C’était un 18 novembre 1936 : mort de Roger Salengro,

né en 1890, politicard socialiste et franc-maçon. De nombreuses rues et avenues portent son nom.

Il devint ministre de l’Intérieur sous le très néfaste Léon Blum.
C’est Salengro qui a totalitairement dissous les puissantes « Ligues » patriotes en 1936, portant un rude coup au camp national.
Continuer la lecture de « C’était un 18 novembre 1936 : mort de Roger Salengro, »

Le FN se trompe de diagnostic

Tribune libre de notre contributeur Lionel :

«  Le FN qui a complètement raté les élections de 2017 veut analyser ses échecs. Fort bien, mais il semble que ce parti se trompe complètement sur les causes : en effet, la discussion actuelle porte quasi-exclusivement sur l’euro (dont la position actuelle est son abandon pour un retour à une monnaie nationale, position soit dit en passant qui semble juste et que le FN va peut-être changer !). Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la position que le FN a eue sur l’euro qui explique ses piètres scores, c’est d’en avoir fait l’alpha et l’omega de son programme, comme si ce problème était le problème numéro 1 de la France. Or, de toute évidence, le principal problème de la France aujourd’hui n’est pas un problème économique, mais un problème ethnico-religieux : autrement dit, c’est l’invasion par des hordes étrangères de l’Europe qui est la préoccupation principale de l’électorat potentiel.

Continuer la lecture de « Le FN se trompe de diagnostic »

FN : Fillon déclare prendre ses distances avec Sarkozy

Dans un documentaire signé Franz-Olivier Giesbert, que France3 diffusera le 8 mai, François Fillon, l’ancien premier ministre, exprime ses divergences avec Nicolas Sarkozy. Notamment sur le Front National. Il déclare ainsi avoir, avec l’ancien  président, une «vraie divergence», une «différence d’approche irréconciliable». «Nicolas Sarkozy pense que le Front national est à combattre parce qu’il peut nous faire battre. Moi, parce que le FN est en dehors des limites du pacte républicain tel que je le considère », explique-t-il.

Les mots restent confus : qu’est-ce qui définit le « pacte républicain » ? Et sur quel critère juge-t-il qu’un parti politique, reconnu et autorisé par le Conseil constitutionnel, et dont les élus possèdent ainsi la légitimité républicaine que leur confère le suffrage, ne serait pas « républicain » ? Chacun voit évidemment midi à sa porte, et peut être qu’à cette école le FN ne correspond pas à la vision républicaine de François Fillon. Mais quelle arrogance tout de même que de juger à l’aune de son nombril, par dessus le conseil constitutionnel, ce qui peut être considérer comme conforme ou pas à la République.

Entendons-nous.
Continuer la lecture de « FN : Fillon déclare prendre ses distances avec Sarkozy »

« Mariage » homosexuel : le vice-président du FN ne manifestera pas

Florian Philippot, vice-président du Front national, a annoncé hier, sur Europe 1, qu’il ne se rendrait pas, « personnellement« , à la manifestation contre le « mariage » homosexuel, le 13 janvier prochain. Le Front National, quant à lui, prendra une décision officielle le 7 janvier en bureau politique. « Nous prendrons cette décision dans les jours qui viennent (…) Moi, personnellement, non, je pense que je n’y serai pas, je l’ai dit« , a-t-il indiqué.

Pour tenter de justifier l’injustifiable, Florian Philippot explique : « Notre position est très bien connue, nous sommes contre le mariage homosexuel« . Comme pour suggérer qu’ayant fait connaître sa position une fois pour toute, le FN ne se sentait pas engagé dans le débat qui fait rage actuellement. A cette école, le FN ayant également fait connaître ses positions en matière économique et européenne, sur l’Euro et l’Union Européenne par exemple, il peut alors faire l’économie de toute manifestation à venir portant sur ces sujets. Absurde.

Non, franchement, la défense des valeurs familiales, à l’heure où elles sont gravement menacées, dans le discours par le logiciel progressiste des socialistes, dans les faits par le projet de loi à venir, semble ne pas  susciter un grand enthousiasme au Front National.

Le vice-président du FN poursuit en effet : « Le Parti socialiste et le gouvernement souhaiteraient qu’on ne parle que de cela (…) On a bien compris la petite manoeuvre (…) Le mariage homosexuel pour faire oublier Florange, pour faire oublier les 50.000 chômeurs de plus ». Selon lui, les seuls combats qui méritent manifestement d’être menés sont les combats économiques, qui ont trait à la production ou à l’argent. Le gouvernement peut bien bousculer les lois de la filiation, exposer l’enfant à perdre son droit fondamental à avoir un papa et une maman, qu’il ne s’inquiète pas : Monsieur Philippot a fait savoir qu’il se désintéressait du sujet…qui n’en est pas un, explique-t-il par ailleurs !

JdR

Idéologie du Genre à l’école : le FN réagit

« Halte à ceux qui veulent déconstruire les enfants ! » s’insurge Françoise Grolet, conseiller régional de Lorraine, dans un communiqué.

La Ligue de l’Enseignement, association gauchiste, met effectivement en place un projet national « Ecole et cinéma », qui mobilise 645 000 enfants par an pour un cycle de trois films. Voici comment le présente la fiche pédagogique : « Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michael, un garçon comme les autres… suffisamment différent pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son troublant secret ».

Le conseiller FN condamne ce film qui « propage clairement l’idéologie du Genre, qui essaie de substituer, à une humanité composée d’hommes et de femmes, des individus dotés d’une « orientation sexuelle » interchangeable« . Françoise Grolet souligne que l' »auteur, Céline Sciamma se revendique comme militante de la cause lesbienne, et a reçu à la Biennale de Berlin 2011 le « Teddy Awards » dédié aux films évoquant l’homosexualité« .
Continuer la lecture de « Idéologie du Genre à l’école : le FN réagit »

François Brigneau est décédé.

François Brigneau

« François Brigneau, de son vrai nom Emmanuel Allot, est né le 30 avril 1919 à Concarneau. Il est décédé dimanche près de Paris.
C’est sous les pseudonymes de Julien Guernec et surtout François Brigneau qu’il participa, toute sa vie durant, au combat nationaliste. Né dans une famille plutôt de gauche et anticléricale, la rumeur disait qu’il fut baptisé clandestinement contre la volonté de son père. Il n’hésita pas, en juin 1944 à s’engager pour défendre l’Etat français.
Continuer la lecture de « François Brigneau est décédé. »

Nouveaux livres concernant le FN

Deux nouveaux livres paraissent presque simultanément. Aucun membre de la rédaction de Contre-info ne les a encore lus, donc nous ne pouvons vous en fournir une critique pour l’instant.

Mardi, doit sortir chez Grancher le nouveau livre de Marine Le Pen : Pour que vive la France.
Il n’y a pas encore beaucoup d’informations à son sujet, si ce n’est sur des sites d’extrême-gauche (ici).
Il est en vente en ligne ici.

Moins favorable, le nouveau livre d’Anne Kling vient de paraître. Il s’intitule FN… tout ça pour çà ! et a pour sous-titre : « la très étonnante évolution du Front national »

Voici sa quatrième de couverture :
« Le grand méchant loup de la politique, le croquemitaine qui faisait peur jusqu’aux petits enfants, a bien rempli son office pendant plus de trente ans à la satisfaction du systè­me. A présent, en même temps que de président, le FN chan­ge de peau et se transforme en perdant quelques dents et en édulcorant largement ses fondamentaux. Du coup, il est même quasiment devenu « tendance », c’est tout dire. Curieux, non ? Evidemment, pour bénéficier de cette ima­ge de marque redorée et de l’intense battage médiatique qui l’a accompagnée, il a fallu satisfaire à quelques menues con­ditions imposées par ceux qui nous gouvernent…
Continuer la lecture de « Nouveaux livres concernant le FN »

Gollnisch et le Jobbik embarrassent la direction du FN

Le Front National aurait « rompu les liens avec le Jobbik », le puissant et dynamique parti hongrois nationaliste, selon son vice-président, Louis Aliot.

Bruno Gollnisch, son prédécésseur à la vice-présidence, chargé des questions internationales, affirme que les deux partis continuent d’être des partenaires, notamment dans le cadre de l’Alliance européennes des mouvements nationaux (AEMN) qu’il préside :

« Le FN a toujours des liens avec le Jobbik. En tout cas, moi, je continue à en avoir. Je continue à travailler sur le plan parlementaire avec eux.

Louis Aliot m’apprend que l’on n’a plus de liens avec le Jobbik ! Louis Aliot n’est malheureusement pas au Parlement européen et je ne sais donc pas si M. Aliot est exactement informé de la situation ». […]
Continuer la lecture de « Gollnisch et le Jobbik embarrassent la direction du FN »

Paul Lamoitier : argent et cohérence politique

Jean-Baptiste Malet est un petit journaliste pour la revue gauchisante Golias. Pendant un an, il a enquêté sur « l’extrême droite ». Dans un livre paru ces récemment, Derrière les lignes du Front, Immersions et reportages en terre d’extrême droite, il consacre quelques lignes au halal et à Paul Lamoitier. Ce dernier est conseiller régional Nord-Pas-de-Calais et agent commercial spécialisé dans la viande.

Extrait du livre :

“Plus tard, tandis que je me rends dans le bureau du conseiller régional FN Jean-Richard Sulzer, professeur d’économie à Dauphine et responsable du « Cap Eco », l’organe d’élaboration du programme Paul Lamoitier remplace une colistière démissionnaire économique du parti lepéniste, je rencontre… le plus gros fournisseur de volailles hallal de la région Nord-Pas-de-Calais… Il s’agit de Paul Lamoitier, conseiller régional FN !

Continuer la lecture de « Paul Lamoitier : argent et cohérence politique »

La FM au FN

Les francs-maçons sont présents au sommet du Front national nouveau.
Le discours ultra-républicain du parti rappelle déjà la réthorique des Loges, en toute logique puisque la « République française » est un régime qui fut créé et maintenu par la secte maçonnique.

Et s’il y a aux côtés de Marine Le Pen des francs-maçons pas ou peu discrets tel que Jean-Richard Sulzer (le responsable « Economie » du programme présidentiel) ou Gilbert Collard (le président du Comité de soutien à Marine Le Pen), il faut aussi compter sur Valéry Le Douguet.
« Militant de l’UMP jusqu’en 2010, ami de Jany et Jean-Marie Le Pen, [cet avocat] est un ancien attaché parlementaire d’Yvon Briant, député de l’Essonne, qui a quitté le FN pour rejoindre le Centre national des indépendants. Il fut aussi chargé de mission à la direction générale du cabinet du maire de Paris à l’époque de Jacques Chirac. De cette époque il a gardé, dit-il, des « entrées dans les réseaux corses de la mairie de Paris ». Aujourd’hui, il est en charge du volet « justice » du projet de Marine Le Pen.
Mais surtout, Valéry Le Douguet se présente comme un membre du Grand Orient. Il compte des amis dans les réseaux maçons, notamment « autour de Jean-Louis Borloo », affirme-t-il.
» (source)

Grave agression d’un nationaliste

Jeudi 25 août, à Grenoble, Alexandre Gabriac a été lâchement attaqué par une ou plusieurs petites frappes cagoulées, certainement d’extrême-gauche. Frappé au niveau de la nuque, on ne peut exclure l’intention de tuer chez ses agresseurs.
Resté inconscient plusieurs heures, il est à présent hors de danger et récupère.
En revanche, il souffre d’amnésie concernant les trois dernières années.
Alexandre Gabriac, exclu récemment du FN par Marine Le Pen, est toujours le plus jeune conseiller régional de France.
Il avait été l’objet de différentes menaces au cours des derniers mois.

Ozon quitte le Front

Laurent Ozon, conseiller de Marine Le Pen et membre du bureau politique du FN depuis le congrès de Tours, a annoncé samedi sa démission de toutes ses fonctions. « J’ai démissionné hier en soirée de toutes mes fonctions auprès de Marine Le Pen et dans le cadre du FN. Effet immédiat », expliquait-il sur son compte Twitter.

Sur RTL, Laurent Ozon a justifié aujourd’hui son départ en regrettant l’absence de liberté d’expression au sein du parti, liée selon lui à la stratégie de dédiabolisation entamée par Marine Le Pen.  « Le FN s’est donné pour objectif de prendre le pouvoir.

Continuer la lecture de « Ozon quitte le Front »

Branle-bas autour et à droite du FN

Les organisations électorales que sont le Parti de la France (dirigé par Carl Lang), la Nouvelle Droite Populaire (dirigée par Robert Spieler) et le Mouvement National Républicain (mené par Annick Martin) sont en opposition nette avec le parti de Marine Le Pen et ont déjà travaillé ensemble lors des élections régionales de 2010.
Elles souhaitent maintenant se rapprocher et présenter un prétendant unique à la présidentielle de 2012, ainsi que des candidats aux législatives qui suivront.
Il est même question de mettre en place une structure électorale unitaire, une « confédération » du type de feu l’UDF. La charte de celle-ci, ses composantes, son nom et celui du candidat à la présidentielle ne seront rendus publics qu’en septembre, même s’il semble probable que ce soit Carl Lang qui brigue la magistrature suprême (s’il parvient à franchir le très difficile cap des 500 signatures). Ci-contre la video de son intervention lors de la réunion publique organisée par la revue Synthèse nationale le 27 juin, prémice de la campagne unitaire qui s’annonce. Le projet est soutenu par Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol.
Continuer la lecture de « Branle-bas autour et à droite du FN »

Gilbert Collard rejoint ce qu’il appelle le « Front mariniste »

[Article mis-à-jour]

Gilbert Collard, habitué des plateaux de télé, confirme enfin la rumeur.

L’avocat médiatique, franc-maçon revendiqué, ancien membre du non moins maçonnique « Parti radical », puis candidat du « Nouveau Centre » en 2008, s’explique dans un entretien à Valeurs actuelles.

« Je n’ai pas pris ma carte au FN, mais je suis très ami, et de longue date, avec Marine Le Pen. Je suis mariniste ».
Pour lui, le « Front mariniste [sic] est 100% républicain ».
« Je n’ai pas changé, c’est le FN qui a changé » affirme-t-il…

Addenda 13/05/11 :
– Maître Collard avait été l’instigateur du passage honteux de Pierrette Le Pen (ex-femme de Jean-Marie et mère de Marine) dans un magazine « érotique » en 1987.
– Il a plaidé contre les colleurs d’affiches FN qui avaient tiré pour se défendre vers un groupe de Comoriens, tuant l’un d’eux, en 1995.
« Nous voulons démontrer la responsabilité des leaders du FN dans le délire raciste et criminel de ses militants », expliquait Collard.

Explosion du FN dans l’Ain

La succession-mutation du FN n’a pas fini de créer des remous.
Ainsi, le chef départemental du FN dans l’Ain, Olivier Wyssa, vient de quitter le parti, après avoir soutenu Bruno Gollnisch durant la campagne interne.
Il avait été précédé par Jean-Loup de Lacheisserie, figure locale historique. Ce dernier avait courageusement déclaré à la presse : « lors des élections internes au FN, j’ai voté pour Bruno Gollnish. Marine Le Pen a dit qu’elle ne voulait ni catholiques intégristes ni pétainistes dans le mouvement, j’ai alors écrit au président pour lui signaler que si sa fille était élue, comme je suis les deux, je quitterais le Front national ».
Leur départ a entraîné une véritable hémorragie locale : sur les 19 candidats présentés au début de la campagne des cantonales, ils ne sont plus que cinq aujourd’hui. Sans parler des suppléants.