20 août 1955 : massacre d’El Halia. Un voisin à ses futures victimes : « Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande »

Il y a à peine soixante ans…

Le FLN – organisation séparatiste et terroriste soutenue entre autres par la gauche française et toujours au pouvoir en Algérie – avait décidé, devant l’essoufflement de sa propagande, de passer à une stratégie sanguinaire pour faire « monter la pression » en Algérie française.

Ainsi, dans le petit village minier d’El Halia, 71 Européens furent massacrés de la façon la plus ignoble que l’on puisse imaginer.
Outre les égorgements des hommes (après ablation du sexe et vision du viol de leurs femmes et de leurs filles) et l’éventration des femmes – méthode habituelle -, on note pour la première fois des personnes dépecées, vraisemblablement tant qu’elles étaient vivantes. Ainsi que des empalements.

Souvenons-nous aussi comme des voisins chaleureux et ceux que l’on croyait des « amis » se sont transformés du jour au lendemain.

Description puis témoignage :
Continuer la lecture de « 20 août 1955 : massacre d’El Halia. Un voisin à ses futures victimes : « Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande » »

Seuls les Européens sont-ils racistes ?

Quel scandale ! Que font les professionnels de l’indignation ??
Cela s’est déroulé le 1er octobre dernier, lors de l’émission « C dans l’air » (France 5). Une émission consacrée à l’évacuation d’un campement de Roms à Marseille par des riverains. Ecoutez les propos du journaliste José D’Arrigo, professeur à l’Université de Provence (on imagine comment sont formés ses successeurs) :

Cette évacuation de Roms n’a donc aucun caractère raciste puisque, nous explique-t-il, « ce ne sont pas des Européens qui ont fait ça ». Ou comment suggérer que seuls les Européens peuvent faire preuve de racisme… Imagine-t-on un instant un intervenant tenir les propos inverses sur le même plateau ? Ce même journaliste aurait-il pu affirmer qu’un geste d’hostilité à l’adresse d’un étranger ne pouvait recouvrir une dimension raciste dans la mesure où il était accompli par des Européens ? Quelles cascades de réactions cela aurait-il suscité auprès des associations dites anti-racistes…

Que ce journaliste ne craigne cependant rien. Il est convenu de nos jours de distiller la haine de l’Occidental, ce « salaud » de Blanc si cher à l’imagerie post-coloniale…

C’est officiel : l’immigration tue l’emploi

Le site Nouvelles de France publie un article qui intéressera la majorité de nos lecteurs :

160 000 Britanniques ont perdu leur travail ces dix dernières années à cause des travailleurs étrangers. Les étrangers qui prennent le travail des nationaux, un cliché d’extrême-droite ? Pas selon le Migration Advisory Committee  (MAC) qui publie ce mardi un rapport indépendant pour le moins… explosif. Selon ce document, à chaque fois que le Royaume-Uni accueille 100 migrants d’origine extra-européenne, 23 Britanniques perdent leur job. Un constat malheureusement vérifié sur la période 1995-2010.

Lire la suite de l’article

Toutânkhamon plus proche des Européens que des Egyptiens modernes !

ramses2On savait déjà, grâce à ses restes momifiés, que Ramsès II était roux.
La thèse de l’appartenance de la lignée pharaonique à la race blanche se trouve renforcée par une récente découverte génétique, concernant le célèbre Toutânkhamon (14e siècle avant notre ère).

Les scientifiques du centre généalogique de Zurich ont reconstitué le profil génétique du jeune pharaon (mort à 18 ans) et se sont aperçus qu’il appartenait au groupe de profil génétique nommé « haplogroupe R1b1a2 ».
Or, il n’y a dans l’Egypte actuelle, pas plus d’1% de la population (malgré sa diversité génétique) qui appartienne à cet haplogroupe.
En revanche, ce sont environ la moitié des Européens de l’Ouest qui en font partie !
Avec des pointes à 70% de la population (Grande-Bretagne, Espagne) et 60% pour la France (pourcentage différent peut-être du fait de la modification raciale, plus importante, actuellement en cours dans ce pays).