compte Twitter.

Lire la suite de l’article

FN : une journaliste « infiltrée » dénonce l’islamophobie du parti

Pendant huit mois, la journaliste de 35 ans Claire Checcaglini s’est infiltrée au sein de la section départementale des Hauts-de-Seine du Front National. De mai 2011 à janvier 2012, elle emprunte un nouveau nom «  Gabrielle Picard » et se fait passer pour une militante convaincue, séduite par le nouveau discours de Marine Le Pen. Très vite, elle gravit les échelons, on lui confie des responsabilités, et en quelques semaines, elle devient la responsable du parti à Neuilly, puis responsable « formations-débats » en Ile-de-France. Le Front National lui proposera même l’investiture aux législatives à Neuilly-sur-Seine.

Dans une interview au Grand Journal elle explique :

Continuer la lecture de « FN : une journaliste « infiltrée » dénonce l’islamophobie du parti »

Nouveaux livres concernant le FN

Deux nouveaux livres paraissent presque simultanément. Aucun membre de la rédaction de Contre-info ne les a encore lus, donc nous ne pouvons vous en fournir une critique pour l’instant.

Mardi, doit sortir chez Grancher le nouveau livre de Marine Le Pen : Pour que vive la France.
Il n’y a pas encore beaucoup d’informations à son sujet, si ce n’est sur des sites d’extrême-gauche (ici).
Il est en vente en ligne ici.

Moins favorable, le nouveau livre d’Anne Kling vient de paraître. Il s’intitule FN… tout ça pour çà ! et a pour sous-titre : « la très étonnante évolution du Front national »

Voici sa quatrième de couverture :
« Le grand méchant loup de la politique, le croquemitaine qui faisait peur jusqu’aux petits enfants, a bien rempli son office pendant plus de trente ans à la satisfaction du systè­me. A présent, en même temps que de président, le FN chan­ge de peau et se transforme en perdant quelques dents et en édulcorant largement ses fondamentaux. Du coup, il est même quasiment devenu « tendance », c’est tout dire. Curieux, non ? Evidemment, pour bénéficier de cette ima­ge de marque redorée et de l’intense battage médiatique qui l’a accompagnée, il a fallu satisfaire à quelques menues con­ditions imposées par ceux qui nous gouvernent…
Continuer la lecture de « Nouveaux livres concernant le FN »

Billet de Jerome Bourbon à propos du procès intenté par le FN à Rivarol

« Le 9 décembre la XVIIe chambre correctionnelle de Paris rendait sa décision dans le procès que nous avaient intenté Jean-Marie Le Pen et le Front national à la suite d’un article paru dans RIVAROL du 15octobre 2010 en pleine campagne interne pour la succession du Menhir à la tête du mouvement qu’il a présidé trente-huit ans durant. Deux phrases de l’article étaient incriminées. Voici la première : «Si Le Pen voulait absolument que ce fût sa fille qui lui succédât et personne d’autre, il aurait mieux valu le dire clairement, imposer à tous sa progéniture comme dans la communiste et tyrannique Corée du Nord et ne pas faire semblant d’organiser une élection démocratique ouverte à tous». Pour cette considération, faite de surcroît au conditionnel, Jean-Marie Le Pen nous demandait «30000euros à titre de dommages et intérêts avec intérêts de droit et la somme de 20000euros sur la base de l’article 475-1 du code de procédure pénale ainsi qu’en tous les dépens».
Continuer la lecture de « Billet de Jerome Bourbon à propos du procès intenté par le FN à Rivarol »

Création de « l’Union de la droite nationale »

Sous ce nom vient d’être créée une « confédération » de partis nationaux ou identitaires : le Parti de la France, le MNR et la Nouvelle Droite Populaire considèrent que le Front national (surnommé « Front familial ») est devenu un parti du Système et se regroupent en vue des prochaines échéances électorales (présidentielles et législatives 2012).
Carl Lang (dirigeant le PDF) sera le candidat à l’élection présidentielle, s’il parvient à obtenir les 500 signatures (il s’estime « parfaitement confiant » quant à cette possibilité).
Ci-contre une video de la conférence de presse qui eut lieu ce mardi et annonça la création de cette structure dont Roland Hélie sera secrétaire national et Jean-Pierre Reveau (militant « historique ») sera trésorier.
La confédération bénéficie du soutien de l’hebdomadaire Rivarol et de diverses associations et personnalités patriotes.
Face à la « position économique de gauche » de Marine Le Pen et à son « discours de philosophie politique de Parti radical de la IIIème République », M. Lang veut « occuper l’espace laissé vacant », notamment sur les « valeurs ». L’UDN entend présenter « entre 100 et 200 candidats » aux législatives.

Ci-dessous la « Charte de l’Union de la Droite Nationale » :
Continuer la lecture de « Création de « l’Union de la droite nationale » »

Paul Lamoitier : argent et cohérence politique

Jean-Baptiste Malet est un petit journaliste pour la revue gauchisante Golias. Pendant un an, il a enquêté sur « l’extrême droite ». Dans un livre paru ces récemment, Derrière les lignes du Front, Immersions et reportages en terre d’extrême droite, il consacre quelques lignes au halal et à Paul Lamoitier. Ce dernier est conseiller régional Nord-Pas-de-Calais et agent commercial spécialisé dans la viande.

Extrait du livre :

“Plus tard, tandis que je me rends dans le bureau du conseiller régional FN Jean-Richard Sulzer, professeur d’économie à Dauphine et responsable du « Cap Eco », l’organe d’élaboration du programme Paul Lamoitier remplace une colistière démissionnaire économique du parti lepéniste, je rencontre… le plus gros fournisseur de volailles hallal de la région Nord-Pas-de-Calais… Il s’agit de Paul Lamoitier, conseiller régional FN !

Continuer la lecture de « Paul Lamoitier : argent et cohérence politique »

La FM au FN

Les francs-maçons sont présents au sommet du Front national nouveau.
Le discours ultra-républicain du parti rappelle déjà la réthorique des Loges, en toute logique puisque la « République française » est un régime qui fut créé et maintenu par la secte maçonnique.

Et s’il y a aux côtés de Marine Le Pen des francs-maçons pas ou peu discrets tel que Jean-Richard Sulzer (le responsable « Economie » du programme présidentiel) ou Gilbert Collard (le président du Comité de soutien à Marine Le Pen), il faut aussi compter sur Valéry Le Douguet.
« Militant de l’UMP jusqu’en 2010, ami de Jany et Jean-Marie Le Pen, [cet avocat] est un ancien attaché parlementaire d’Yvon Briant, député de l’Essonne, qui a quitté le FN pour rejoindre le Centre national des indépendants. Il fut aussi chargé de mission à la direction générale du cabinet du maire de Paris à l’époque de Jacques Chirac. De cette époque il a gardé, dit-il, des « entrées dans les réseaux corses de la mairie de Paris ». Aujourd’hui, il est en charge du volet « justice » du projet de Marine Le Pen.
Mais surtout, Valéry Le Douguet se présente comme un membre du Grand Orient. Il compte des amis dans les réseaux maçons, notamment « autour de Jean-Louis Borloo », affirme-t-il.
» (source)

Ozon quitte le Front

Laurent Ozon, conseiller de Marine Le Pen et membre du bureau politique du FN depuis le congrès de Tours, a annoncé samedi sa démission de toutes ses fonctions. « J’ai démissionné hier en soirée de toutes mes fonctions auprès de Marine Le Pen et dans le cadre du FN. Effet immédiat », expliquait-il sur son compte Twitter.

Sur RTL, Laurent Ozon a justifié aujourd’hui son départ en regrettant l’absence de liberté d’expression au sein du parti, liée selon lui à la stratégie de dédiabolisation entamée par Marine Le Pen.  « Le FN s’est donné pour objectif de prendre le pouvoir.

Continuer la lecture de « Ozon quitte le Front »

Gilbert Collard rejoint ce qu’il appelle le « Front mariniste »

[Article mis-à-jour]

Gilbert Collard, habitué des plateaux de télé, confirme enfin la rumeur.

L’avocat médiatique, franc-maçon revendiqué, ancien membre du non moins maçonnique « Parti radical », puis candidat du « Nouveau Centre » en 2008, s’explique dans un entretien à Valeurs actuelles.

« Je n’ai pas pris ma carte au FN, mais je suis très ami, et de longue date, avec Marine Le Pen. Je suis mariniste ».
Pour lui, le « Front mariniste [sic] est 100% républicain ».
« Je n’ai pas changé, c’est le FN qui a changé » affirme-t-il…

Addenda 13/05/11 :
– Maître Collard avait été l’instigateur du passage honteux de Pierrette Le Pen (ex-femme de Jean-Marie et mère de Marine) dans un magazine « érotique » en 1987.
– Il a plaidé contre les colleurs d’affiches FN qui avaient tiré pour se défendre vers un groupe de Comoriens, tuant l’un d’eux, en 1995.
« Nous voulons démontrer la responsabilité des leaders du FN dans le délire raciste et criminel de ses militants », expliquait Collard.