14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ?

« Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille, le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIe République.

La République toute nouvelle se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l’action des francs-maçons sera importante.

C’est le frère Benjamain Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880. Continuer la lecture de « 14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ? »

Police et francs-maçons : « Ordinairement pistonnés et intouchables »

Extrait du livre témoignage « Flic – Chroniques de la police ordinaire » du lieutenant de police Bénédicte Desforges :

J’avais entendu parler de cette chose comme d’une sorte de secte dont les membres se reconnaissaient par des signes invisibles des profanes. Je me suis documentée, et j’ai lu que cette chose qui rayonnait (comme ils disent) à travers le monde avait une vocation humaniste. Et puis j’ai appris qu’il y avait plein de francs-maçons dans la police, alors, j’ai naïvement pensé que police et humanisme faisaient bon ménage et que c’était une bonne chose. J’étais loin du compte… Continuer la lecture de « Police et francs-maçons : « Ordinairement pistonnés et intouchables » »

« L’appartenance maçonnique devrait être publique »

Le procureur Eric de Montgolfier rappelle que le code de déontologie des juges, élaboré par le Conseil supérieur de la magistrature précise :

« Le magistrat s’abstient de se soumettre à des obligations ou contraintes de nature à restreindre sa liberté de réflexion et d’action et de porter atteinte à son indépendance. »

Eric de Montgolfier dénonce ainsi le secret de l’appartenance maçonnique. Continuer la lecture de « « L’appartenance maçonnique devrait être publique » »

Derrière l’homofolie, encore la Franc-maçonnerie

Ridicule et grotesque…

Les franc-macs de Draguignan organisent, via leur Ligue des droits de l’homme, une marche silencieuse, samedi prochain à Lorgues dans le Var.

Motif de cette manifestation solennelle : Un artiste-peintre sodomite local, LX, serait victime de discriminations !
Exemple: «le 21 juin, on m’avait interdit de mettre de la musique dans une chapelle où j’exposais parce qu’on craignait que j’y fasse une gaypride!»

Pire, le pauvre petit homosexuel aurait reçu trois lettres de menaces homophobes.

Preuve est faite que les Fils de la Veuve instrumentalisent le moindre fait divers pour imposer de force l’homosexualité généralisée à notre société.